Menu

Category Archives for "Sport"

Avr 04

Comment limiter la prise de poids quand on est enceinte?

By Marine GBR | Grossesse

Bonjour chère maman!

A la demande d’une d’entre vous je vais te parler de prise de poids durant la grossesse. Mais également de la prise de poids pendant la grossesse alors qu’on était déjà en surpoids.

Ce qu’on oublie de te dire pendant ta grossesse, c’est qu’en fonction de ta corpulence de base, on va s’attendre à une prise de poids différente pour toutes les femmes.

Généralement les professionnels te disent qu’il faut prendre entre 9 et 12 Kg pendant la grossesse et si tu ne rentres pas dans les cases, certains te font culpabiliser…

On va voir que ce n’est pas applicable pour toutes les femmes. Le but de cet article va donc de te permettre de te situer en terme de corpulence de base, et de voir quels sont les objectifs qui te sont propres!

Toujours dans un but de mieux comprendre pour mieux agir, je vais d’abord t’expliquer les enjeux liés à le prise de poids et comment ça fonctionne. Puis bien sur les solutions à mettre en place pour y parvenir 😉

J’espère que cet article te rassurera!

On a suffisamment de choses à penser quand on est enceinte, que pour se miner le moral avec encore une fois notre prise de poids.

Comment limiter sa prise de poids quand on est enceinte?

Qu’elle est ta corpulence de base?

Je t’invite à commencer par un petit exercice, un calcul. La plupart d’entre vous le connaisse déjà mais on le fait rarement. On va calculer notre IMC ou IBM selon ton pays. C’est l’Indice de Masse Corporelle.

Même si je ne suis pas fan des cases, catégories et étiquette généralement, on va s’y fier pour se donner une idée de notre situation.

Pour faire le calcul tu as besoin de ta taille en mètre (ex: je fais 1,65 mètre) et de ton poids avant la grossesse en Kilos (ex: je faisais 65 Kilos).

Voici le calcul que l’on va faire:

Le calcul de l'IMC : Indice de masse corporelle - Femmezine.fr

Si tu fais le calcul sur ton téléphone ou une calculette classique, n’oublies pas de commencer par Taille X Taille, de retenir le résultat, et ensuite de faire ton poids divisé par le résultat que tu viens de trouver 😉

Une fois ton IMC calculé, on va pouvoir regardé quels sont tes objectifs de prise de poids durant la grossesse.

Quels sont mes objectifs de prise de poids pour cette grossesse?

Calculer son IMC - Centre Médico-Chirurgical de l'Obésité en Charente

J’aimerai avant tout te préciser que ce sont des normes, et donc des moyennes. Si tu as une hygiène de vie de qualité mais que tu ne rentres pas dans les « normes » ce n’est pas forcément un problème. Ne te mets pas la pression sur ça.

Selon le résultat de ton IMC voici les objectifs de prise de poids pendant la grossesse:

  • Inférieur à 19,8 : Prise de poids entre 12,5Kg et 18Kg (= personnes maigres avant la grossesse)
  • Entre 19,8 et 26: Prise de poids entre 11,5 Kg et 16 Kg (= personnes avec un poids dans les normes avant la grossesse)
  • Entre 26 et 29: Prise de poids entre 7Kg et 11,5 Kg (= personnes en surpoids avant la grossesse)
  • Supérieur à 29: Prise de poids entre 6Kg et 7 Kg (= personnes obèses avant la grossesse)

Comme tu le vois, des personnes très maigres doivent prendre beaucoup de poids pour que bébé ait assez de réserves pour se développer, c’est tout aussi difficile que de ne pas en prendre beaucoup quand on est déjà en obésité avant la grossesse.

On remarque également que les personne avec un IMC jugé normal peuvent en réalité prendre entre 11,5Kg et 16Kg et non pas entre 9 et 12 comme ce qu’on entend tout le temps.

Les risques du surpoids

Pourquoi fait-on une fixette sur la prise de poids durant la grossesse? Parce qu’il y a plusieurs répercussions potentielles. Elles te concernent en premier lieu, mais influent également ton bébé, et ce sur sa vie à très long terme.

Côté maman

Qu’est-ce qu’une trop grande prise de poids peut engendre chez toi?

Tout d’abord tues plus à risque de développer un diabète de grossesse, une hypertension, ou une toxémie. Tu ouvre un peu plus la porte aux maladies chroniques de la grossesse. C’est un suivi plus régulier, des surveillances plus contraignantes, plus stressantes aussi. C’est un parcours de grossesse plus médicalisé qu’habituellement.

Ton corps, tes tissus vont perdre en élasticité et en souplesse également. Au fur et à mesure de la grossesse tu vas le sentir car c’est moins confortable pour toi. Ca rend l’accouchement plus difficile aussi si tes tissus ont perdu leur élasticité et souplesse. Retrouver ta silhouette d’avant grossesse sera également moins facile.

Côté Bébé

Comment limiter la prise de poids quand on est enceinte?

Ton bébé lui à plus de risque d’être « un gros bébé ». Je mets des guillemets car c’est une expression que je n’aime pas. Disons qu’il risque d’être dans le haute de la courbe de poids. Si vraiment tu as pris beaucoup de poids, voir que tu as développé une pathologie comme le diabète on pourra parler de bébé macrosome (bébé à partir de 4,5Kg).

Être un plus gros bébé que prévu augmente le risque qu’il soit en surpoids ou obèse dès son enfance et adolescence. Ce qui augmentera ses chances d’avoir d’autres maladies plus tard dans sa vie liées à ce surpoids/obésité.

Un bébé de poids important rend aussi l’accouchement plus compliqué forcément, et le taux de césarienne est plus élevé aussi.

Cette prise de poids importante peut entrainer une hypoglycémie chez bébé à la naissance car il se sera habitué à produire beaucoup d’insuline pendant la grossesse, mais une fois né il en produira donc de trop. Ce qui entrainera une hypoglycémie. C’est d’autant plus valable si tu as en plus un diabète (je t’en reparlerai dans un prochain article). C’est pour ça que les bébés de plus de 4Kg ont leur taux de sucre contrôlé dès les premières heures de vie pour s’assurer qu’il se soit bien adapté à son nouvel environnement.

Et si tu étais déjà obèse avant la grossesse?

Comme vu ci-dessus, le surpoids pendant la grossesse augmente le risque de complications. L’obésité pré-existente à le même effet.

C’est pour ça qu’il est important de ne pas les cumuler. Tu es obèses et pour ça tu n’y peux rien pour le moment, mais tu peux encore limiter ta prise de poids pour ne pas cumuler les risques.

C’est pour toi que ça va être le plus difficile, mais c’est faisable si tu es motivée. Si tu veux augmenter tes chances d’un bel accouchement, d’un suivi de grossesse pas trop chargé et de protéger au mieux ton bébé, tu peux le faire!

N’hésites pas à en parler avec ta sage-femme, voir travailler en collaboration avec une diététicienne pendant ta grossesse et même après si tu veux profiter de l’élan de perte de poids que ton corps a après l’accouchement pour aller plus loin et perdre d’avantage. Mais ça c’est à toi de voir ce que tu veux. Saches juste que c’est possible.

En grande ligne voici à quoi va ressembler ton objectif. Pour le faire il faut être accompagnée, on ne le fait pas seule, entoure toi des bons professionnels avec qui tu t’entends bien. Se sentir soutenue est très important 🙂

D’après les calculs précédents tu as dû voir que tu devais prendre entre 6 et 7 kilos seulement. C’est finalement le poids que bébé et ses annexes vont peser. En fait tu as déjà les réserves nécessaires pour qu’il se développe, il va pouvoir se servir dedans.

Ton régime alimentaire pourra donc tourner autour des 1500 Kcal et 1800 Kcal. L’important dans cet alimentation va être d’apporter les vitamines et nutriments essentiels que ton corps pourrait manquer. Il faut que toi ET bébé soyez en forme et éliminer toute forme de carences.

L’idée ici ce n’est pas de faire un régime restrictifs comme pour avoir le bikini body à la plage où on fait un peu n’importe quoi pour l’avoir.

Ici on a un petit être qui demande beaucoup de nutriments pour se former et un corps de femme enceinte qui consomme beaucoup d’énergie pour créer la vie. Ce n’est pas le moment de se priver de quoi que ce soit.

On va surtout venir supprimer ou plutôt limiter les graisses inutiles!

C’est important de s’entourer d’une diététicienne qui comprenne les besoins d’une femme enceinte tout en prenant en compte ton obésité. C’est avec elle que tu auras les meilleurs résultats et le plus de chance d’éviter les complications associées.

La première solution pour atteindre ses objectifs de poids

yoga femme enceinte

Et oui c’est le sport qui va t’apporter le plus de bénéfices. Il va te permettre de maitriser ta prise de poids, améliorer ton bien-être psychologique, te détendre, améliorer la souplesse et l’élasticité de tes muscles, te permettre de retrouver ta silhouette plus rapidement après l’accouchement, et j’en passe!

Beaucoup de sport sont toujours autorisés pendant la grossesse, et beaucoup doivent être adaptés. Il y en a bien sur qui ne sont vraiment pas recommandés car le risque est trop grand.

Le but n’est pas de devenir une athlète, on parle d’une activité physique douce et régulière, rien d’intense. Il ne faut pas être essoufflée. Si ta sage-femme t’as donnés quelques exercices à faire en préparation à la naissance par exemple, tu peux te contenter de refaire ceux là.

Pense également à toujours prendre un moment de relaxation après ton sport 😉

Les trois grands amis de la femme enceinte

Il y a trois types de sports très recommandés et appréciés des femmes enceintes:

  • Le Yoga prénatal: Excellent sport comme une excellente préparation à la naissance, il a vraiment tout pour lui en cette période de grossesse.
  • La Natation: Permet de faire un effort tout en déchargeant nos articulations de notre poids, c’est très agréable et reposant. Il existe aussi des préparations à la naissance, il faut se renseigner dans les différentes piscines de ta ville.
  • La Marche: Elle est accessible à tout le monde et permet de bien s’oxygéner, ce qui est très intéressant quand on est enceinte car nos besoin d’oxygène sont augmentés.

Étant donné que cet article est écrit durant la période de confinement, la marche et la natation ne sont pas vraiment possibles. Et pourtant ce confinement est une raison supplémentaires pour faire très attention à notre pratique sportive et alimentation si on ne veut pas prendre plus de poids que prévu!

Les trois avantages d’une pratique sportive

  • Facilite le déroulement de la grossesse: circulation sanguine augmentée, oxygénation, une bonne position du corps, porter bébé sans fatigue, et meilleur équilibre nerveux.
  • Prépare un accouchement plus facile et plus rapide par raffermissement des muscles acteurs dans l’accouchement et l’assouplissement des articulations du bassin.
  • Permet aux différentes parties de corps de retrouver leur état normal plus rapidement après l’accouchement!

Ce que je peux te proposer si tu le souhaites

yoga prénatal femme enceinte

En plus d’être sage-femme je suis également professeur de yoga prénatal. J’ai donc conçu un programme de yoga prénatal disponible en ligne sur ton espace membre Grossesse & Blouses Roses.

Il es conçu pour toutes les femmes enceintes (sauf si repos forcé prescrit), du début de la grossesse jusqu’au dernier jour! Toutes les positions sont adaptées pour les trois trimestres de grossesse, elles sont faisables chez soi facilement même si tu n’as jamais fait de yoga de ta vie et que tu es aussi souple qu’un vieux chêne 😉

Beaucoup de détente, de temps pour soi, de bien-être physique et psychologique. C’est aussi un très bon moyen de s’approprier son nouveau corps de femme enceinte, de l’apprivoiser, et de l’aimer.

Emporte le partout avec toi, même à la maternité !

Si tu veux en savoir plus sur ce programme je te mets le lien juste ici: https://app.grossesse-blousesroses.com/product/2

Il y a même une petite surprise en plus 😉

La deuxième solution pour limiter sa prise de poids

Comment limiter la prise de poids quand on est enceinte?

L’alimentation est le super pouvoir des femmes enceintes je te le dis souvent, car elle a un impact sur toute la vie de ton enfant et pas que pendant la grossesse! Jamais tu n’auras autant d’impact sur la santé de ton enfant que maintenant alors on en profite!

Il faut garder à l’esprit également que la faim durant la grossesse reste la même qu’avant par contre au fil de la grossesse, les dépenses physiques diminuent.

D’où l’importance de cumuler une petite activité physique et une bonne alimentation.

Faire attention à son alimentation ne veut pas dire régime! Ici on ne calcule pas nos calories, ce n’est pas un régime comme d’habitude. On n’oublies pas que tu es en train de créer la vie, alors on ne fait pas n’importe quoi avec notre alimentation 😉

L’objectif c’est une alimentation normale, saine, variée et équilibrée.

Les deux conseils essentiels

  • Limiter les graisses (pas les supprimer): On limite la charcuterie, les viandes grasses, les matières grasses, les plats cuisinés du commerce, les fritures, les chips, les cacahuètes, les viennoiseries.
  • On limite aussi le sucre: les patisseries, les biscuits, les confiseries, le chocolat, le sucre et le miel dans le thé et le café ou le yaourt. Pour ce qui est des jus de fruits, sodas et gâteaux apéritifs, garde les pour des occasions particulières.

Ce que doit contenir chacun de tes repas

  • Une entrée de crudité assaisonnée pour les oméga 3 (huile de colza ou noix sont au top!).
  • Un poisson ou viande ou oeufs.
  • Fromages ( à moins de 25% de MG) ou laitages (à moins de 10% de MG).
  • Légumes verts, fruits, féculents ou pain, pour avoir moins faim entre les repas.

Et si ça ne suffit pas?

Si vraiment tu fais tout comme il faut mais que ça ne suffit pas, c’est possible, parles en a ta sage-femme ou gynécologue. Vous verrez s’il faut contacter une diététicienne. C’est possible que non car on est pas toutes pareilles et ce n’est pas pour 2Kg de trop que ça va poser problème.

Encore une fois tous les chiffres que je t’ai donné sont des normes. Et donc sont des moyennes. Forcément on ne rentre pas toutes dans ces cases car nous sommes toutes différentes.

L’objectif est donc de faire ce qu’il y a de mieux pour notre hygiène de vie et donc pour notre bébé.

Si ça marche tant mieux, et sinon c’est pour ça que tu es accompagnée pendant ta grossesse. Ta sage-femme sera de très bon conseils. Et si vraiment tu as des besoins certains car peut-être tu es en surpoids ou en obésité avant la grossesse tu peux aussi de toi même demander conseil à une nutritionniste ou diététicienne. Travailler en collaboration avec plusieurs professionnels de santé c’est tout à fait possible!

J’espère avoir répondu à tes questions et que tu es rassurée,

Si tu te poses d’autres questions n’hésites pas à les poser en commentaires,

Belle journée,

Marine GBR

Mar 02

Comprendre la douleur pour mieux lui faire face!

By Marine GBR | Grossesse

Bonjour chère maman!

Après t’avoir parlé de l’hypno-naissance, je continue sur ma lancée.

Je vais t’expliquer comment fonctionne la douleur pour comprendre comment la duper le jour de ton accouchement.

Apprendre à gérer la douleur est devenu rare durant la grossesse, car la majorité d’entre vous choisissez d’avoir recours à la péridurale.

Pourtant cet article concerne tout le monde.

On l’oublie souvent mais la péridurale n’est pas posée tout de suite, il faut que le travail est réellement commencé, tu peux avoir mal avant car on est pas toutes sensibles à la douleur des contractions de la même façon.

De plus rien ne dit que l’anesthésiste soit disponible tout de suite pour venir la poser quand tu la demandes.

Et peut-être que tu arriveras trop tard à la maternité, et que tu n’auras pas le temps d’en demander une.

Tu peux aussi choisir d’accoucher sans péridurale.

Pour toutes ces raisons, nous sommes toutes concernées par la douleur du travail et s’y préparer est important.

comprendre la douleur pour mieux lui faire face

Comment fonctionne la douleur lors de l’accouchement?

La douleur du travail est un excès de nociception.

La nociception pour faire simple c’est la transmission nerveuse, ce sont tes ressentis, tes sensations. Lors du travail tu ressens les choses de façon extrême, notamment la douleur.

Pour que ton cerveau te fasse comprendre que tu as mal, il doit en avoir reçu l’information. Cette information est transmise par les nerfs reliant ton utérus (qui se contracte) à ton cerveau.

L’Homme a beau être intelligent, son cerveau se ligue contre lui… Il est de mèche avec les contractions ce traître!

Comme tu peux le savoir nous ne sommes pas égales devant la douleur. Certaines vont avoir vraiment très mal et demander une péridurale alors que le col de l’utérus est a peine ouvert. Dans ce cas ci c’est embêtant car souvent la péridurale sera refusée car on ne considèrera pas que tu es en travail.

D’autres ont mal mais arrivent à gérer la douleur jusqu’à l’accouchement sans demander de péridurale.

On est toutes différentes face à la douleur de l’accouchement et la douleur en général.

C’est normal car l’information nerveuse de la douleur, envoyée à ton cerveau, dépend de trois composantes. Et elles sont différentes pour toutes car elles sont directement liées à notre expérience de vie.

Les 3 composantes de la douleur

La douleur n’est pas ressentie de la même façon par toutes les femmes, pourquoi?

  1. Nous avons la capacité individuelle d’analyser la nature, la localisation et l’intensité du stimulus de douleur. Selon qui nous sommes, nous n’allons ressentir la même intensité de douleur car nous allons inconsciemment l’interpréter différemment.
  2. La douleur est influencée par nos expériences passées, notre environnement, et notre entourage. C’est ce qui va nous faire réagir à la douleur de manière différente également.
  3. Le contexte dans lequel la douleur apparait est important aussi! Ca met plus ou moins en avant le caractère désagréable de la douleur. On sait toutes que les contractions vont être douloureuses alors notre cerveau sait qu’il doit avoir mal. Si tu tétais blessée à la cheville mais que tu es en danger et qu’il faut que tu t’enfuis au plus vite, la sensation de douleur va passer au second plan, ce n’est pas la priorité.

La douleur dépend donc du contexte dans laquelle elle arrive, de l’interprétation qu’on en fait, et de la façon dont nous allons y réagir.

La douleur est individuelle, c’est pour ça que pour s’y préparer il n’y a pas une seule bonne solution, ni une seule bonne préparation à la naissance, mais bien une multitudes de possibilité.

Il faut trouver celle qui te correspond le mieux!

Pourquoi la douleur ralentit le travail?

comprendre la douleur pour mieux lui faire face

Ce n’est pas directement la douleur qui va ralentir le travail.

Mais le stress et la souffrance qu’elle engendre.

Si tu n’es pas préparée à la douleur, tu peux être prise par surprise par son intensité. On a beau savoir que ça va faire mal, on est loin de s’imaginer à quel point.

Alors forcément quand on a aucun moyen de se soulager car la péridurale n’est pas disponible ou qu’on souhaite faire sans ça devient compliqué.

Le stress et la souffrance prennent le dessus et inconsciemment ralentissent le travail.

L’objectif c’est d’arriver à gérer la douleur, l’accepter et composer avec comme une amie qui nous aide. Non je ne suis pas folle, je suis sérieuse.

En soit sans les contractions on accoucherait jamais. Il faut donc les voir comme quelque chose de positif et les accepter, plutôt que de vouloir les repousser et s’en débarrasser.

C’est plus facile à dire qu’à faire je te l’accorde, d’où la nécessité de bien s’y préparer pour accélérer ton travail!

Duper la douleur c’est possible!

comprendre la douleur pour mieux lui faire face

Notre cerveau a voulu changer de camps?

Très bien, alors on va le prendre à son propre jeu!

Il existe des façons de diminuer la douleur et de duper notre traître de cerveau.

Nous avons des mécanismes innés pour nous venir en aide, pour venir modifier notre perception de la douleur, comme nos hormones.

Libérer des endorphines aide a inhiber la sensation de douleur.

C’est un mécanisme léger comparé à la douleur des contractions donc on va venir l’aider!

1. La théorie du portillon:

Je t’ai parlé des fibres nerveuses transmettant la douleur, les fibres nociceptives. Il en existe d’autres, les fibres afférentes, si tu les actives elles vont empêcher le message de douleur d’arriver jusqu’à ton cerveau!

Comment les activer?

Tu peux te faire masser, ou encore t’immerger dans de l’eau en prenant un bain par exemple.

2. Tromper notre cerveau:

Notre cerveau veut nous faire comprendre qu’on a mal à un endroit précis. Le ventre en l’occurence à cause des contractions.

Il se fait un malin plaisir à te le rappeler, il ne fait QUE ça!

Pas de problème, on va le submerger d’informations, il sera obligé de toutes les transmettre, il va être débordé, donc il transmettra moins bien la sensation de douleur des contractions!

Comment on fait?

On va venir stimuler douloureusement (tout est relatif) une autre zone que le ventre.

Les hormones endorphines vont se déverser encore plus pour venir t’aider.

La douleur va te praitre plus diffuse et plus tenable du coup.

Ce sera plus supportable car ton cerveau sera focalisé ailleurs.

C’est comme de devoir fuir alors que tu es blessée, tu te focalises sur autre chose alors tu ne te rends pas compte que tu as mal à la cheville en courant.

Ici tu vas toujours sentir tes contractions mais elles seront beaucoup plus supportables en focalisant ton attention sur une autre douleur moins gênante.

C’est ce qu’on t’apprend en cours d’haptonomie, une des préparations à la naissance possible.

Tu as 3 choix possibles

parlons des contractions

Chacune d’entre nous prévoit d’appréhender la douleur du jour J de trois façons différentes.

  1.  » Pragmatic Natural »: c’est ce que fait la majorité d’entre nous, c’est à dire faire confiance en nos capacités maternelles. On sait ce qui nous attend mais on a confiance en nous sans se préparer plus que ça.
  2. « La non-information délibérée »: Le fait de penser à la douleur est déjà trop anxiogène, donc tu ne te renseignes pas du tout, adviendra que pourra. Normalement si c’est ton cas tu ne devrais pas avoir lu cet article, tu aurais juste supprimé mon mail ^^
  3. « La Plannification »: le fait de décider durant ta grossesse du moyen de soulagement qui te convient.

Tu l’auras compris, à travers cet article j’espère t’avoir fait comprendre que la plannification et donc la préparation est une alternative possible et très utile peu importe tes choix pour ton accouchement.

Alors à toi de voir si tu as envie de prendre le contrôle de ton accouchement 😉

Voici quelques idées de préparations à la naissance qui peuvent t’aider pour gérer la douleur,

J’espère que tu trouveras celles ou celles qui te conviendront.

Qu’elles sont les préparations à la naissance indispensables?

comprendre la douleur pour mieux lui faire face

Toutes les préparations à la naissance n’ont pas pour but de gérer la douleur le jour J.

Mais voici celles qui pourraient t’intéresser concernant le sujet:

  • L’hypnose aussi appelée auto-hypnose ou hypno-naissance
  • L’haptonomie, qui est une préparation très complète car elle peut t’aider pour la douleur mais aussi pour la communication avec ton bébé tout en incluant son deuxième parent.
  • Le chant prénatal, peu connu mais très efficace si c’est ton style!
  • La méthode Bonapace qui nous vient du Canada, elle peut être faite par une sage-femme ou Doula sui a suivi la formation ou directement en ligne avec des cours en vidéo!
  • Les massages femmes enceintes si ton partenaire s’est formé durant les préparations avec toi,
  • L’acuponcture peut également être top, surtout si les sages-femmes de ta maternité s’y connaissent 😉

Celles qui ne sont pas reliées par un lien le seront prochainement, j’aimerai te présenter les différentes préparations à la naissance qui existent, aussi bien pour gérer la douleur que pour passer une grossesse plus sereine.

Je reviens bientôt avec plus d’informations sur les différentes préparations à la naissance et leur fonctionnement, je dois aussi te parler des Maisons de Naissance, j’ai promis de le faire dans les emails privé 😉

Belle journée,

Marine GBR

Jan 12

La gym hypopressive pour préserver ton périnée!

By Marine GBR | Sport

Bonjour chère maman!

Pour la première fois dans notre cursus de sage-femme, une kiné est venue nous faire un cours de gym hypopressive!

Peut-être que ça ne te dit rien?

Ne t’inquiète pas peu de gens savent…

Sauf que ce qui n’est pas normal, ce sont les fuites urinaires que beaucoup de femmes subissent au quotidien!

La gym hypopressive est une des solutions! 

Car elle permet de faire travailler nos muscles, et même de faire des abdos en diminuant au maximum la pression dans notre thorax.

Ce qui fait que notre périnée à une moindre charge à subir lors des exercices.

Associée a une bonne rééducation du périnée en post partum tu feras partie des femmes qui ne seront jamais concernées par ces problèmes de fuites et d’incontinence!

On ne nous apprend pas à l’école qu’on a un périnée. 

Même les hommes en ont un.

En prendre soin est aussi important que d’avoir une alimentation équilibrée et variée.

Mais on nous fait faire du sport et des abdos de la pire des manières! 


Et pourtant soit disant nous étions à l’école, on a eu cours d’EPS par des professionnels!

Hors depuis notre plus jeune âge on nous montre l’exemple inverse de ce que nous devons faire.

La gym hypopressive pour préserver ton périnée!

Depuis notre première rentrée scolaire on nous oblige à faire du sport et depuis tout ce temps ces gens se permettent de ruiner nos périnées!

Car la pression exercée sur notre périnée lors des abdos classiques, c’est ça qui détruit nos périnées.

Heureusement retrouver un périnée en bonne santé est possible mais peut de femmes le savent et peu de professionnels en parlent!

Ce n’est pas tous les professionnels qui savent les réparer comme il faut non plus!

Donc c’est à toi de faire la démarche d’en prendre soin et de choisir ce qu’il y a de mieux pour toi!



Est ce que des exercices de gym hypopressive t’intéresserait? 
Est ce que tu sais qu’elle rééducation du périnée choisir?
 

Dis le moi en commentaire,

Belle journée,

Marine GBR

Jan 11

9 Préparations à la Naissance: trouves celle qui te convient

By Marine GBR | Blog

Bonjour chère maman!

On se retrouve aujourd’hui pour une petite liste des différentes préparations à la naissance qui existent. Il en existe certainement pleins d’autres mais voici les plus connues.

Il n’y a pas de meilleure préparation à la naissance qu’une autre. L’objectif est de trouver celle qui te correspond le mieux et qui existe près de chez toi. Tout dépend de ta grossesse, ton tempérament, tes envies, ou de vouloir la faire seule ou en couple.

Si tu en connais d’autres n’hésite pas à me le dire en commentaire 😉

1. L’haptonomie

préparation à la naissance: haptonomie

Je t’en ai déjà parlé dans le précédent article, c’est une préparation qui se fait en couple. On l’appelle aussi la science du toucher et de l’affectivité. Vous allez apprendre à connaître votre bébé au travers du toucher du ventre de la maman, et à communiquer avec lui.

Mais pas seulement! C’est aussi pleins de séances qui vont permettre au papa ou la deuxième maman de prendre une place active dans cette grossesse. L’haptonome va vous apprendre pleins de gestes et exercices utiles pour améliorer ton confort de femme enceinte et même de réduire la douleur des contractions lors de ton accouchement.

Si tu veux en savoir plus sur cette préparation à la naissance je te laisse avec le dernier article qui en parle plus en détail!

2. Le Yoga

yoga femme enceinte

Le yoga à un double avantage. Il permet de travailler ton corps, tes muscles, ta souplesse. Aussi il te permet de trouver un équilibre intérieur et sérénité. C’est plutôt pas mal non? Qu’est-ce que tu en penses? Il est temps de faire comprendre à nos hormones que ce ne sont pas elles qui font la loi ;p

Pour cela le yoga se base sur des techniques de respiration, de méditation, de concentration, de relaxation et les postures. L’objectif est l’harmonisation entre ton corps et ton esprit, pour une grossesse plus sereine.

Je t’avoue que j’aime particulièrement le yoga! D’ailleurs je t’en parle dans l’article le yoga pour toutes!

Car en effet cette préparation à la naissance est accessible pour toutes. Pas besoin d’avoir déjà fait du yoga ni d’être sportive. Et les plus expérimentées y trouveront leur compte également car les postures et exercices ne sont pas les mêmes. Il y a quelques adaptations à faire maintenant que bébé s’est logé dans ton ventre.

3. La Prénatale Aquatique

prenatale aquatique préparation à la naissance

C’est peut-être celle dont tu as le plus entendu parlé. Elle est très prisée des femmes enceintes. C’est vrai que se retrouver dans l’eau est très agréable enceinte car il te soulage du poids de bébé et des tensions que tu accumules. Et elle est surtout très répandue! La plupart des piscines proposent ces séances.

La prénatale aquatique va permettre de te relaxer et d’être en symbiose avec ton bébé. Tu auras l’impression de flotter avec lui, chacun dans sa piscine. Tu ressentiras plus finement les mouvements de ton bébé.

L’eau va venir masser et caresser les zones de ton corps habituellement couvertes. C’est aussi une façon de réapprendre à connaître son corps qui évolue durant cette grossesse.

Tu auras une sensation de légèreté, l’effet de pesanteur sera diminué. Ta mobilisation n’en sera que plus facile. Les exercices te permettront de travailler ta musculature, ta souplesse, d’activer ta circulation sanguine, et de soulager tes douleurs articulaires. Que du bonheur! ;p

C’est aussi le moment pour apprendre à gérer ta respiration. Ça te permettra d’apporter plus d’oxygène à ton corps mais surtout à ton bébé.

4. Le Chant Prénatal

chant prénatal préparation à la naissance

C’est un peu moins conventionnel et moins connu. Mais terriblement efficace. Les parents qui se sont tourner vers le chant prénatal en sont ravis!

Ce dernier à 4 objectifs: apporter un bien-être pendant la grossesse, créer des liens avec bébé, préparer à la naissance, et faciliter l’accueil de ce nouveau-né.

Pour chanter il faut se relaxer et respirer, donc c’est surtout un travail sur la respiration et la relaxation qui te permettra d’être plus sereine dans ta grossesse.

C’est une préparation à la naissance faite à deux le plus souvent. Car in-utéro ton bébé entend ta voix mais aussi celle de son papa ou de sa deuxième maman. Ce qui facilite à la naissance le fait de vous reconnaître tous les deux grâce au chant pratiqué durant la grossesse.

C’est très efficace également durant le travail pour gérer la douleur des contractions. A ce moment là ce sont essentiellement des vibrations que vous allez chanter à deux. C’est un travail d’équipe entre toi et ton partenaire pour rester ensemble sur une même longueur d’onde malgré l’intensité grimpante des contractions. Quand tu perdras la bonne vibration, c’est ta deuxième moitié qui viendra te rechercher à la simple force de ces vibrations.

C’est un peu abstrait je te l’accorde quand on ne connait pas. Je te conseille d’aller voir quelques vidéos pour te rendre compte. Tu vas voir c’est particulier, mais très efficace surtout pour accoucher sans péridurale.

5. La Sophrologie

sophrologie préparation à la naissance

La sophrologie est à la fois une pratique qui permet la gestion du stress, le développement personnel et l’accompagnement de la douleur.

Méthode de préparation qui amène à vivre la grossesse avec la plus grande harmonie/détente.
Par une conscience des nouvelles limites corporelles associée à un calme mental, une confiance en soi, il est possible de diriger et de vivre son accouchement de façon plus active et plus sereine.

Pendant la grossesse tu pourras travailler autour de ton nouveau schéma corporel, et à mieux gérer les différents maux du début de grossesse comme la fatigue et les nausées. Elle va t’aider à alléger et dépasser les sensations de fatigue et de lourdeur. Tu vas pouvoir développer un certain équilibre de sérénité.

Pendant l’accouchement, la sophrologie va te permettre d’accueillir les contractions et de les laisser passer sans avoir de plus en plus mal. Le travail et l’accouchement te paraîtront moins dramatiques, tu ne seras plus angoissée face à cet inconnu.

6. L’obstéopathie – Méthode N’Féraïdo

ostéopathie préparation à la naissance

Il s’agit d’un concept original de modelages accompagnant la physiologie de la femme et du bébé de sa vie in-utéro à sa vie aérienne.

C’est une passerelle entre l’ostéopathie et la périnatalité.

Par des modelages simples et pratiques, le but est de répondre aux maux de la grossesse, de l’accouchement. C’est très utile également une fois que bébé est né, quand il y a quelques problèmes avec l’allaitement.

Ce sont des ostéopathes le plus souvent qui la pratiquent. Ils savent analyser votre corps et remettre en place par des modelages ce qui serait déplacé et qui viendrait perturber votre organisme.

Par exemple chez les bébés, ça arrive souvent que l’on recommande d’aller voir un ostéopathe pour l’allaitement. Il se peut que lors du passage dans votre bassin, une pression un peu forte ait comprimé une zone faciale de votre petit et que ça le gêne. Un ostéopathe peu venir à bout de cette gêne. Tout de suite ton bébé sera plus à l’aise pour téter.

7. Les Massages

massage préparation à la naissance

Si tu es amatrice de massages, bonne nouvelle c’est toujours possible et ça peut compter comme préparation à la naissance dans le cadre de ta grossesse. L’avantage c’est que tu peux forcément en bénéficier peut importe la complexité de ta grossesse.

Que ta grossesse se passe bien, que tu mènes une grossesse à haut risque, voir même que tu sois hospitalisée, les massages restent accessibles. Il est possible de le faire depuis chez toi, dans un cabinet, ou à l’hôpital directement. Lors de ton accouchement et même après c’est également possible et très intéressant.

Si le futur papa ou la deuxième maman veut participer aux séances, il/elle pourra reproduire les gestes appris chez vous où à l’hôpital.

Les massages te permettront de te détendre, de te relaxer, de soulager certains maux liés à la grossesse et ou à l’allaitement. C’est un moyen également de bénéficier de l’aromathérapie (oui oui c’est autorisé pendant la grossesse, je t’en ai déjà parlé dans un précédent article)! Ça stimule ta circulation sanguine et lymphatique donc c’est avantageux si tu as des problèmes d’oedème et de tension.

On ne dit pas non à un moment rien que pour soit tout de même 😉 Savoir se faire plaisir, et prendre du recul par rapport à cette grossesse, peut-être un peu stressante et épuisante, c’est plus que recommandé! 🙂

8. L’Acupuncture

acupuncture préparation à la naissance

Elle vient de la médecine traditionnelle chinoise, donc elle se base sur la correcte circulation des énergies de notre corps. On la limite souvent aux grandes aiguilles qu’on nous plante partout, mais en réalité ses bénéfices sont nombreux et impressionnants!

Elle permet d’harmoniser tout le corps, de prendre un temps d’arrêt sur ta grossesse, de te reposer, et de te détendre. Les bienfaits sont partagés avec ton bébé bien sur.

Plus concrètement l’acupuncture peut traiter les nausées, la fatigue, l’anxiété, les sciatiques, la constipation, et les insomnies. Tu peux déclencher ton travail si le terme est dépassé, permettre une meilleure évolution de ton travail, et de préparer ton périnée et ton col utérin. Les résultats sont incroyables quand il s’agit de tourner un bébé qui est en position de siège! (30% des bébés en siège se tournent spontanément, on passe à 70% quand on fait appel à l’acupuncture!)

9. Le Pilate

15 moyens de vivre sereinement sa grossesse

Le pilate se rapproche assez du yoga, c’est une gymnastique douce du corps qui comprend des exercices posturaux, mouvements et respiration.

Pendant la grossesse ses objectifs sont de limiter les tensions dans la région lombaire, de rééquilibrer ta posture, d’augmenter la tonicité et le contrôle des muscles du plancher pelvien, de stabiliser les articulations, et de te relaxer.

C’est intéressant de continuer après l’accouchement pour tonifier et renforcer ton corps, de muscler ton périnée. Mais surtout pour profiter de moments à toi (je t’assure c’est important, ne les négliges pas), de retrouver un équilibre et un bien-être après cette épreuve et tous ces changements qui déboulent dans ta vie.

J’espère que cette petite liste des différentes préparations à la naissance qui existent (elles ne sont pas toutes citées) t’aura aidé!

Laquelle te semble faite pour toi? 😀

On se retrouve dans un prochain article,

Marine GBR

Juin 18

Périnée: 8 questions que tu te poses

By Marine GBR | Blog

Bonjour à toi !

Aujourd’hui je vais te parler du périnée. On en a toutes un, et tu dois en prendre soin. Je vais t’expliquer pourquoi.Tu ne peux pas reprendre le contrôle de ta grossesse sans maîtriser le sujet du périnée.

Pourtant on en entend très peu parler… Généralement c’est durant votre grossesse qu’on vous en parle en quelques mots.

Par pudeur on s’est finalement dit qu’on allait pas nous en parler. Que c’était tabou.

périnée tabou

Alors je vais te donner quelques infos dessus. Bien sur, on pourrait en écrire plusieurs livres tellement il y a de choses à dire dessus!

Mais j’ai sélectionné les grandes questions qui te seront les plus utiles pour commencer.

1. Le périnée Kesako?

Si on fait un peu d’étymologie on se rend compte que « péri » signifie « autour » et « naos » signifie « temple ». En grecque le périnée veut dire, autour du temple. Il renvoie une image sacrée. C’est d’autant plus compréhensible aujourd’hui quand on sait  pourquoi il est important d’en prendre soin.

Pourtant de nos jours on l’appelle la région honteuse. Le nerf qui innerve notre périnée lui aussi porte le nom de nerf honteux… Ça doit encore être une subtile idée masculine…

Le périnée est un ensemble de muscles qui ferment la partie inférieure de notre bassin. Il joue un rôle très important de soutient, quand les suspensions abdominales des organes que sont notre vessie, vagin, utérus, rectum et intestins, sont relâchées.En effet son rôle de soutient est présent uniquement quand nos ligaments abdominaux ne sont plus efficaces. Ce qui est souvent du par notre position verticale, le poids qu’ils portent, et la pesanteur.

périnée

Dans la vie de tous les jours ton périnée te serre surtout à contracter, l’urètre et le rectum, pour se retenir d’aller aux toilettes par exemple.

Tu comprends donc que les femmes enceintes, avec le poids de bébé, vont vite avoir besoin d’un périnée efficace. D’une part pour maintenir tes organes à leur place et éviter leur descente (ce qui s’appelle un prolapsus). D’autre part une fois accouchée, pour ne pas avoir de fuites urinaires et autres…

2. Est-ce que les hommes ont un périnée?

Bien sur!!! Ils ont le même que nous!

Ils n’ont pas besoin d’en prendre soin comme nous car ils n’accouchent pas eux. En effet ce sont les grossesses et les accouchements qui mettent à rude épreuve ton périnée. Et plus tu en as plus il peut se détendre. Et tu as plus de chance de rencontrer des petits soucis désagréables.

C’est pour ça que tu dois l’entretenir durant ta grossesse et après ton accouchement pour le rendre plus élastique.

3. Comment sentir son périnée?

sentir son périnée

Pour que se soit plus concret pour toi, voilà une façon de sentir ton périnée. Et également de ne pas le confondre avec tes muscles fessiers. Car même s’ils sont proches, il ne s’agit pas des mêmes muscles.

Dans un premier temps:

Tu peux t’assoir en tailleur. Et ensuite tu essaies de retenir très fort tes urines et tes selles. (Super glamour n’est-ce pas?) 😉

Normalement les muscles que tu sens se contracter, c’est ton périnée.

Dans un deuxième temps:

Maintenant serres les fesses!

Tu vois que c’est assez difficile dans cette position, mais en le voulant tu y arrives quand même. Ça se sont tes muscles fessiers, indépendants de ton périnée.

Périnée et fessiers peuvent cependant travailler ensembles en se contractant en même temps. On appelle ça une synergie.

4. Y a t-il un risque de travailler son périnée durant la grossesse?

périnée grossesse

Non pas du tout! Au contraire, c’est LE moment de s’en occuper, puisqu’on ne nous en a pas parlé plus tôt.

L’accouchement va demander au périnée une élasticité très importante! Déjà bien sollicité durant la grossesse par le poids de bébé, il faut le préparer au mieux pour l’étape finale.

C’est comme une gymnaste qui se lance dans un enchainement complexe. Sans échauffement c’est inimaginable! Elle risque de se blesser.

Pour toi c’est pareil. Tu ne peux pas demander à ton périnée d’être élastique comme ça du jour au lendemain, et de tenir bon lors de ton accouchement. Et l’épisiotomie, j’imagine que tu aimerais bien t’en passer? Je comprends bien mais une des raisons de son existence est bien le manque d’élasticité de ton périnée. Son objectif est alors d’éviter que ton périnée se déchire, dans cette situation.

Alors il existe plusieurs exercices possibles pour travailler la souplesse de ton périnée. Si tu ne les connais pas, ce sera l’objet d’un prochain article certainement. Mais n’attends pas et demandes au professionnel de santé qui te suit de t’expliquer ce que tu peux faire depuis chez toi! Généralement les sages-femmes libérales peuvent vraiment t’aider sur ça.

Et faire du sport comme du yoga prénatal et postnatal sont également une bonne option!

Si tu as eu des cours sur la respiration, saches que ces derniers sollicitent des muscles intéressants pour ton accouchement également.

Donc en attendant de voir ta sage-femme ou ton gynécologue tu peux déjà commencer à faire ces petits exercices. Le pire ennemis de ton périnée est comme pour tout muscle, la sédentarité.

5. Dois-je faire l’exercice du « Stop Pipi »?

Si jamais tu as entendu parler de cet exercice, c’est le plus souvent après ton accouchement à la maternité. Ou par des proches. Si tu ne connais pas, je t’invite à ne pas lire en quoi ça consiste, parce qu’aujourd’hui ce n’est plus recommandé du tout. Passe directement à la question 6.

Pour celles qui voient de quoi je parle. L’exercice qui consiste à contracter son périnée pour arrêter de faire pipi quand on est au toilette, puis de reprendre, puis de re-crontracter, etc. Et bien ce n’est plus du tout recommandé de le faire! Je sais que vous pouvez encore croiser des professionnels vous l’indiquant, mais les études scientifiques ont révélées que ce n’était pas si anodin que ça.

stop pipi périnée

Il existe deux grandes raisons pour laquelle ça ne devrait plus vous être demandé:

La première est qu’après un accouchement, cet exercice est relativement dur à faire. Aussi bizarre que ça puisse paraitre si tu n’as pas encore accouché, saches que beaucoup de femmes n’y arrivent pas, ou pas à chaque fois. La première conséquence, est que ça vous mine le moral… Et honnêtement, les hormones prennent suffisamment soin de nous miner le moral durant cette période, sans parler du baby blues. Alors pas besoin d’en rajouter une couche, tu ne crois pas?

triste périnée

La deuxième pose encore plus problème. Arrêter aussi souvent la miction qui se déroule normalement, va venir à terme dérégler le système urinaire. Vous allez avoir une vessie instable, qui va se contracter subitement, et provoquer des accidents désagréables. En fait cet exercice va à l’encontre de tous les bénéfices qu’on pensait obtenir en le faisant régulièrement…

6. Ne pas confondre élasticité et détente

Bon d’accord, c’est pas une question…

Mais c’est un point très important!!! L’objectif est d’avoir un périnée élastique et non détendu.

Un périnée élastique, ce sont des muscles efficaces, étirables, et résistants. A l’image d’un élastique à cheveux neuf, il est tonique, mais étirable. Il est très efficace pour nous accrocher les cheveux.

Contrairement à un périnée détendu, flasque, sans tonus. Il est comme ce même élastique à cheveux mais usé, qui ne serre plus rien, qui tombe sans arrêt, qu’on doit raccrocher en permanence.

S’il est détendu votre périnée devient inutile, il ne permet plus de soutenir vos organes quand vos ligaments abdominaux seront insuffisants. Tandis qu’un périnée élastique, reviendra plus facilement en place après votre grossesse et accouchement. Il continuera d’être utile, et vous aurez moins de problèmes par la suite, comme vu plus haut dans cet article.

périnée élastique

7. Est-ce que ça permet d’éviter l’épisiotomie?

Oui et non. Rien ne peut éliminer à 100% le risque d’avoir une épisiotomie. Si quelqu’un vous dit le contraire, méfiez-vous. Tout simplement parce qu’il y a plusieurs raisons pour lesquelles on va procéder à une épisio. Votre périnée n’est pas toujours la raison principale.

En revanche comme l’élasticité du périnée est une des raisons pouvant amener à ça. On peut dire que travailler son périnée pour le rendre plus élastique fait diminuer la probabilité d’en avoir une.

8. Comment prendre soin de son périnée après l’accouchement?

sport périnée

Alors première façon, celles dont tu es surement au courant, ce sont via les séances de rééducation du périnée. Une fois à la maternité, tu reçois plusieurs informations importantes avant de rentrer chez toi. Dont celle de prendre rendez-vous dans 6 semaines avec ton gynécologue/sage-femme pour vérifier que tout vas bien. C’est à ce moment que tu auras normalement les prescriptions pour faire des rééducations du périnée. Selon ta région et les professionnels qui t’entourent, cela peut être avec une sage-femme, ou un kiné.

On va te demander pendant ces 6 premières semaines, de ne pas porter de charges lourdes, justement pour préserver ton périnée.

Par contre il existe du yoga postnatal, conçu exprès pour cette période après accouchement. Il permet de reprendre une activité sportive douce. C’est bon pour tes muscles mais aussi beaucoup pour ton moral! Prendre soin de toi est très important, plus que tu ne le crois après ton accouchement. 🙂

Si tu as d’autres questions n’hésites pas les laisser en commentaires, je serais ravie d’y répondre 😉

Marine GBR

Mai 07

Le repos? Est-il vraiment si bénéfique…

By Marine GBR | Blog

Le repos nous surprendra toujours

Bonjour à toi !

Aujourd’hui je voulais te parler du repos. Le repos qui a depuis toujours une immense place dans notre médecine et notre bonne santé. Ses pouvoirs tellement incontestables lui ont permis de ne jamais être un tabou. Il met tout le monde d’accord!

Le repos est essentiel dans une grossesse. Une femme enceinte qui ne se repose pas assez risque d’accoucher prématurément. C’est bien connu!

Je ne sais vraiment pas comment il a fait pour ne jamais être remis en question!? Galilée a pourtant bien remis en question le fait que la Terre était plate. Et il avait raison, tout le monde sait aujourd’hui qu’elle est ronde. Pourtant depuis l’époque d’Hippocrate, où le repos était un traitement égal des médicament, l’idée est restée la même jusqu’à nos jours…

Et pourtant si tu savais tous les risques que l’on prend en se reposant de trop!

le repos forcé

Des études ont été faites sur les grossesses à risques (que je vais citer en dessous). Le but étant de vérifier si le repos a de réels bénéfices sur le bon déroulement de ces dernières. Le but dans ces situations est d’accoucher le plus tard possible, car on sait d’emblée que la grossesse n’ira pas à terme. Et plus bébé reste au chaud longtemps pour ces grossesses, mieux c’est pour lui.

Les différentes grossesses à risque et les différents tests

Les principales indications médicales pour le repos prénatal sont les MAP (Menaces d’Accouchement Prématuré), les modifications du col, la rupture prématurée des membranes (RPM) et les placentas praevias.

Menace d’accouchement prématuré

La première étude faite sur les bienfaits du repos a été testée sur des mamans enceintes de jumeaux. Les grossesses gémellaires sont considérées comme étant des grossesses à risque puisque les deux bébés naissent le plus souvent avant le terme.

Une partie des mamans étaient hospitalisées avec repos au lit strict. L’autre partie était suivie en ambulatoire (rendez-vous en clinique, mais vie à la maison). L’objectif à atteindre était de ne pas accoucher avant les 37 semaines de grossesse.

Et résultat surprenant! 30,4% des mamans hospitalisées ont accouchées avant les 37 semaines contre seulement 18,7% en ambulatoire. L’auteur de cette étude en a conclu qu’il n’y avait aucune preuve que le repos strict fasse plus de bien que mal. De plus c’est une pratique couteuse pour la société et les familles.

le repos? est-il si bénéfique

Une deuxième dans le même style a été faite mais cette fois ci avec des mamans enceintes d’un seul enfant et dont le travail avait déjà commencé. Même déroulement. L’objectif était cette fois de passer les 36 semaines de grossesse.

Et aucune différence significative entre les mamans hospitalisées et les mamans suivies en ambulatoire. Un nombre similaire accouchèrent après 36 semaines et un nombre similaire accouchèrent avant la 34ème semaine.
Là encore l’utilité du repos forcé hospitalisé n’a pas trouvé de légitimité…

Le col court

Une modification de col, comme un col court peut entraîner un accouchement avant terme. Une étude s’y est intéressée. Comme pour les précédentes et celles à venir, on a cherché à comparer les futures mamans avec restriction d’activité et celles sans restrictions.

Le résultat n’est maintenant plus surprenant. Tu as bien compris que les mamans avec repos prescrit sont plus nombreuses à avoir accouché avant 37 semaines de grossesse que celles sans restrictions. Et elles sont le même nombre à avoir accouché avant 34 semaines de grossesse.

On en vient à se demander pourquoi cette idée de repos forcé nous semble une solution évidente :O

Rupture prématurée des membranes et placenta praevia

Par soucis de répétition je t’épargne les deux dernières études qui ne font que dire la même chose. Dans aucune de ces études le repos et la restriction d’activité n’ont eu de bienfaits probants. Le repos n’influence ni l’accouchement prématuré, ni les fausses couches, ni les césariennes, ni toutes les issues obstétricales.

En revanche…

Les risques avérés du repos

Eh bien oui le repos, ou plutôt la diminution de mobilité peut être dangereux… Et c’est assez fréquent que des problèmes arrivent à cause de cette immobilité. On a même en tant que sages-femmes toute une liste de paramètres et de surveillances à effectuer quand tu es à la maternité. Ça nous permet d’être sures que tout va bien pour toi 😉

Mais quand tu es enceinte c’est important de savoir que de bouger dans ta maison et dans les activités quotidiennes simples, c’est très bénéfique! Et ça t’évite un tas de désagréments.

Bien sur ce ne sont pas des complications qui arrivent à chaque fois mais elles sont tout de même fréquentes.

Risque thrombo-embolique

Pour celles qui ne connaissent pas, ce risque est la formation d’un caillot de sang dans le réseau veineux. C’est pour ça qu’à la maternité on vérifie tes jambes chaque jour. Car en général ce sont les membres inférieurs qui sont les plus susceptibles d’être touchés par ce repos forcé en premier. Le risque est que ce caillot remonte la circulation veineuse vers les poumons (rare tout de même).

Une étude montre que sur 192 mamans hospitalisées pour risque d’accouchement prématuré, 3 thromboses ce sont manifestées. Contre seulement 6 sur les 6164 patientes qui n’ont pas eu un repos forcé. Les chiffres parlent d’eux même… Le repos n’est pas aussi anodin qu’on le pense.

La lyse osseuse

« Cela consiste en une baisse de la densité minérale et une perte osseuse trabéculaire ». Bref, déjà qu’on devra un jour ou l’autre affronter notre meilleure ennemie Mme l’ostéoporose, on aimerait en rester là ^^’
Le résultat est le même, le repos et la cessation d’activité favorisent la lyse osseuse. Déjà que la grossesse n’arrange pas les choses…

Troubles de l’humeur

sport durant la grossesse

Et pas QUE pour la future maman. Le papa aussi peut se sentir perdu, impuissant. Les éventuels frères et soeurs ne seront pas toujours en mesure de supporter et de comprendre cette séparation due à une hospitalisation.

Les hormones se chargent très bien de notre humeur changeante, pas besoin de les aider à aggraver la situation ;p

Ce repos forcé, peut également avoir une répercussion financière. Il peut supprimer un salaire dans un foyer où celui-ci est vital. Survient alors des tensions dans le couple, et par répercussion, dans toute la famille.

Le mot de la fin

L’hospitalisation pour risque d’accouchement prématuré n’est pas anodin. Il peut causer plus de mal que de bien. En tout cas tant que personne n’arrive à prouver ses bénéfices il faut s’en méfier.

C’est en plus un vrai coût pour la société et pour les familles en question également.

Je te conseille donc de faire une activité physique régulière même durant la grossesse. Et tu peux trouver les réponses à tes questions sur le sport quand on est enceinte, dans cet article! Et si tu sais déjà que le yoga est fait pour toi, l’article « Le YOGA pour toutes » peut te plaire.

Bien sur, si tu fais partie des femmes dont la grossesse est dite à risque, il n’est pas bon de rester alitée mais faire du sport n’est pas non plus la solution. Rester chez vous tranquillement est une bonne chose si vous continuez à faire la cuisine par exemple, monter les escaliers pour aller dormir, marcher un peu dans votre maison est tout simplement mieux pour vous que de rester allongée toute la journée.

Bonne journée à toi et à bientôt dans un nouvel article!

Marine GBR

 Bibliographie

  • Damageux, F. (2016). Quelle place pour le repos dans la prise en charge des grossesses à risque?. Vocation Sage-femme, 118(1), 32-35.
Avr 23

Puis-je faire du sport durant ma grossesse?

By Marine GBR | Blog

As-tu le droit de faire du sport? Non seulement tu as le droit mais j’ai presque envie de te dire, que tu dois faire du sport pendant ta grossesse!

Je fais cet article à la suite d’une discussion que j’ai eu avec un groupe de femmes. L’une d’elle avait une amie enceinte, qui a arrêté la course à pied quand elle a appris sa grossesse. C’était une fervente sportive et tout arrêter du jour au lendemain lui a miné le moral..

En faisant des recherches supplémentaires, je suis tombée sur une étude scientifique qui affirme que seulement 20% des femmes enceintes pratiquent une activité sportive durant cette période! Pour cause, 53% d’entre vous ne recevez pas d’informations ni de conseils sur la pratique sportive à ce moment là… Soit plus de la moitié des femmes enceintes ne sont pas au courant de toutes les possibilités.

sport-grossesse

Et on va y remédier tout de suite!

Supprime cette idée reçue!

Le repos n’est pas bénéfique! L’idée que le repos soit un remède miracle doit être bannie de ton esprit, absolument. Le prochain article en parlera en détail, car c’est très important quand on est enceinte.

Aujourd’hui on ne compte plus les publicités, et les brochures, qui nous sommes de faire une activité sportive régulière. Pourquoi diable, la femme enceinte y échapperait? Je te vois venir avec tes gros yeux et tes bonnes excuses 😉

Mais c’est bien connu, la nature est bien faite. Quand on est enceinte, nous devenons deux. Nous allons dépenser plus d’énergie pour les mêmes tâches quotidiennes. Et nous allons consommer un peu plus aussi. Notre métabolisme lui va augmenter, car il comprend très bien ce qu’il nous arrive. Vos cellules vont travailler plus dur! Tout est fait pour compenser le fait d’être enceinte, pour que vos capacités restent les mêmes. Faites confiance à votre corps!

Il y a même eu des sportives haut niveau accusées d’être tombées enceintes volontairement pour gagner des compétitions. Forcément ce métabolisme qui augmente, signifiait alors une augmentation des capacités physiques!

Alors STOP AU REPOS! 😉

Le sport acteur de ton Bien-être

sport durant la grossesse

« Tu verras, tu te sentiras super bien après une bonne séance de sport ». On a toutes déjà entendu ça. La plupart du temps la personne qui nous le dit, ne fait que répéter ce que quelqu’un d’autre lui a déjà dit. Si tu leur demandes pourquoi elles te disent ça, tu verras que peu savent la vraie raison qui se cache derrière.

La réponse est totalement hormonale! Oui oui encore les hormones, mais cette fois c’est plutôt une bonne chose 😉

Quand tu fais du sport ou une activité physique ton cerveau s’imprègne d’endorphine, dite aussi l’hormone du plaisir. C’est elle qui te fait te sentir bien. Elle te permet de garder le moral et d’être détendue. Son rôle dans l’acceptation de ton corps qui change n’est pas négligeable. Faire du sport t’offriras donc une meilleure estime de toi.

Par ailleurs c’est une bonne solution pour éviter un baby blues après ton accouchement. Des exercices doux adaptés aux jeunes accouchées peuvent énormément t’aider psychologiquement dans cette période.

Les différents bienfaits du sport

Les avantages pour toi:

Autre que le fait de se sentir planer après une petite séance de sport. Il existe tout un tas de raisons de s’y mettre:

  • Il augmente la circulation sanguine. Pendant la grossesse ton sang devient plus visqueux, et donc circule moins bien. C’est un moyen de protection que ton corps met en place au cas où tu te mettes à saigner, pour perdre le moins de sang possible. Mais du coup tu as peut-être la sensation de jambes lourdes, voir elles sont gonflées. Si tu ne fais pas un peu de sport, c’est malheureusement ce qui t’arriveras. Si c’est déjà le cas, il n’est pas trop tard pour t’y mettre.
  • Le sport augmente le transit intestinal. Je sais ce n’est pas très glamour. Mais tu verras c’est plutôt une bonne nouvelle! Une femme enceinte est souvent constipée. Normal, bébé prend de plus en plus de place et vient repousser voir écraser certains organes comme les intestins et le rectum. Donc ça ne passe plus très bien. Heureusement avoir une activité te permet de stimuler tout ça! 😉
  • Ça va également te permettre d’avoir une meilleur posture. Ton centre de gravité à maintenant changé et ce n’est pas évident de se tenir correctement avec ton ventre en avant. Le sport t’oblige dans sa pratique à te concentrer sur ta posture et tes mouvements, de fait tu vas te tenir mieux que si tu restes dans ton canapé. Et qui dit une meilleure posture dit, moins mal au dos! Et ça beaucoup de femmes enceintes rencontrent le problème!
  • Avoir une activité physique peut aussi limiter ta prise de poids (mais je trouve que ce n’est pas la meilleure des raisons pour s’y mettre), également diminuer le risque de développer un diabète gestationnel ou de l’hypertension.

Les avantages pour le travail et ton accouchement:

sport durant la grossesse

  • En effet il est prouvé que faire du sport durant sa grossesse aurait une influence sur la diminution du temps de travail et de l’accouchement. Plutôt intéressant n’est-ce pas? 😀

Bébé aussi en profite!

Et oui tu fais d’une pierre deux coups, car ton pitchoun va être stimulé.

  • Le sport permet une réduction de la masse grasse de ton bébé (ce n’est pas le plus important),
  • Ça lui donne une meilleure résistance au stress! L’accouchement et le travail sont une période très stressante pour un bébé donc c’est sympathique de ce dire, qu’on l’aide un peu en le préparant.
  • Mais surtout ça le stimule, et lui permet d’avoir une maturation neuro-comportementale avancée!

Conseils pour faire du sport enceinte:

Combien de temps et combien de fois par semaine?

Il est conseillé de faire en moyenne 30 min d’activité physique par jour, 4 à 5 fois par semaine. Tu peux aller de 15 minutes à 50 min pour tes séances, tout dépend de ton niveau et de l’activité que tu auras choisi.

Quels sports sont les plus recommandés pour moi?

La marche est souvent conseillée, car accessible à toutes. Des sessions de marche de 30 minutes au moins sont très bénéfiques. Je te recommande, en rentrant, de surélever un peu tes jambes quelques minutes. Ça permettra à ton sang qui s’est retrouvé beaucoup dans tes jambes de ne pas y stagner et de bien remonter à ton coeur pour être à nouveau oxygéné.

Tu peux faire également de la natation. C’est très bon pour ton dos. L’effet de pesanteur est supprimé dans l’eau et le soulage. Par contre évite la brasse avec la tête hors de l’eau, qui fait cambrer ton dos au lieu de le tenir droit.

Et bien évidement, tout ce qui est gym douce, yoga et autres sont totalement autorisés. Il y a même des séances spéciales femmes enceintes. Car après plusieurs mois ton ventre t’empêchera de faire certains mouvements et certains exercices ne seront plus adaptés (voir article « Le yoga pour toutes!« ).

Quels sports à éviter?

En règle générale, tu devras éviter tout ce qui est trop intense, trop violent, qui risque d’être traumatisant pour ton corps et pour ton bébé.

Donc évite le plus possible le vélo, les sports de combats, les sports de raquettes intenses, l’équitation, la plongée sous-marine (risque d’accident de décompression), et les sports d’endurance.

Sois à l’écoute de ton corps. Si tu n’es pas sûre, n’hésite pas à demander à ta sage-femme, ton gynécologue ou ton médecin traitant. Ils n’en parlent pas tout le temps. Mais c’est surtout parce qu’ils n’y pensent pas toujours ou qu’ils n’en ont pas eu l’occasion. Ils sauront te renseigner.

sport durant la grossesse

Puis-je avoir des rapports sexuels pendant ma grossesse?

Ce n’est pas a proprement parlé du sport, mais ça reste une activité physique. Et bien sur, votre grossesse ne change rien dans votre vie de couple, de ce point de vue là, c’est tout à fait possible, autorisé, recommandé, ce que vous voulez. 😉

Mais je t’en parlerai beaucoup plus en détail dans un prochain article, car il semblerait que ce soit une des questions que se pose le plus, un couple de futurs parents.

Sur ce, je te laisse,

J’espère que j’ai répondu à tes questions,

Marine GBR

Mar 19

Le YOGA pour toutes!

By Marine GBR | Blog

Bonjour à toi!

Je te retrouve en présence de Laure de YOGA Connect®. Comme tu l’as compris aujourd’hui on va parler du yoga prénatal et postnatal!

Le yoga faisait partie des 12 moyens que je t’avais donné dans un précédent article, pour vivre sereinement ta grossesse et ta maternité. Si tu ne l’as pas lu, c’est par ici! 😉

Je te présente Laure et YOGA Connect® car son concept permet à chacune d’entre vous, de pratiquer le yoga pendant votre grossesse mais aussi après et dans la vie du quotidien. Peu importe ta situation, ton humeur, tes besoins, ton niveau, et de n’importe où.

Je ne t’en dis pas plus (hormis qu’a la fin tu as une petite surprise ;D ), c’est partit!

laure yogaconnect

Laure qui est-ce? Et quel est son parcours?

Des présentations s’imposent!

 » J’ai commencé le yoga pendant mes études à Los Angeles en 2009. En rentrant vivre à Paris en 2011, j’ai continué à pratiquer le vinyasa et power yoga. Très vite, il m’est devenu difficile de concilier ma pratique avec mon travail en agence de web marketing : je devais me stresser pour partir à l’heure ou me résoudre à ne pas y aller du tout ! C’était frustrant : si seulement il y avait des cours plus tard le soir, ou plus tôt le matin et le week-end (mais uniquement quand je suis motivée !)… C’est ainsi que l’idée m’est venue !

J’avais repris ma pratique du yoga via des sites en ligne de yoga américains, mais tout le monde ne parle pas anglais.

Au bout de 3 ans de travail, j’ai compris que ce que je voulais, c’était entreprendre. Et c’est comme ça que je me suis lancée dans la folle aventure de YOGA Connect®! »

Qu’est-ce que propose YOGA Connect®?

le yoga pour toutes

YOGA Connect® est une solution pour tous les yogis qui sommeillent en nous : ceux qui travaillent trop, ceux qui n’ont pas les moyens de s’offrir des cours de yoga, ceux qui souhaitent compléter leur cours en studio, ceux qui ne trouvent pas de cours de yoga près de chez eux, ceux qui n’ont encore jamais pratiqué et veulent essayer, ou encore ceux qui préfèrent s’isoler pour leurs séances… Mais aussi pour les femmes enceintes et jeunes mamans ! »

Les cours de yoga en ligne sont sous forme de vidéos, pour pratiquer: quand on veut, où on veut, selon le temps, et la forme qu’on a. Il y a 30 professeurs. De quoi trouver celui ou celle qui nous convient le mieux. 350 vidéos sont déjà proposées, et 3 nouvelles vidéos sont postées chaque semaine.

Il y a bien sur toute une section « spéciale maternité » avec du yoga prénatal et postnatal!

Qu’elle est l’origine du yoga?

Le yoga vient d’Inde, il y a plus de 2000 ans. Il servait d’entrainement pour les guerriers. Car il était important de travailler leur mental et leur capacité à rester calme dans toutes les situations.

C’est donc une pratique pacifique, qui permet de se détendre, de se re-concentrer, et de gérer le stress.

Le but est de méditer, d’être bien dans son corps, et d’être souple pour tenir dans des postures peu confortables et les tenir longtemps.

Qu’est-ce qui t’a attiré dans le yoga?

J’ai aimé la dimension spirituelle. Ce n’était pas seulement du sport pour du sport, mais vraiment toute la réflexion, et la philosophie de vie autour du yoga. Il me permettait de me renforcer et de m’étirer.

le yoga pour toutes

Qu’elles sont les vertus du yoga Prénatal et Postnatal?

Les bienfaits du Yoga Prénatal:

  • Créer de l’espace pour la femme enceinte et son bébé,
  • Se connecter à bébé,
  • S’étirer,
  • Se sentir plus à l’aise,
  • Se tonifier en douceur,
  • Prépare à l’accouchement avec les exercices de contrôle de la respiration et les postures qui ouvrent le bassin,
  • S’entretenir et se sentir à l’aise avec les changements de son corps.

Les bienfaits du Yoga Postnatal:

  • Accompagner la rééducation du périnée,
  • Renforcer le lien avec bébé (via les exercices à faire avec lui),
  • Avoir du temps pour soit (en faire seule),
  • Ne pas s’oublier.

Il a un rôle aussi thérapeutique que de relaxation.

Est-ce les mêmes exercices durant toute la grossesse?

Pour une femme enceinte, les exercices sont peu différents de ceux du quotidien. Il faut supprimer les exercices sur le ventre, les torsions, et ceux qui engagent les abdominaux. Ainsi que les inversions si tu ne les maîtrises pas et si bébé a déjà la tête en bas. Mais tout le reste est indiqué chez les femmes enceintes.

Durant le dernier trimestre de grossesse, il a quelques exercices que l’on ne fera plus.

Mais pas de panique! Pour ne pas te tromper, il y a une « section spéciale maternité », qui te permet de trouver les vidéos que tu peux faire sans problème.

Si je n’ai jamais fait de yoga et que je suis enceinte?

C’est toujours mieux d’avoir déjà fait un peu de yoga dans le passé.

Mais tu peux commencer le yoga quand tu es enceinte. Il est conseillé de commencer dès le début de la grossesse. Et non pas d’attendre 5-6 mois de grossesse pour commencer. Cela te permet de démarrer en douceur.

Tu peux utiliser YOGA Connect®. D’ailleurs tu peux écrire à Laure en lui expliquant ta situation. Elle te renseignera sur les vidéos les plus adaptées pour toi, pour commencer et l’ordre dans lesquelles les faire.

Tu peux évidement utiliser Yoga Connect en complémentaire des cours que tu prendrais à l’extérieur.

le yoga pour toutes

Les Professeurs sont-ils des spécialistes?

Les professeurs de yoga présents dans les vidéos de yoga prénatal et postnatal, sont aussi dans les vidéos du quotidien. Ils ont la formation et certification « Professeur de yoga » de base, en plus de leur spécialisation dans le yoga prénatal et postnatal.

Ils sont 4-5 en prénatal et 2-3 en postnatal.

Le nombre de vidéos de yoga postnatal est plus faible car cette période ne dure pas longtemps. Vous pourrez vite reprendre le yoga avec les vidéos du quotidien!

A quel moment de la journée est-ce le mieux de pratiquer?

Aucune règle! C’est vraiment selon l’envie. Le but est de se sentir bien.

Tu peux choisir tes vidéos selon la tonicité voulue, et ta forme.

Combien de fois dois-je faire de yoga par semaine?

Pour bénéficier de tous les bienfaits du yoga, il faut au moins en faire 3-4 fois par semaine. Même si ce n’est que 15 minutes à chaque fois.

Dois-je continuer si je sens des courbatures ou des contractions?

Les courbatures ne posent pas de problème. Cela dépendra du niveau de forme physique de chacune.

Si vous ressentez des contractions: oui il faut s’arrêter. Mais ce n’est pas le yoga qui les provoque. Ne pas confondre également avec les mouvements de votre bébé. Car le yoga stimule bébé et donc il va bouger beaucoup plus. Dans ce cas ce n’est pas un problème. C’est même une super nouvelle 😉

Le yoga peut t-il provoquer des contractions?

Non, au contraire. Le yoga a un effet relaxant sur bébé aussi! Il aura peut être même envie de rester plus longtemps ;p

Y a t-il des risques à pratiquer le yoga?

NON.

Les habituées du yoga devront simplement faire attention aux exercices possibles.

Comment YOGA Connect® fonctionne?

le yoga pour toutes

 

Ça fonctionne sur abonnement. Vous pouvez dès maintenant vous abonnez (ou se le faire offrir) sur cette page.

Trois abonnements sont possibles:

  1. Abonnement FREE: 2 semaines offertes puis 18 euros/mois
  2. Abonnement découverte: 3 mois pour 48 euros
  3. Abonnement vital: 1 an pour 170 euros

 

C’est sans engagement, avec accès illimité à toutes les vidéos du site (sauf ateliers: cours haut niveau).

Mais… Surprise!!!

Laure te permet d’obtenir l’abonnement FREE avec les 2 semaines GRATUITES puis les 2 premiers mois à 9 euros (au lieu de 18 euros)!!!

C’est toujours sans engagement.

Profites en et fonces essayer dès maintenant! 😉

Reçois par mail le CODE PROMO et abonne toi à YOGA Connect®!

YOGA Connect®c’est aussi une application!

Elle permet de télécharger des vidéos pour un accès sans internet. Avec tu peux vraiment faire du yoga quand tu veux OÙ tu veux!

Elle est disponible sur Android et Apple Store.

le yoga pour toutes

Et voilà, c’est la fin pour aujourd’hui.

J’espère que cet article t’aura plu et te permettra de te lancer comme moi dans la yoga!

Namaste,

Marine GBR

 

 

Nov 20

12 Pistes pour vivre SEREINEMENT sa grossesse

By Marine GBR | Blog

15 moyens de vivre sereinement sa grossesse

Tu penses que la grossesse est formidable mais finalement c’est plus dur que prévu.

Tu as l’impression de perdre le contrôle de ton corps, de tes émotions, de tes envies… (Vive nos amies les hormones!)

Tous tes proches te donnent des conseils de partout… Certains même se contredisant. C’est gentil mais tu ne sais plus où donner de la tête.

Peut-être que c’est aussi ton premier bébé.

Alors tu tombes à pic ! Ne t’inquiètes pas tout ça est normal et tu es loin d’être la seule dans ta situation.

On va commencer par te donner des conseils de petits trucs à faire pour te sentir bien et la vivre sereinement cette grossesse. Tout te semblera plus simple quand toi même tu te sentiras bien !

Alors c’est parti on y va tout de suite, pas de temps à perdre, tu as du pain sur la planche ! 😉

1. Il mange TOUT comme vous

15 moyens de vivre sereinement sa grossesse

Je pourrais te faire la morale sur le tabac et l’alcool, ce n’est pas le but ici.

Je pourrais aussi te demander de mettre de côté tes convictions et idéaux en ce qui concerne la nourriture. Je parle pour les végétariennes et vegans. Je ne suis pas là pour te faire la leçon, au contraire.

Je me doute bien que tu sais que si tu fumes ou tu bois, c’est comme si ton bébé prenait un verre avec toi.

Je te parle d’alimentation pendant la grossesse car c’est un moyen de protéger ton bébé avant même qu’il ne naisse ! La vie in-utéro va influer toute l’existence de ton petit protégé, et ça on ne s’en rend pas forcément compte.

Une bonne alimentation durant ta grossesse lui assurera de partir du bon pied dans la vie.

Ne pas faire attention pourrait au mieux, le rattraper plus tard dans sa vie d’adulte et au pire, le fragiliser dès sa naissance.

La clé c’est une alimentation équilibrée et variée. L’idée ce n’est pas de faire un régime. Ni de se priver.

Le tout est de ne pas faire d’excès réguliers sur des produits de mauvaise qualité ou composition.

Apporte de tout à ton enfant et il se développera parfaitement!

Une prise de sang en début de grossesse, te permets de savoir si tu as des carences, et donc besoin de réajuster ton alimentation ou si tes habitudes culinaires sont déjà au beau fixe 😉

2. Et si on stoppait les fausses croyances ?

15 moyens de vivre sereinement sa grossesse

Ah voilà ! J’adore les sujets qui fâchent!

On a tout un tas de fausses croyances, rumeurs, idées reçues, stéréotypes autour de la grossesse et des femmes enceintes. L’aromathérapie en est un. Alors comme ça les femmes enceintes n’auraient pas le droit d’utiliser les huiles essentielles? Elles seraient jugées trop puissantes et nocives pour le bébé?

Pourtant certaines marques proposent des produits pour femmes enceintes à base d’huiles essentielles, non?

Le plus souvent les rumeurs sont fondées sur de la méconnaissance et de la peur.

Tu l’auras compris, bonne nouvelle ! Si tu es très aromathérapie, ta grossesse ne t’empêchera pas de profiter des bienfaits de cette dernière. Il faut simplement se renseigner auprès de professionnels, pharmaciens, ou directement aux marques spécialisées.

En effet il y a des règles à respecter comme partout durant la grossesse. Il est recommandé de ne pas utiliser les huiles essentielles les 3 premiers mois de grossesse qui sont les plus importants (car c’est là que votre bébé se crée et prend forme humaine). Ensuite il faudra vérifier celles qui te sont conseillées.

Comment savoir qu’elles huiles essentielles sont compatibles avec la grossesse? Comment les utiliser?

Justement le grand pharmacien M.Baudoux a fait beaucoup de recherches sur le sujet de l’aromathérapie et dans le cas de la grossesse également. Certaines marques prennent leurs sources auprès des livres qu’il a écrit ! Il a créé sa propre marque autour des huiles essentielles, qui est Pranarôm. Sur son site tu pourras trouver également des livres plus ou moins complexes pour pouvoir manier l’art de l’aromathérapie. Dans ta situation je te conseille de commencer par celui dédié uniquement à la grossesse. Ou bien de regarder la vidéo youtube de Pranarôm sur le sujet!

Sinon je te laisse commencer plus simplement avec cet article du blog,  » 2 Façons d’utiliser les huiles essentielles durant la grossesse », où je t’en dis un peu plus pour bien commencer! 😉

3. Déjouer la gravité

Ta position est primordiale. Une bonne position c’est aussi une bonne respiration (mais ça je t’en reparle plus bas).

Si on arrêtait de se créer des problèmes de dos ? Plutôt une bonne idée non ?

Il ne faut pas se voiler la face. On remet tous nos maux de dos, sur le dos de notre travail, du poids des courses, de notre sac, ou encore des tâches ménagères, du sport et j’en passe. Mais en réalité on est tous et toutes coupables de nos maux de dos…

La clé est de garder le dos bien droit ! Mais enceinte ton centre de gravité change.

Ton ventre te tire en avant et ton réflexe premier est de laisser tomber les épaules en avant et donc de courber notre dos.

En plus de faire très mal, ça t’empêche d’avoir une bonne respiration… Alors je sais que ça demande du temps d’y penser souvent dans ta journée, tu verras tes vertèbres te remercieront 😉

J’aurai l’occasion de t’en parler plus longtemps et plus en détails dans un prochain article. Mais si tu veux prendre de l’avance, je te conseille fortement de suivre la méthode de Bernadette de Gasquet! Tu ne pourras pas trouver mieux en ce qui concerne le postures et la mobilité dans le monde obstétrical. Si tu ne devais lire qu’un seul livre je te conseille l’un des siens (il y en a pleins d’autres également), Bien-être et maternité de Bernadette de Gasquet. Tu peux le trouver en ligne sur amazone ou à la Fnac facilement.

4. Prends soin de ton périnée dès maintenant

15 moyens de vivre sereinement sa grossesse

Il y a plusieurs façons de le préserver, et on aura l’occasion d’en reparler. Mais aujourd’hui on va parler respiration.

C’est tout bête, pas besoin d’être enceinte pour commencer.

Premièrement, on arrête de respirer avec la poitrine.

C’est à dire quand tu respires, ce n’est pas le haut de ton corps (poitrine) que tu dois voir bouger mais ton ventre. Il doit se gonfler et se dégonfler.

Deuxièmement, quand on décide de commencer à respirer comme il faut (une sorte de remise à niveau histoire d’être sure qu’on le fait bien) on expire en premier !

Tu expires avec le ventre qui se rentre vers l’intérieur et l’inspiration sera alors un réflexe et ton ventre se regonflera tout seul. Tandis que si tu inspires en premier tu exerces une pression supplémentaire sur ton périnée, ce qui ne lui plait pas du tout.

5. Et si je te propose…

De la sophrologie ?

Ce sont des exercices de respiration, leur but est de t’harmoniser avec l’arrivée de ton bébé et de vivre une grossesse confortable et positive.

Au début pendant les 4 premiers mois de grossesse, tu peux faire de la sophrologie classique si tu t’y connais déjà et ensuite passer à des exercices plus spécifiques à la maternité.

C’est considéré comme une préparation à la naissance, alors on te proposera surement de venir régulièrement, comme 1 fois par semaine ou toutes les deux semaines, pour que cela soit efficace et utile le jour J.

6. Sors les poubelles

15 moyens de vivre sereinement sa grossesse

Pas besoin d’avoir déjà fait de la méditation pour faire celle dont je vais te parler.

La méditation, son but à toujours été de faire le vide dans ton esprit. Quand je parle de sortir les poubelles c’est exactement de ça, que je veux parler. Faire le vide.

Pendant 9 mois tu auras l’impression de repasser le BAC, d’être interrogée et évaluée en permanence !

Apprendre, apprendre, apprendre.

Réviser, réviser, réviser.

Être interrogée, jugée, condamnée.

Stressée, stressée, stressée.

Et non et non et non ! Ca ne va pas du tout !

Alors chaque jour, à chaque fois que tu en ressens le besoin, tu fais le vide et tu sors ces poubelles une bonne fois pour toute ! Prends le temps de t’asseoir, de fermer les yeux, et de réfléchir à ce qui ne va pas, à ce qui te met dans cet état. Quand tu as trouvé, et seulement quand tu as trouvé. Tu peux t’imaginer en train de tout mettre dans des sacs poubelles et de les sortir dehors loin de toi et de ton cocon. Quand tu reviens, tu es détendue, et bien motivée à profiter du restant de cette journée qui n’attend que toi.

7. Toi d’abord

15 moyens de vivre sereinement sa grossesse

Dans la même optique, commences par t’écouter toi, avant d’écouter les autres. Je ne te demande pas d’être désagréable avec tous les autres et de devenir narcissique et égoïste…

Mais plutôt de te demander ce que TU veux, ce que TON corps demande, ce que VOTRE couple prévoit pour la suite.

Beaucoup voudront vivre leur vie à travers toi, parfois un idéal, un regret, un rêve de leur vie passée ou future. Ce n’est rien de méchant, c’est humain, mais ça peut être très envahissant…

Alors en ayant les idées claires de ton côté tu seras moins tentée d’essayer de faire plaisir à tout le monde en te pliant en 4, sans jamais parvenir à être parfaite pour eux. Ce n’est pas leur grossesse c’est la tienne et celle de ton couple uniquement.

8. Mets ton/ta conjoint(e) à ton service

15 moyens de vivre sereinement sa grossesse

Aller on se met à l’aise !

Les joies de la grossesse laissent de magnifiques traces de leur passage. Vergetures, jambes gonflées, ostéoporose, prise de poids, corps déformé, perte de cheveux, etc.

Et si on faisait un petit geste pour nous? Si tu as la chance d’avoir ta deuxième moitié, il/elle peut se rendre utile 😉

Sinon demande à un proche de ta famille, ça marche aussi.

Que dirais-tu, du massage pour femme enceinte ? Il y a des cours qui s’adressent à vous futurs parents, pour apprendre des techniques de massage spéciales femmes enceintes à refaire chez vous. Ou des séances de massage pour femme enceinte avec une professionnelle.

Pouvoir le refaire chez sois c’est l’occasion de pouvoir se retrouver. De finir ou commencer sa journée de la plus douce des manières. Et de partager un moment d’intimité en créant des liens entre vous et avec bébé.

Ca peut être aussi un bon moyen pour ta moitié de ne pas se sentir trop à l’écart, et de pouvoir l’inclure dans ta grossesse, qui lui(elle) ne peut pas ressentir.

Vous pouvez demander aux professionnels de santé qui vous suivent s’ils connaissent des personnes qui pratiquent ces massages. Peut-être qu’ils les proposent eux-même. Sinon vous pouvez trouver des informations sur internet de professionnels libéraux qui auraient passer leur formation massage femme enceinte près de chez vous.

9. Connectez vous à lui

15 moyens de vivre sereinement sa grossesse

Pour les couples qui cherchent à créer du lien avec leur bébé le plus tôt possible, l’haptonomie est fait pour vous.

Vous apprendrez à communiquer avec bébé à travers des gestes et des touchers sur ton ventre. Cette pratique est souvent choisie également pour permettre d’inclure le papa (ou même la deuxième maman) qui est très excentré(e) de cette relation privilégiée que tu as avec ton bébé.

Il y a aussi moyen de parler haptonomie pendant l’accouchement. Communiquer avec bébé pour le mettre dans la bonne position pour sortir mais aussi de « l’appeler », de l’inviter à sortir vous rejoindre.

L’haptonomie est forcément pratiquée par un professionnel qui a fait une spécialisation/formation spéciale. C’est une pratique de plus en plus courante par chez nous et qui ne cesse de se développer. Les résultats obtenus sont vraiment impressionnants sur le long terme. Demandes aux sages-femmes, médecins et gynécologues qui te suivent si ils connaissent une/un haptonome. Il y a toujours possibilité de trouver sur internet quelqu’un près de chez toi.

10. Être enceinte n’est pas une excuse

Ca ne va pas en ravir certaines, mais en même temps je ne dis pas que c’est obligatoire. Par contre c’est une bonne idée et ça a pleins d’avantages pendant la grossesse si vous le faites correctement…

Et je parle bien sur du SPORT ! Oui oui mesdames le sport est recommandé pendant la grossesse, pas n’importe comment ni n’importe lequel bien sûr.

Pour les sportives d’avant la grossesse soyez rassurées vous pouvez faire jusqu’à 4-5 fois par semaine du sport. Presque tous les jours en fait ! Selon ton niveau préfères des séances entre 30 et 50 min par jour tout au plus.

Les sports recommandés durant la grossesse sont la marche, la natation, la gymnastique douce, le yoga spécial grossesse dit aussi prénatal), le vélo sur du plat ou d’appartement, et des exercices d’étirements musculaires ou de renforcement musculaire.

Pendant que tu fais ton sport essaies de tenir une conversation avec quelqu’un sans être essoufflée. Là c’est que tu as trouvé le bon rythme.

11. Adapté à toutes

15 moyens de vivre sereinement sa grossesse

Le yoga est vraiment un sport en vogue en ce moment. En plus il s’adapte à la grossesse avec des exercices bien spécifiques.

Ca peut être l’occasion pour toi d’aller voir à quoi ça ressemble, si ça peut te plaire ou non. Ou bien ça peut te permettre de continuer si tu en faisais déjà avant ta grossesse, avec des exercices spécifiques à la grossesse.

Comme toutes les préparations à la naissance, ce sont des exercices s’adressant aux femmes enceintes et donc il ne faut pas avoir peur de ne pas être au niveau. Ce sont des pratiques adaptées pour toi spécialement, alors profites en, fais toi plaisir, rencontres d’autres mamans, relaxes-toi.

D’ailleurs si tu veux en savoir plus sur le yoga prénatal (et postnatal), un nouvel article est disponible sur ce blog, « Le Yoga pour toutes », où je te présente Laure et sa super idée, Yoga Connect! 😉

12. Concrètement concrétisons

Je pense que pour certaines, la grossesse serait plus sereine si vous saviez à quoi vous en tenir. Peut être dans la vie tu es habituellement au contrôle, et là, la grossesse te dépasse et prend le contrôle de ton corps, de ta vie, de tes émotions, de ton humeur, de tes envies…

Pas de panique ! Tu peux élaborer un projet de naissance.

Normalement c’est un « dossier médical » qui te suit en maternité pour accoucher selon tes préférences. Par exemple tu peux choisir comme projet de naissance d’accoucher sans péridurale, dans la position assise.

Ce projet n’est pas irréversible, à tout moment tu peux changer d’avis ou les médecins peuvent te dire que dans ta situation finalement ce n’est plus possible. (Ex : si tu dois avoir une césarienne, on va quand même te faire une anesthésie hein logique, et tu ne seras pas non plus assise).

Dans la même idée tu peux te faire un « projet de grossesse ».

Tu te poses, avec feuille et crayons et tu mets par écrit ce que tu aimerais faire, ressentir, tester pendant ta grossesse. Fais toi une vision de ce à quoi tu veux que ta grossesse ressemble.

Ce sera ton fil d’Ariane pendant cette période, tu pourras le modifier autant de fois que tu veux, le but est qu’il aille toujours dans ton sens pour que tout se passe bien. Il y aura aussi des envies, qui de part ta situation seront infaisables. Dans ce cas il ne faut pas le voir de façon négative. Au contraire si ce n’est « pas possible » alors c’est que c’est pour protéger ton bébé ou toi même. Le but étant de faire tout ce que tu envisageais ET qui était possible, sans regret.

Le mot de la fin

Déjà félicitations si tu es arrivée jusqu’ici ! Avec toutes ces infos que tu as lu, ça veut dire que tu as vraiment envie de prendre le contrôle de cette grossesse et de la mener selon tes envies ! Et tu as raison, tu verras c’est beaucoup plus amusant que d’en être spectateur impuissant.

Je t’ai donné ici pleins d’idées, de pistes, à creuser pour voir ce qui te plairait. Et comme on est toutes humaines, tes deux meilleures potes sont la procrastination et la facilité. T’inquiètes pas on a toutes les mêmes, on les connaît bien ces deux là ! Du coup je te propose de choisir un seul des points abordés dans cet article et de passer à l’action au moins pour commencer. Le but pour moi c’est que tu passes à l’action.

Je te souhaite une belle grossesse,

Sois de celles qui passent à l’action,

Et de celles qui prennent le contrôle de leur grossesse !

Abonnes-toi aux emails privés ci ce n’est pas déjà fait, ou tu perdra du contenu gratuit tous les jours dans ta boîte mail.

Marine GBR