Le repos? Est-il vraiment si bénéfique…

By Marine | Blog

Mai 07

Le repos nous surprendra toujours

Bonjour à toi !

Aujourd’hui je voulais te parler du repos. Le repos qui a depuis toujours une immense place dans notre médecine et notre bonne santé. Ses pouvoirs tellement incontestables lui ont permis de ne jamais être un tabou. Il met tout le monde d’accord!

Le repos est essentiel dans une grossesse. Une femme enceinte qui ne se repose pas assez risque d’accoucher prématurément. C’est bien connu!

Je ne sais vraiment pas comment il a fait pour ne jamais être remis en question!? Galilée a pourtant bien remis en question le fait que la Terre était plate. Et il avait raison, tout le monde sait aujourd’hui qu’elle est ronde. Pourtant depuis l’époque d’Hippocrate, où le repos était un traitement égal des médicament, l’idée est restée la même jusqu’à nos jours…

Et pourtant si tu savais tous les risques que l’on prend en se reposant de trop!

le repos forcé

Des études ont été faites sur les grossesses à risques (que je vais citer en dessous). Le but étant de vérifier si le repos a de réels bénéfices sur le bon déroulement de ces dernières. Le but dans ces situations est d’accoucher le plus tard possible, car on sait d’emblée que la grossesse n’ira pas à terme. Et plus bébé reste au chaud longtemps pour ces grossesses, mieux c’est pour lui.

Les différentes grossesses à risque et les différents tests

Les principales indications médicales pour le repos prénatal sont les MAP (Menaces d’Accouchement Prématuré), les modifications du col, la rupture prématurée des membranes (RPM) et les placentas praevias.

Menace d’accouchement prématuré

La première étude faite sur les bienfaits du repos a été testée sur des mamans enceintes de jumeaux. Les grossesses gémellaires sont considérées comme étant des grossesses à risque puisque les deux bébés naissent le plus souvent avant le terme.

Une partie des mamans étaient hospitalisées avec repos au lit strict. L’autre partie était suivie en ambulatoire (rendez-vous en clinique, mais vie à la maison). L’objectif à atteindre était de ne pas accoucher avant les 37 semaines de grossesse.

Et résultat surprenant! 30,4% des mamans hospitalisées ont accouchées avant les 37 semaines contre seulement 18,7% en ambulatoire. L’auteur de cette étude en a conclu qu’il n’y avait aucune preuve que le repos strict fasse plus de bien que mal. De plus c’est une pratique couteuse pour la société et les familles.

le repos? est-il si bénéfique

Une deuxième dans le même style a été faite mais cette fois ci avec des mamans enceintes d’un seul enfant et dont le travail avait déjà commencé. Même déroulement. L’objectif était cette fois de passer les 36 semaines de grossesse.

Et aucune différence significative entre les mamans hospitalisées et les mamans suivies en ambulatoire. Un nombre similaire accouchèrent après 36 semaines et un nombre similaire accouchèrent avant la 34ème semaine.
Là encore l’utilité du repos forcé hospitalisé n’a pas trouvé de légitimité…

Le col court

Une modification de col, comme un col court peut entraîner un accouchement avant terme. Une étude s’y est intéressée. Comme pour les précédentes et celles à venir, on a cherché à comparer les futures mamans avec restriction d’activité et celles sans restrictions.

Le résultat n’est maintenant plus surprenant. Tu as bien compris que les mamans avec repos prescrit sont plus nombreuses à avoir accouché avant 37 semaines de grossesse que celles sans restrictions. Et elles sont le même nombre à avoir accouché avant 34 semaines de grossesse.

On en vient à se demander pourquoi cette idée de repos forcé nous semble une solution évidente :O

Rupture prématurée des membranes et placenta praevia

Par soucis de répétition je t’épargne les deux dernières études qui ne font que dire la même chose. Dans aucune de ces études le repos et la restriction d’activité n’ont eu de bienfaits probants. Le repos n’influence ni l’accouchement prématuré, ni les fausses couches, ni les césariennes, ni toutes les issues obstétricales.

En revanche…

Les risques avérés du repos

Eh bien oui le repos, ou plutôt la diminution de mobilité peut être dangereux… Et c’est assez fréquent que des problèmes arrivent à cause de cette immobilité. On a même en tant que sages-femmes toute une liste de paramètres et de surveillances à effectuer quand tu es à la maternité. Ça nous permet d’être sures que tout va bien pour toi 😉

Mais quand tu es enceinte c’est important de savoir que de bouger dans ta maison et dans les activités quotidiennes simples, c’est très bénéfique! Et ça t’évite un tas de désagréments.

Bien sur ce ne sont pas des complications qui arrivent à chaque fois mais elles sont tout de même fréquentes.

Risque thrombo-embolique

Pour celles qui ne connaissent pas, ce risque est la formation d’un caillot de sang dans le réseau veineux. C’est pour ça qu’à la maternité on vérifie tes jambes chaque jour. Car en général ce sont les membres inférieurs qui sont les plus susceptibles d’être touchés par ce repos forcé en premier. Le risque est que ce caillot remonte la circulation veineuse vers les poumons (rare tout de même).

Une étude montre que sur 192 mamans hospitalisées pour risque d’accouchement prématuré, 3 thromboses ce sont manifestées. Contre seulement 6 sur les 6164 patientes qui n’ont pas eu un repos forcé. Les chiffres parlent d’eux même… Le repos n’est pas aussi anodin qu’on le pense.

La lyse osseuse

« Cela consiste en une baisse de la densité minérale et une perte osseuse trabéculaire ». Bref, déjà qu’on devra un jour ou l’autre affronter notre meilleure ennemie Mme l’ostéoporose, on aimerait en rester là ^^’
Le résultat est le même, le repos et la cessation d’activité favorisent la lyse osseuse. Déjà que la grossesse n’arrange pas les choses…

Troubles de l’humeur

sport durant la grossesse

Et pas QUE pour la future maman. Le papa aussi peut se sentir perdu, impuissant. Les éventuels frères et soeurs ne seront pas toujours en mesure de supporter et de comprendre cette séparation due à une hospitalisation.

Les hormones se chargent très bien de notre humeur changeante, pas besoin de les aider à aggraver la situation ;p

Ce repos forcé, peut également avoir une répercussion financière. Il peut supprimer un salaire dans un foyer où celui-ci est vital. Survient alors des tensions dans le couple, et par répercussion, dans toute la famille.

Le mot de la fin

L’hospitalisation pour risque d’accouchement prématuré n’est pas anodin. Il peut causer plus de mal que de bien. En tout cas tant que personne n’arrive à prouver ses bénéfices il faut s’en méfier.

C’est en plus un vrai coût pour la société et pour les familles en question également.

Je te conseille donc de faire une activité physique régulière même durant la grossesse. Et tu peux trouver les réponses à tes questions sur le sport quand on est enceinte, dans cet article! Et si tu sais déjà que le yoga est fait pour toi, l’article « Le YOGA pour toutes » peut te plaire.

Bien sur, si tu fais partie des femmes dont la grossesse est dite à risque, il n’est pas bon de rester alitée mais faire du sport n’est pas non plus la solution. Rester chez vous tranquillement est une bonne chose si vous continuez à faire la cuisine par exemple, monter les escaliers pour aller dormir, marcher un peu dans votre maison est tout simplement mieux pour vous que de rester allongée toute la journée.

Bonne journée à toi et à bientôt dans un nouvel article!

Marine GBR

 Bibliographie

  • Damageux, F. (2016). Quelle place pour le repos dans la prise en charge des grossesses à risque?. Vocation Sage-femme, 118(1), 32-35.

About the Author

En ce moment, Marine doit être encore en train de faire des recherches et de rencontrer des professionnels. Tout cela pour un objectif: t'apprendre à vivre sereinement ta grossesse et ta maternité.

(4) comments

Add Your Reply