Le co-dodo, bien ou pas bien?

By Marine | Blog

Mar 27

Ouhhh mais quel tabou!

Le co-dodo bien ou pas bien?

 

Et je vais sauter dedans les deux pieds joins avec plaisir! Effectivement je crois qu’on peut tous affirmer que la question du co-dodo est tellement tabou qu’on en parle assez peu pour éviter les commérages dans notre entourage ou la peur d’être jugée comme une mère indigne et égoïste ^^.

Je ne vais pas vous cacher que j’avais moi aussi un avis très tranché sur le sujet mais que secrètement je me suis toujours dis que je ferai l’inverse, parce que j’en avais envie même si ça ne plaisait pas à mon entourage.

Quand je suis tombée sur cette étude scientifique dans les revues de sage-femme de l’école je n’ai pas pu m’empêcher de le lire (et donc de complètement zapper ce que j’étais venu faire ^^). Et j’ai bien fait! En plus d’avoir tout faux sur le sujet je vais pouvoir faire ce que j’avais prévu! Et garde à ceux que ça contrarient car j’ai de vrais arguments à l’appui! 😉

Avant d’aller plus loin… Si je vous demande: Comptez vous partager votre lit ou votre chambre avec votre bébé? Qu’allez vous me répondre et pourquoi? Mettez cette réponse dans un coin de votre tête et on se retrouve à la fin de ce billet.

Bonne lecture 😉

 

Votre avis sur la question

Ici je reprends ce qu’a donné l’étude scientifique que j’ai lu. On va voir si vous vous reconnaissez dans certains cas. Perso moi oui ^^

On a pu remarquer que de toutes les mamans qui ont répondues à la question, on pouvait les diviser en deux groupes. D’un côté les mamans avec un allaitement artificiel et qui n’ont pas pratiqué le co-dodo à la maternité et de l’autre les mères avec allaitement maternel et qui ont fait l’expérience du bed-sharing (= co-dodo) à la maternité.

Apparement les mamans qui ne pratiquent pas l’allaitement maternel et qui ne partagent pas la nuit avec leur nourrisson donnent le plus souvent les inconvénients et les risques du sommeil partagé. Et les deux principales raisons sont que c’est une pratique dangereuse pour l’enfant (et c’est vrai s’il est mal fait, mais on verra ça un peu plus bas) mais aussi que l’enfant peut prendre de mauvaises habitudes (et de devenir capricieux).

Tandis que les mamans qui ont optées pour l’allaitement maternel et qui ont testées le co-dodo à la maternité sont plus rassurées et préfèrent citer les avantages et les bénéfices de cette pratique. Qui sont: bébé semble plus rassuré (et donc certainement un meilleur sommeil) et l’allaitement est facilité (bébé positionné près du sein n’a plus qu’à se servir et pas besoin de se lever, forcément c’est plus agréable).

Mon avis

Je ne sais pas vous mais moi j’étais au milieu. J’étais convaincue que si je pratiquais le bed-sharing mon enfant allait être capricieux après et ne voudrait plus dormir dans sa chambre (et j’avais peur qu’un enfant trop présent dans le lit parental à terme puisse tuer le couple…). Mais en même temps pour allaiter ça sera très pénible de se lever à chaque fois… Je ne suis pas rassurée non plus du jour au lendemain de laisser mon bébé seul dans une chambre. La rupture est personnellement trop brutale… Du coup j’étais bien embêtée ^^.

Le verdict des professionnels

co-dodo bien ou pas bien

En plus de l’article lu j’ai décidé de présenter cette étude à l’école (on a des rdv avec des professeurs pour débattre de nos recherches). Et du coup j’ai pu obtenir l’avis de ma professeur qui est une sage-femme. Selon elle, « il ne peut y avoir de caprice chez un enfant avant l’âge de 3 mois ». Autrement dit, le fait de dormir avec votre bébé ne le rendra pas capricieux et ne prendra pas de mauvaises habitudes durant les trois premiers mois de sa vie. Donc en respectant les consignes de sécurité pour le co-dodo, n’ayez aucun remord et aucune crainte. Et ceux qui ne sont pas de votre avis vous savez quoi leur répondre maintenant 😉

L’étude dit qu’on peut aller jusqu’à six mois de co-dodo mais c’est vrai que c’est assez long 6 mois. Et là encore ma professeur a vu juste, il faut que votre couple se retrouve! Si le jour comme la nuit votre bébé est le centre d’intérêt, il pourrait y avoir quelques répercussions sur votre couple sur le long terme. Alors parlez en ensemble, mettez vous d’accord et retrouvez vos moments d’intimité tout(e) les deux.

Ne pas oublier

Pratiquer le co-dodo est un choix que chaque parent peut faire, mais pour ça il faut que les professionnels de santé qui vous accompagnent dans votre grossesse ou lors de votre accouchement puissent vous en parler. Alors n’hésitez pas à demander conseil. Mais il faut également qu’ils soient formés pour, sinon vous allez avoir un avis personnel et non professionnel c’est tout le problème…

Du coup j’espère que ce que je vais vous écrire ci-dessous pourra vous aider à faire votre choix de façon éclairée et sans influence de ma part 🙂

Les bonnes pratiques du co-dodo

co-dodo bien ou pas bien

Voila une liste des mesures de sécurités à prendre pour partager le sommeil de votre nourrisson et rester zen:

  • La surface de sommeil doit être ferme ( pas de matelas mou, à eau ou canapé)
  • La literie doit être bien fixée
  •  Les couettes, édredons, duvets, plaids etc, doivent être évités. Préférez des draps et couvertures bordées dans le lit parental.
  •  Aucun oreiller, peluche ou tout autre éléments mou ne doit être présent dans l’entourage de l’enfant
  • La tête de l’enfant ne doit pas être recouverte
  • Une température ambiante entre 16° et 18° (l’enfant n’a pas besoin d’être plus habillé que ces parents)
  • Si nécessaire l’enfant peut être mis dans une turbulette mais jamais de couverture
  • L’enfant ne doit jamais rester seul dans le lit d’un adulte
  • Le conjoint doit savoir que le bébé est dans le lit
  • Aucun espace entre le lit, et la tête de lit, mur, ou face dans lesquels l’enfant pourrait de se retrouver coincé et suffoquer
  • Le bébé ne doit jamais être mis entre les deux parents, uniquement du côté de la maman.

Quelques que situations où le co-dodo est déconseillé:

co-dodo bien ou pas bien

  • Si l’un des parents est fumeur (même si vous ne fumez pas dans la chambre)
  • Quand le couchage est effectué sur le canapé ou un fauteuil
  • Lorsque l’un des parents a consommé de l’alcool, une drogue, ou un médicament qui peut altérer sa vigilance
  • Si l’un des parents est très fatigué et voit sa vigilance altérée
  • Quand l’enfant est fiévreux
  • En cas d’alimentation artificielle du nouveau-né.
  • Si vous arrivez à retrouver le coin de votre tête avec la réponse à ma question d’un peu plus haut, dites moi si cet article vous a aidé, si vous avez changé d’avis, si vous avez des questions, ou si vous aviez déjà raison depuis le début !

 

En tout cas j’espère vraiment que ce billet vous aura éclairé autant que moi!

A bientôt dans un nouveau billet!

Marine GBR

 

About the Author

(15) comments

Add Your Reply