Menu

Category Archives for "Grossesse"

Mai 15

Maisons de Naissance: Archaïques ou Futuristes?

By Marine GBR | Grossesse

Bonjour chère maman!

Je te retrouve pour parler des Maisons de Naissance.

Il existe différents lieux où tu peux choisir d’accoucher. Même si de nos jours c’est le plus souvent à la maternité que l’on accouche, ce n’est pas ton unique possibilité. Il n’y a pas si longtemps de ça, les femmes accouchaient chez elles pour la plus grande partie.

De chez nous, nous sommes peu à peu passé à l’hôpital. Et aujourd’hui une nouvelle tendance semble être en route.

De plus en plus de femmes souhaitent accoucher de manière plus naturelle et plus physiologique. Porter par ses recherches et connaissances, les hôpitaux sont devenus très médicalisés, même dans les services d’obstétrique. La grossesse et l’accouchement ne sont pourtant pas des maladies (dans la majorité des cas).

Il faut reconnaître qu’avant c’était choisir la sécurité d’aller accoucher à l’hôpital. C’était aussi la possibilité d’accoucher sans douleur. C’est toujours le cas.

Simplement nous en savons beaucoup plus aujourd’hui, et toutes les femmes enceintes n’ont pas forcément besoin d’une surveillance hyper médicalisée.

Un accouchement et un travail « comme à la maison » entouré d’un sage-femme, c’est ce que propose les maisons de naissance, pour une naissance plus respectueuse et physiologique.

Chambre d’accouchement – Maison de Naissance MANALA

Qu’est-ce qu’une Maison de Naissance?

Une Maison de naissance est un établissement autonome et tenu uniquement par des sages-femmes. Elle permet a une femme enceinte de bénéficier d’un parcours global. Tu pourras donc y faire ton suivi de grossesse, y accoucher, et être accompagnée dans ta suite de couche à domicile par la même sage-femme.

Les Maisons de naissance sont faites pour accoucher de manière physiologique et le plus naturellement possible tout en ayant une sage-femme qui veille sur toi au besoin.

Cela veut donc dire pas de péridurale.

Chaque Maison de naissance est rattachée à un hôpital si jamais vous deviez être transférée pendant le travail. C’est la sage-femme qui vous dira si il y a besoin d’y aller pour des raisons médicales. Ça peut aussi venir de toi à tout moment 🙂

Pour te donner une idée à quoi ressemble une chambre d’accouchement en Maison de naissance, tu as la photo ci-dessus. C’est celle de la maison de naissance de Manala.

Qui peut choisir d’y accoucher?

Accoucher en Maison de Naissance est un choix qui doit venir de toi, et qui doit être validé par l’équipe de sage-femme qui y travaille.

En effet seules les femmes enceintes dites « à bas risque obstétrical » peuvent espérer y accoucher. Heureusement c’est une majorité d’entre nous.

Les sages-femmes vont alors se baser sur les recommandation de la HAS (Haute autorité de santé). Les critères précis ne sont pas encore établis en France mais vont certainement arriver d’ici peu.

En attendant c’est aux sages-femmes de déterminer selon les recommandations si tu es oui ou non considérée comme à bas risque obstétrical.

Où sont elles?

Pour le moment il existe 8 Maisons de Naissance en France. Cette année cela fait 4 ans qu’elles font l’objet d’une étude pour savoir si ce sont des établissements « sécuritaires ».

Tu l’auras compris si je t’en parle aujourd’hui c’est qu’elles ont relevé le défis et ont réussi à avoir de très bons résultats!

J’espère fortement que d’ici quelques années on pourra en voir d’autres ouvrir un peu partout!

Les 8 Maisons de Naissance sont donc:

  • Paris: Calm
  • Castres: Doumaïa
  • Grenoble: La Maison
  • Bourgoin-Jaillieu: PHAM; Premières Heures Au Monde
  • Sélestat: Manala
  • Nancy: Un nid pour naître
  • Guadeloupe: Le temps de naître
  • La Réunion: MaNaO

Quels sont les avantages des Maisons de naissance?

Il y a différents types d’avantages.

Au niveau de l’environnement, tu es dans une chambre « comme à la maison », c’est tout de suite plus chaleureux qu’une chambre d’hôpital. Je trouve que le lit double est essentiel, il invite ton compagnon ou ta compagne a être près de toi et te soutenir, mais aussi se reposer. Rien a voir avec le demi confort qu’offre une chaise ou un fauteuil à côté d’un lit d’hôpital.

Tu y trouveras également plusieurs équipements qui t’aideront à te mobiliser durant le travail pour faire descendre bébé (baignoire, liane, ballon, etc…).

Comme je te l’ai dit tu ne pourras pas avoir de péridurale en Maison de naissance donc pas question de rester allongée dans le lit en attendant que bébé sorte. Tu vas devoir te mobiliser énormément, d’où tous ces équipements. De toute façon en ressentant tes contractions tu verras par toi même que ce n’est même pas envisageable de rester statique.

Cet accompagnement se veut très peu médicalisé, et par conséquent tu n’auras quasi aucun acte médical de posé sur toi. Ça arrivera qu’en cas de vraie nécessité.

D’ailleurs en parlant de ça voyons quelques chiffres, sortis récemment grâce à la fameuse enquête sur les Maisons de naissance dès 4 dernières années.

Des chiffres prometteurs!

Les Maisons de naissance obtiennent:

  • 90,5% d’accouchements voie basse (c’est énorme, c’est génial!)

Et seulement (c’est vraiment très peu!):

  • 6,5% d’accouchements avec instrumentalisation (ventouse, forceps)
  • 3% de césariennes
  • 3% de rupture artificielle de la poche des eaux
  • 2% d’épisiotomie
  • O voir 1 seul toucher vaginal pendant tout le travail!!!!

Je précise que la césarienne et certainement aussi les instrumentalisations sont des actes médicaux, ils sont donc réalisés à l’hôpital et non en Maison de naissance.

Quand ça ne se passe pas comme prévu?

Maisons de Naissance: Archaïques ou Futuristes?

Il est donc possible de prévoir d’accoucher en Maison de naissance mais que ça ne se passe pas comme prévu. Dans ce cas vous allez vous diriger avec la sage-femme vers la maternité la plus proche qui est celle avec laquelle la maison de naissance est affiliée.

Parmi les femmes voulant accoucher en maison de naissance 22% seront transférées dans un hôpital pour finir le travail et l’accouchement. Tu as plus de chance d’être tranférée si c’est ton premier enfant (31%) que si tu en a déjà eu et donc que « le chemin est déjà tracé » comme on dit (7%).

Il y a deux raisons principales pour lesquelles tu peux être transférée, la stagnation du travail (58%), ou vouloir une péridurale car les contractions sont trop douloureuses pour toi (29%).

Tu vois donc que ce ne sont pas des transferts pour une urgence dans la majorité des cas.

Les Maisons de naissance existent dans d’autres pays?

Oui les maisons de naissance sont très répandues dans beaucoup de pays déjà. Nous sommes pas mal en retard sur le sujet. Le projet de construction de maisons de naissance a vu le jour en 1999! Nous avons commencé il y a seulement 4 ans (2016)…

La bonne nouvelle c’est que nos résultats sont comparables aux maisons de naissance étrangères! Elles sont tout aussi sécuritaires que chez nos voisins européens et même aux États-Unis.

Pour ce qui est du nombre d’épisiotomies et de lésions sévères du périnée, nous avons même de meilleurs résultats que ceux des maisons de naissance étrangères. C’est une très bonne nouvelle pour nous!

Alternatives possibles aux Maisons de naissance:

Maisons de Naissance: Archaïques ou Futuristes?

Si tu fais des recherches sur les Maisons de naissance tu verras qu’il en existe plus que 8. Il en existe bien 8 indépendantes et autonomes à ce jour, et qui ont font parties de l’enquête. Mais il existe aussi des « maisons de naissance » au sein de certain(e)s hôpitaux et cliniques. Elles sont directement intégrées dans le service de maternité et offrent un parcours semblable aux Maisons de naissance. L’avantage pour toi c‘est qu’une de ces structures existe peut-être plus proche de chez toi que les 8 indépendantes. Le deuxième avantage c’est qu’en cas de transfert, le service est littéralement la porte à côté 🙂

Tu peux aussi penser à accoucher chez toi. Pareil l faudra être considérée comme une femme enceinte à bas risque obstétrical. Il te faudra donc contacter une sage-femme pratiquant l’AAD (Accouchement À Domicile). Elle te proposera un rendez-vous/entretien pour parler de tes souhaits d’accouchement à domicile et te dire si c’est envisageable. Là encore cette sage-femme s’occupera de tout ton suivi de grossesse, préparation à la naissance et suivi post-natal. Il est donc important de réfléchir à ce que tu veux dès le début de ta grossesse.

Je rappelle également que tu peux choisir la maternité dans laquelle tu accouches. Si tu connais les pratiques de certaines maternités, qui te plaisent ou te déplaisent, tu peux demander d’accoucher dans une maternité proche de chez toi différente de celle de ton secteur.

Ils sont complémentaires!

Choisir d’accoucher en Maison de naissance ou même chez soi, c’est déjà avoir un Projet de naissance. Si tu choisis l’une de ces solutions c’est que tu te poses déjà des questions sur ce que tu veux et recherche pour la naissance de ton bébé. Tu as certainement des souhaits pour l’accouchement qui t’ont fait choisir un accouchement différent. Toutes ces idées et ces réflexions, mets les dans un Projet de Naissance. Qu’il soit écrit ou dans ta tête, un projet de naissance te permettra de communiquer avec le professionnel de santé qui te suit. Quoi qu’il arrive, tu auras toujours un moyen de transmettre tes réflexions et tes souhaits.

Si tu ne connais pas bien le concept de Projet de naissance je t’invite à lire l’article que j’ai écrit sur le sujet pour te faire une idée! Je te conseille d’avoir un projet de naissance peu importe ton lieu d’accouchement, il est valable pour toutes. Il a été créé pour que chaque femme puisse avoir un vécu de l’accouchement positif! Alors n’attends pas ton deuxième accouchement pour en faire un, renseigne toi dès aujourd’hui 😉

Je vais t’en parler assez souvent car c’est aussi le sujet de mon Travail de Fin d’Étude et je suis persuadée que c’est l’avenir proche d’une naissance sereine et respectueuse.

Alors futuristes ou archaïques? Personnellement je pense que les Maisons de naissance sont un magnifique mélange du meilleur d’avant et du meilleur de maintenant. Qu’en penses-tu?

Belle journée,

Marine GBR

Avr 04

Comment limiter la prise de poids quand on est enceinte?

By Marine GBR | Grossesse

Bonjour chère maman!

A la demande d’une d’entre vous je vais te parler de prise de poids durant la grossesse. Mais également de la prise de poids pendant la grossesse alors qu’on était déjà en surpoids.

Ce qu’on oublie de te dire pendant ta grossesse, c’est qu’en fonction de ta corpulence de base, on va s’attendre à une prise de poids différente pour toutes les femmes.

Généralement les professionnels te disent qu’il faut prendre entre 9 et 12 Kg pendant la grossesse et si tu ne rentres pas dans les cases, certains te font culpabiliser…

On va voir que ce n’est pas applicable pour toutes les femmes. Le but de cet article va donc de te permettre de te situer en terme de corpulence de base, et de voir quels sont les objectifs qui te sont propres!

Toujours dans un but de mieux comprendre pour mieux agir, je vais d’abord t’expliquer les enjeux liés à le prise de poids et comment ça fonctionne. Puis bien sur les solutions à mettre en place pour y parvenir 😉

J’espère que cet article te rassurera!

On a suffisamment de choses à penser quand on est enceinte, que pour se miner le moral avec encore une fois notre prise de poids.

Comment limiter sa prise de poids quand on est enceinte?

Qu’elle est ta corpulence de base?

Je t’invite à commencer par un petit exercice, un calcul. La plupart d’entre vous le connaisse déjà mais on le fait rarement. On va calculer notre IMC ou IBM selon ton pays. C’est l’Indice de Masse Corporelle.

Même si je ne suis pas fan des cases, catégories et étiquette généralement, on va s’y fier pour se donner une idée de notre situation.

Pour faire le calcul tu as besoin de ta taille en mètre (ex: je fais 1,65 mètre) et de ton poids avant la grossesse en Kilos (ex: je faisais 65 Kilos).

Voici le calcul que l’on va faire:

Le calcul de l'IMC : Indice de masse corporelle - Femmezine.fr

Si tu fais le calcul sur ton téléphone ou une calculette classique, n’oublies pas de commencer par Taille X Taille, de retenir le résultat, et ensuite de faire ton poids divisé par le résultat que tu viens de trouver 😉

Une fois ton IMC calculé, on va pouvoir regardé quels sont tes objectifs de prise de poids durant la grossesse.

Quels sont mes objectifs de prise de poids pour cette grossesse?

Calculer son IMC - Centre Médico-Chirurgical de l'Obésité en Charente

J’aimerai avant tout te préciser que ce sont des normes, et donc des moyennes. Si tu as une hygiène de vie de qualité mais que tu ne rentres pas dans les « normes » ce n’est pas forcément un problème. Ne te mets pas la pression sur ça.

Selon le résultat de ton IMC voici les objectifs de prise de poids pendant la grossesse:

  • Inférieur à 19,8 : Prise de poids entre 12,5Kg et 18Kg (= personnes maigres avant la grossesse)
  • Entre 19,8 et 26: Prise de poids entre 11,5 Kg et 16 Kg (= personnes avec un poids dans les normes avant la grossesse)
  • Entre 26 et 29: Prise de poids entre 7Kg et 11,5 Kg (= personnes en surpoids avant la grossesse)
  • Supérieur à 29: Prise de poids entre 6Kg et 7 Kg (= personnes obèses avant la grossesse)

Comme tu le vois, des personnes très maigres doivent prendre beaucoup de poids pour que bébé ait assez de réserves pour se développer, c’est tout aussi difficile que de ne pas en prendre beaucoup quand on est déjà en obésité avant la grossesse.

On remarque également que les personne avec un IMC jugé normal peuvent en réalité prendre entre 11,5Kg et 16Kg et non pas entre 9 et 12 comme ce qu’on entend tout le temps.

Les risques du surpoids

Pourquoi fait-on une fixette sur la prise de poids durant la grossesse? Parce qu’il y a plusieurs répercussions potentielles. Elles te concernent en premier lieu, mais influent également ton bébé, et ce sur sa vie à très long terme.

Côté maman

Qu’est-ce qu’une trop grande prise de poids peut engendre chez toi?

Tout d’abord tues plus à risque de développer un diabète de grossesse, une hypertension, ou une toxémie. Tu ouvre un peu plus la porte aux maladies chroniques de la grossesse. C’est un suivi plus régulier, des surveillances plus contraignantes, plus stressantes aussi. C’est un parcours de grossesse plus médicalisé qu’habituellement.

Ton corps, tes tissus vont perdre en élasticité et en souplesse également. Au fur et à mesure de la grossesse tu vas le sentir car c’est moins confortable pour toi. Ca rend l’accouchement plus difficile aussi si tes tissus ont perdu leur élasticité et souplesse. Retrouver ta silhouette d’avant grossesse sera également moins facile.

Côté Bébé

Comment limiter la prise de poids quand on est enceinte?

Ton bébé lui à plus de risque d’être « un gros bébé ». Je mets des guillemets car c’est une expression que je n’aime pas. Disons qu’il risque d’être dans le haute de la courbe de poids. Si vraiment tu as pris beaucoup de poids, voir que tu as développé une pathologie comme le diabète on pourra parler de bébé macrosome (bébé à partir de 4,5Kg).

Être un plus gros bébé que prévu augmente le risque qu’il soit en surpoids ou obèse dès son enfance et adolescence. Ce qui augmentera ses chances d’avoir d’autres maladies plus tard dans sa vie liées à ce surpoids/obésité.

Un bébé de poids important rend aussi l’accouchement plus compliqué forcément, et le taux de césarienne est plus élevé aussi.

Cette prise de poids importante peut entrainer une hypoglycémie chez bébé à la naissance car il se sera habitué à produire beaucoup d’insuline pendant la grossesse, mais une fois né il en produira donc de trop. Ce qui entrainera une hypoglycémie. C’est d’autant plus valable si tu as en plus un diabète (je t’en reparlerai dans un prochain article). C’est pour ça que les bébés de plus de 4Kg ont leur taux de sucre contrôlé dès les premières heures de vie pour s’assurer qu’il se soit bien adapté à son nouvel environnement.

Et si tu étais déjà obèse avant la grossesse?

Comme vu ci-dessus, le surpoids pendant la grossesse augmente le risque de complications. L’obésité pré-existente à le même effet.

C’est pour ça qu’il est important de ne pas les cumuler. Tu es obèses et pour ça tu n’y peux rien pour le moment, mais tu peux encore limiter ta prise de poids pour ne pas cumuler les risques.

C’est pour toi que ça va être le plus difficile, mais c’est faisable si tu es motivée. Si tu veux augmenter tes chances d’un bel accouchement, d’un suivi de grossesse pas trop chargé et de protéger au mieux ton bébé, tu peux le faire!

N’hésites pas à en parler avec ta sage-femme, voir travailler en collaboration avec une diététicienne pendant ta grossesse et même après si tu veux profiter de l’élan de perte de poids que ton corps a après l’accouchement pour aller plus loin et perdre d’avantage. Mais ça c’est à toi de voir ce que tu veux. Saches juste que c’est possible.

En grande ligne voici à quoi va ressembler ton objectif. Pour le faire il faut être accompagnée, on ne le fait pas seule, entoure toi des bons professionnels avec qui tu t’entends bien. Se sentir soutenue est très important 🙂

D’après les calculs précédents tu as dû voir que tu devais prendre entre 6 et 7 kilos seulement. C’est finalement le poids que bébé et ses annexes vont peser. En fait tu as déjà les réserves nécessaires pour qu’il se développe, il va pouvoir se servir dedans.

Ton régime alimentaire pourra donc tourner autour des 1500 Kcal et 1800 Kcal. L’important dans cet alimentation va être d’apporter les vitamines et nutriments essentiels que ton corps pourrait manquer. Il faut que toi ET bébé soyez en forme et éliminer toute forme de carences.

L’idée ici ce n’est pas de faire un régime restrictifs comme pour avoir le bikini body à la plage où on fait un peu n’importe quoi pour l’avoir.

Ici on a un petit être qui demande beaucoup de nutriments pour se former et un corps de femme enceinte qui consomme beaucoup d’énergie pour créer la vie. Ce n’est pas le moment de se priver de quoi que ce soit.

On va surtout venir supprimer ou plutôt limiter les graisses inutiles!

C’est important de s’entourer d’une diététicienne qui comprenne les besoins d’une femme enceinte tout en prenant en compte ton obésité. C’est avec elle que tu auras les meilleurs résultats et le plus de chance d’éviter les complications associées.

La première solution pour atteindre ses objectifs de poids

yoga femme enceinte

Et oui c’est le sport qui va t’apporter le plus de bénéfices. Il va te permettre de maitriser ta prise de poids, améliorer ton bien-être psychologique, te détendre, améliorer la souplesse et l’élasticité de tes muscles, te permettre de retrouver ta silhouette plus rapidement après l’accouchement, et j’en passe!

Beaucoup de sport sont toujours autorisés pendant la grossesse, et beaucoup doivent être adaptés. Il y en a bien sur qui ne sont vraiment pas recommandés car le risque est trop grand.

Le but n’est pas de devenir une athlète, on parle d’une activité physique douce et régulière, rien d’intense. Il ne faut pas être essoufflée. Si ta sage-femme t’as donnés quelques exercices à faire en préparation à la naissance par exemple, tu peux te contenter de refaire ceux là.

Pense également à toujours prendre un moment de relaxation après ton sport 😉

Les trois grands amis de la femme enceinte

Il y a trois types de sports très recommandés et appréciés des femmes enceintes:

  • Le Yoga prénatal: Excellent sport comme une excellente préparation à la naissance, il a vraiment tout pour lui en cette période de grossesse.
  • La Natation: Permet de faire un effort tout en déchargeant nos articulations de notre poids, c’est très agréable et reposant. Il existe aussi des préparations à la naissance, il faut se renseigner dans les différentes piscines de ta ville.
  • La Marche: Elle est accessible à tout le monde et permet de bien s’oxygéner, ce qui est très intéressant quand on est enceinte car nos besoin d’oxygène sont augmentés.

Étant donné que cet article est écrit durant la période de confinement, la marche et la natation ne sont pas vraiment possibles. Et pourtant ce confinement est une raison supplémentaires pour faire très attention à notre pratique sportive et alimentation si on ne veut pas prendre plus de poids que prévu!

Les trois avantages d’une pratique sportive

  • Facilite le déroulement de la grossesse: circulation sanguine augmentée, oxygénation, une bonne position du corps, porter bébé sans fatigue, et meilleur équilibre nerveux.
  • Prépare un accouchement plus facile et plus rapide par raffermissement des muscles acteurs dans l’accouchement et l’assouplissement des articulations du bassin.
  • Permet aux différentes parties de corps de retrouver leur état normal plus rapidement après l’accouchement!

Ce que je peux te proposer si tu le souhaites

yoga prénatal femme enceinte

En plus d’être sage-femme je suis également professeur de yoga prénatal. J’ai donc conçu un programme de yoga prénatal disponible en ligne sur ton espace membre Grossesse & Blouses Roses.

Il es conçu pour toutes les femmes enceintes (sauf si repos forcé prescrit), du début de la grossesse jusqu’au dernier jour! Toutes les positions sont adaptées pour les trois trimestres de grossesse, elles sont faisables chez soi facilement même si tu n’as jamais fait de yoga de ta vie et que tu es aussi souple qu’un vieux chêne 😉

Beaucoup de détente, de temps pour soi, de bien-être physique et psychologique. C’est aussi un très bon moyen de s’approprier son nouveau corps de femme enceinte, de l’apprivoiser, et de l’aimer.

Emporte le partout avec toi, même à la maternité !

Si tu veux en savoir plus sur ce programme je te mets le lien juste ici: https://app.grossesse-blousesroses.com/product/2

Il y a même une petite surprise en plus 😉

La deuxième solution pour limiter sa prise de poids

Comment limiter la prise de poids quand on est enceinte?

L’alimentation est le super pouvoir des femmes enceintes je te le dis souvent, car elle a un impact sur toute la vie de ton enfant et pas que pendant la grossesse! Jamais tu n’auras autant d’impact sur la santé de ton enfant que maintenant alors on en profite!

Il faut garder à l’esprit également que la faim durant la grossesse reste la même qu’avant par contre au fil de la grossesse, les dépenses physiques diminuent.

D’où l’importance de cumuler une petite activité physique et une bonne alimentation.

Faire attention à son alimentation ne veut pas dire régime! Ici on ne calcule pas nos calories, ce n’est pas un régime comme d’habitude. On n’oublies pas que tu es en train de créer la vie, alors on ne fait pas n’importe quoi avec notre alimentation 😉

L’objectif c’est une alimentation normale, saine, variée et équilibrée.

Les deux conseils essentiels

  • Limiter les graisses (pas les supprimer): On limite la charcuterie, les viandes grasses, les matières grasses, les plats cuisinés du commerce, les fritures, les chips, les cacahuètes, les viennoiseries.
  • On limite aussi le sucre: les patisseries, les biscuits, les confiseries, le chocolat, le sucre et le miel dans le thé et le café ou le yaourt. Pour ce qui est des jus de fruits, sodas et gâteaux apéritifs, garde les pour des occasions particulières.

Ce que doit contenir chacun de tes repas

  • Une entrée de crudité assaisonnée pour les oméga 3 (huile de colza ou noix sont au top!).
  • Un poisson ou viande ou oeufs.
  • Fromages ( à moins de 25% de MG) ou laitages (à moins de 10% de MG).
  • Légumes verts, fruits, féculents ou pain, pour avoir moins faim entre les repas.

Et si ça ne suffit pas?

Si vraiment tu fais tout comme il faut mais que ça ne suffit pas, c’est possible, parles en a ta sage-femme ou gynécologue. Vous verrez s’il faut contacter une diététicienne. C’est possible que non car on est pas toutes pareilles et ce n’est pas pour 2Kg de trop que ça va poser problème.

Encore une fois tous les chiffres que je t’ai donné sont des normes. Et donc sont des moyennes. Forcément on ne rentre pas toutes dans ces cases car nous sommes toutes différentes.

L’objectif est donc de faire ce qu’il y a de mieux pour notre hygiène de vie et donc pour notre bébé.

Si ça marche tant mieux, et sinon c’est pour ça que tu es accompagnée pendant ta grossesse. Ta sage-femme sera de très bon conseils. Et si vraiment tu as des besoins certains car peut-être tu es en surpoids ou en obésité avant la grossesse tu peux aussi de toi même demander conseil à une nutritionniste ou diététicienne. Travailler en collaboration avec plusieurs professionnels de santé c’est tout à fait possible!

J’espère avoir répondu à tes questions et que tu es rassurée,

Si tu te poses d’autres questions n’hésites pas à les poser en commentaires,

Belle journée,

Marine GBR

Mar 16

Coronavirus: Qu’est-ce qu’il va changer durant ta grossesse et maternité?

By Marine GBR | Grossesse

Bonjour chère maman!

Sacrée situation dans laquelle nous nous retrouvons…

Depuis la semaine dernière je tiens informées les abonnées aux emails privés sur le Coronavirus, et les répercussions que ça a sur vos vies de femmes enceintes et jeunes mamans.

Au vu des questions sur instagram, j’ai décidé de les compiler et d’en faire un gros article pour qu’il soit accessible à toutes!

Mais les informations évoluent rapidement, donc pour rester informées au mieux, saches que c’est dans les emails privés que je donne le plus d’informations chaque matin à 9H!

Coronavirus: Qu'est-ce qu'il va changer durant ta grossesse et maternité?

Coronavirus: mieux le comprendre pour mieux réagir!

L’actualité sur le coronavirus m’oblige à vous donner les informations importantes qui vous concernent!

Emanuel Macron nous a bien parlé des personnes à risque qu’il fallait protéger,

Et pourtant vous n’en faisiez pas partie,

Alors que le plus souvent les femmes enceintes sont également concernées,

Il est donc normal que beaucoup d’entre vous se posent des questions et je vais essayer de vous tenir informées des nouveautés éventuelles.


Je précise que les informations sur le Coronavirus qui seront citées dans ces emails sont susceptibles de changer rapidement ou d’être améliorées donc gardes à l’oeil ta boite mail, je te préviendrais aussi rapidement que possible 😉

On reprend du début: Coronavirus ou Covid-19 kesako?

Le coronavirus est un virus venu de Chine transmis à l’homme par l’intermédiaire d’un animal, le pangolin (entre autre). 

Il s’est transmis entre humains par les sécrétions, les postillons de salive, on appelle ça une transmission par gouttelettes ou par droplets.

Il se propage très très vite et comme les premiers symptômes sont légers ils passent inaperçus et laissent le temps au virus de se propager encore plus car on ne se méfie pas!

La bonne nouvelle c’est que pour l’instant une personne en bonne santé et de moins de 70 ans a de bonnes chances de s’en sortir. (Ca commence à être discuté… De plus en plus de jeunes sont touchés et ne guérissent pas…)

Qu’en est il des femmes enceintes? Es-tu une personne à risque?

Coronavirus: Qu’est-ce qu’il va changer durant ta grossesse et maternité?

Le virus est récent donc les études ne sont pas nombreuses et sur des petits échantillons de personnes donc c’est encouragent mais pas 100% fiable.

Une étude a été réalisée par le Lancet (une pointure en médecine) sur 9 femmes enceintes au troisième trimestre qui étaient positives au coronavirus.

Et voici les bonnes nouvelles actuelles:

  • Pas de virus retrouvé dans le liquide amniotique, ni le lait maternel, ni les sécrétions génitales,
  • Pour le moment il n’y a eu aucune transmission du virus durant la grossesse de la mère au bébé,
  • Aucune de ces femmes enceintes n’est décédée du coronavirus
  • Tu n’es donc pas considérée comme personne à risque, ce qui veut dire que si tu as le coronavirus tu as la même chance de survie qu’une autre femme (en bonne santé).
  • Le risque de fausse couche et de tératogénicité ne semble pas augmenté

Mise à jour du 20 avril 2020: Deux bébés dans le monde ont été identifiés comme nés porteurs du Covid-19. Ils ont bel et bien été contaminés in-utéro. Je ne sais pas si c’est pour être rassurants ou qu’ils sont dans le déni… Mais je trouve, et ce n’est que mon avis, que beaucoup de professionnels n’osent pas le dire ou affirmer que c’est possible. Ils prennent des pincettes et se cachent derrière l’expérience faites sur les 9 femmes en début de coronavirus. Mais 9 femmes ce n’est pas suffisant pour une étude scientifique. Et pourquoi ce virus fonctionnerait-il différemment des autres?

Le risque de contamination est plus élevé une fois bébé né, c’est certain, mais il ne faut pas fermer les yeux devant la possibilité que la contamination via le placenta est donc possible. Pour autant les bébés dans ce cas vont bien. La maman et le bébé sont dans des états stables. Certainement aussi que bébé bénéficie de l’immunité de sa mère, in-utéro (peut être contaminé mais a des meilleures défenses) et par son allaitement maternel (les anticorps passent dans le lait pour aider bébé).

Les petits bémols:

Il est possible d’avoir un accouchement prématuré, 

C’est pas forcément parce que bébé ne va pas bien, la raison peut-être ton état d’infection à toi,

On a remarqué également quelques anomalies du rythme cardiaque chez certains bébés,

En soit rien qu’on ne sait pas gérer à l’hôpital,

Des protocoles spécialement pour toi ont été mis en place si jamais tu attrapais le coronavirus,

Donc pour le moment les données sont rassurantes, mais pas assez nombreuses pour être fiables à 100%.

Tu n’es pas immunisée pour autant et tu peux contaminer ta famille et ton bébé nouveau-né car,

Le virus peut se transmettre lors d’éternuements, de toux, de postillonage,

Egalement lors de contact avec une surface sèche contaminée récemment (le virus peut vivre que quelques heures dessus mais ça peut suffire parfois), il peut vivre plusieurs jours dans un milieu d’eau donc attention aussi,

Donc le plus gros risque de contamination pour ton bébé c’est une fois qu’il est né!

Voici les conseils recommandés pour les femmes enceintes:

Si exposition au virus: rester chez soit en quarantaine pendant 14 jours, et ne pas aller aux rendez-vous en consultations pré-natales sauf si soins urgents.

Tu as des symptômes mineurs (toux, rhume)? Reste à la maison et appelle ton médecin traitant.

Si symptômes sévères (problèmes respiratoires sévères, fièvre), appeler ton gynécologue ou salle de naissance ou urgences AVANT de se rendre à la garde.

Et si symptômes mineurs ET problème obstétrical, appeler la salle d’accouchement AVANT de s’y rendre.
Privilégier les transports privés quand tu vas à l’hôpital pour une infection au coronavirus ou une suspicion.

Voilà la base pour bien débuter cette période particulière.

Qu’est-ce que va changer le Coronavirus pour toi?

Coronavirus: Qu’est-ce qu’il va changer durant ta grossesse et maternité?

Petite dédicace d’admiration avant de commencer!

Aujourd’hui j’ai appris que quelques entreprises avaient pris l’initiative de protéger leurs employées enceintes qui viennent travailler,

Ils ont réorganisé l’espace de travail pour qu’elles puissent venir travailler au bureau dans une mini quarantaine réservée uniquement aux femmes enceintes,

Les autres employés susceptibles de les contaminer ont interdiction d’y entrer,

Quand les autorités de santé n’ont pas incluent les femmes enceintes dans les personnes à risque pour le coronavirus, la population se mobilise d’elle même,

Et je trouve ça magnifique, c’est une très belle initiative personnelle <3

Merci à eux !

Tu te demandes peut-être ce que va changer le coronavirus si tu l’attrapes en étant enceinte?

C’est ce que je vais t’expliquer aujourd’hui,

Des mesures ont été prises en effet pour te permettre de mettre au monde ton bébé dans de bonnes conditions,

De façon à le protéger,

Ainsi que de protéger les soignants qui seront autour de toi pour t’accompagner dans ce grand moment,

Tu peux donc évidemment venir accoucher dans ta maternité comme c’était prévu, en toute tranquillité.

Niveau protection voici ce qui va se passer:

Tu seras forcément en chambre seule et tu ne pourras pas te mobiliser en dehors,

Tu pourras bien sur être accompagnée mais par une seule personne, toujours la même (ex: le futur papa),

Vous aurez tous les deux à disposition du gel hydro alcoolique et un masque, le masque est à porter quand un soignant rentre dans votre chambre, vous pourrez l’enlever quand vous êtes seuls,

Mise à jour 22 mars 2020: Une femme enceinte doit se rendre seule à ces consultations, et doit rester seule pour le travail, l’accouchement, et le séjour à la maternité, même si elle n’est pas infectée par le Covid-19. Le deuxième parent est à présent exclu du parcours de grossesse et de la naissance… C’est une nouvelle qui me déplait autant que vous malheureusement. Mais n’oublions pas que son but est de vous protéger.

Les sacs poubelles seront jaunes, tu t’en fiches, mais ça permet au personnel soignant de les détruire via un autre circuit que le circuit classique,

C’est également possible que les soignants aient une tenue ou des protections supplémentaires, ça va dépendre des services et des hôpitaux.

Pour le travail en salle de naissance:

Le virus n’affecte pas la décision de faire une césarienne ou d’accoucher voie basse, bonne nouvelle!

Si tu as besoin d’une césarienne on essaiera de te faire passer en dernière dans la journée car la désinfection de la salle est différente, (sauf urgence bien sur!)

On va surveiller ta température, ton taux d’oxygène dans le sang et ton rythme cardiaque (on le fait déjà de base, mais se sera plus fréquent pour toi)

Tu auras un monitoring en continu pour surveiller le coeur de bébé,

Tu peux avoir une péridurale sans soucis, c’est même encouragé!

Que va t-il se passer pour l’accouchement?

Le pédiatre sera forcément là pour s’assurer que bébé va bien, c’est une précaution en plus,

En revanche le peau à peau avec maman ou papa ne sera pas autorisé car c’est à la naissance qu’il y a le plus de risque d’infection pour bébé,

Ses petits soins seront faits assez vite,

Il aura également son premier bain directement à la naissance pour lui enlever les sécrétions qui viennent de ton corps pour éviter qu’il soit infecté aussi,

Tout ça se passe dans ta chambre à côté de toi, tu n’es pas séparée de ton bébé si il va bien,

Et l’allaitement est toujours possible, le coronavirus n’y change rien 😉

Vas-tu être séparée de ton bébé à la maternité?

Coronavirus: Qu’est-ce qu’il va changer durant ta grossesse et maternité?

Non si vous allez bien tous les deux, que tu n’es pas trop malade et que tu ne demandes pas d’être séparée de lui, vous restez ensemble,

Maintenant si ton bébé à un soucis autre comme pour tous les autres bébés il sera fait ce qu’il faut pour le soigner,

Si tout va bien, ça se déroule pareil, le coronavirus ne change rien,

Le lit de ton bébé sera surement un peu mis à distance de ton lit, 1mètre de distance (par précaution simplement),

Tu peux décider de tirer ton lait comme une maman classique, par exemple si ton bébé est en néonatalogie et que tu veux l’allaiter en tirant ton lait, tu peux.

Dans l’ensemble ce coronavirus n’impact pas beaucoup le déroulement de ta grossesse, de ton accouchement et de ton séjour à la maternité car toutes les mesures nécessaires ont été prises pour toi,

J’espère t’avoir rassurée si jamais tu venais à l’attraper enceinte,

Si jamais tu connais une femme enceinte que ça pourrait intéressée partages lui cet article car on est toutes susceptibles de l’attraper un jour dans les mois à venir.

Être confinée chez soit ne suffit pas: voici mes conseils

La plupart d’entre vous êtes à présent confinées chez vous,

C’est une protection pour les autres,

C’est certain, c’est essentiel,

Mais pour toi ça ne suffit pas car tu n’es pas seule chez toi,

Il faut maintenant se protéger entre vous dans votre foyer.

A partir de maintenant les enfants, grands-parents, et parents sont confinés chez eux,

Donc les grands-parents vont aider à la garde des enfants pour certains,

Alors que le but est de préserver le monde des enfants pouvant être porteurs sains du coronavirus…

Et les femmes enceintes pour beaucoup se retrouvent également en présence de leurs enfants voir des enfants de collègues ou proches à garder…

Tu es donc exposée quand même, même si c’est moins qu’en allant au travail.

Quels sont les petits gestes simples pour te protéger plus?

Coronavirus: Qu’est-ce qu’il va changer durant ta grossesse et maternité?
  • Il y a bien évidement le lavage de main, l’éternuement dans le coude, utiliser les mouchoirs à usage unique, mais ça tu le sais déjà,
  • Ne partage pas tes couverts, ce qui touche la bouche de tes enfants ne doit pas entrer en contact avec toi,
  • Ne partagez pas vos verres non plus,
  • Si ils sont jeunes prends l’initiative de leur laver les mains régulièrement dans la journée,
  • Explique leur bien les gestes à faire pour tousser ou se moucher,
  • S’ils ne savent pas le faire seuls, demande à ton ou ta conjointe de les aider le plus possible pour t’éviter de rentrer en contact avec leurs sécrétions.
  • S’ils sont tous petits, laver régulièrement leurs jouets ou doudous (mis en bouche) ne sera pas de trop.
  • N’invite pas leurs amis en grand nombre, et si tu dois en garder quelques uns soit intransigeante sur le fait qu’ils ne doivent pas être malades, le mieux est encore de ne pas les inviter chez toi,
  • Ne pas sortir est ce qu’il y a de mieux, ne le fais que par nécessité.
  • Manges équilibré et varié (pas que des pâtes et des patates, on est pas en guerre), une bonne hygiène de vie c’est une bonne santé, c’est primordial.
  • Tu peux aussi faire du sport de chez toi, ce ne sont pas les programmes en ligne qui manquent, d’ailleurs je compte bien t’en proposer dédié aux femmes enceintes.

Ce sont des petits conseils supplémentaires, rien d’infaisable, il y en a certainement d’autres, mais voici ceux qui me sont passer par la tête pour le moment 😉

Dans tous les cas, ne laisse pas ce confinement te priver de cette grossesse ou maternité, informe toi grâce à internet pour ta grossesse, je compte bien te préparer des programmes pour te permettre de recevoir toutes les informations nécessaires si jamais tu ne peux pas aller en consultations normalement!

Notamment les préparations à la naissance, ça reste important de te préparer à l’accouchement !

Pour être tenu au courant le mieux c’est d’être abonnée aux emails privés, c’est un email chaque matin à 9H dans ta boite mail, rempli de conseils, anecdotes ou actualités!

Le princpal de mes contenus se trouve dedans.

Tu peux rejoindre les centaines de femmes enceintes déjà inscrites juste en dessous!

A demain dans ta boîte mail,

Belle journée,

Marine GBR

Mar 02

Comprendre la douleur pour mieux lui faire face!

By Marine GBR | Grossesse

Bonjour chère maman!

Après t’avoir parlé de l’hypno-naissance, je continue sur ma lancée.

Je vais t’expliquer comment fonctionne la douleur pour comprendre comment la duper le jour de ton accouchement.

Apprendre à gérer la douleur est devenu rare durant la grossesse, car la majorité d’entre vous choisissez d’avoir recours à la péridurale.

Pourtant cet article concerne tout le monde.

On l’oublie souvent mais la péridurale n’est pas posée tout de suite, il faut que le travail est réellement commencé, tu peux avoir mal avant car on est pas toutes sensibles à la douleur des contractions de la même façon.

De plus rien ne dit que l’anesthésiste soit disponible tout de suite pour venir la poser quand tu la demandes.

Et peut-être que tu arriveras trop tard à la maternité, et que tu n’auras pas le temps d’en demander une.

Tu peux aussi choisir d’accoucher sans péridurale.

Pour toutes ces raisons, nous sommes toutes concernées par la douleur du travail et s’y préparer est important.

comprendre la douleur pour mieux lui faire face

Comment fonctionne la douleur lors de l’accouchement?

La douleur du travail est un excès de nociception.

La nociception pour faire simple c’est la transmission nerveuse, ce sont tes ressentis, tes sensations. Lors du travail tu ressens les choses de façon extrême, notamment la douleur.

Pour que ton cerveau te fasse comprendre que tu as mal, il doit en avoir reçu l’information. Cette information est transmise par les nerfs reliant ton utérus (qui se contracte) à ton cerveau.

L’Homme a beau être intelligent, son cerveau se ligue contre lui… Il est de mèche avec les contractions ce traître!

Comme tu peux le savoir nous ne sommes pas égales devant la douleur. Certaines vont avoir vraiment très mal et demander une péridurale alors que le col de l’utérus est a peine ouvert. Dans ce cas ci c’est embêtant car souvent la péridurale sera refusée car on ne considèrera pas que tu es en travail.

D’autres ont mal mais arrivent à gérer la douleur jusqu’à l’accouchement sans demander de péridurale.

On est toutes différentes face à la douleur de l’accouchement et la douleur en général.

C’est normal car l’information nerveuse de la douleur, envoyée à ton cerveau, dépend de trois composantes. Et elles sont différentes pour toutes car elles sont directement liées à notre expérience de vie.

Les 3 composantes de la douleur

La douleur n’est pas ressentie de la même façon par toutes les femmes, pourquoi?

  1. Nous avons la capacité individuelle d’analyser la nature, la localisation et l’intensité du stimulus de douleur. Selon qui nous sommes, nous n’allons ressentir la même intensité de douleur car nous allons inconsciemment l’interpréter différemment.
  2. La douleur est influencée par nos expériences passées, notre environnement, et notre entourage. C’est ce qui va nous faire réagir à la douleur de manière différente également.
  3. Le contexte dans lequel la douleur apparait est important aussi! Ca met plus ou moins en avant le caractère désagréable de la douleur. On sait toutes que les contractions vont être douloureuses alors notre cerveau sait qu’il doit avoir mal. Si tu tétais blessée à la cheville mais que tu es en danger et qu’il faut que tu t’enfuis au plus vite, la sensation de douleur va passer au second plan, ce n’est pas la priorité.

La douleur dépend donc du contexte dans laquelle elle arrive, de l’interprétation qu’on en fait, et de la façon dont nous allons y réagir.

La douleur est individuelle, c’est pour ça que pour s’y préparer il n’y a pas une seule bonne solution, ni une seule bonne préparation à la naissance, mais bien une multitudes de possibilité.

Il faut trouver celle qui te correspond le mieux!

Pourquoi la douleur ralentit le travail?

comprendre la douleur pour mieux lui faire face

Ce n’est pas directement la douleur qui va ralentir le travail.

Mais le stress et la souffrance qu’elle engendre.

Si tu n’es pas préparée à la douleur, tu peux être prise par surprise par son intensité. On a beau savoir que ça va faire mal, on est loin de s’imaginer à quel point.

Alors forcément quand on a aucun moyen de se soulager car la péridurale n’est pas disponible ou qu’on souhaite faire sans ça devient compliqué.

Le stress et la souffrance prennent le dessus et inconsciemment ralentissent le travail.

L’objectif c’est d’arriver à gérer la douleur, l’accepter et composer avec comme une amie qui nous aide. Non je ne suis pas folle, je suis sérieuse.

En soit sans les contractions on accoucherait jamais. Il faut donc les voir comme quelque chose de positif et les accepter, plutôt que de vouloir les repousser et s’en débarrasser.

C’est plus facile à dire qu’à faire je te l’accorde, d’où la nécessité de bien s’y préparer pour accélérer ton travail!

Duper la douleur c’est possible!

comprendre la douleur pour mieux lui faire face

Notre cerveau a voulu changer de camps?

Très bien, alors on va le prendre à son propre jeu!

Il existe des façons de diminuer la douleur et de duper notre traître de cerveau.

Nous avons des mécanismes innés pour nous venir en aide, pour venir modifier notre perception de la douleur, comme nos hormones.

Libérer des endorphines aide a inhiber la sensation de douleur.

C’est un mécanisme léger comparé à la douleur des contractions donc on va venir l’aider!

1. La théorie du portillon:

Je t’ai parlé des fibres nerveuses transmettant la douleur, les fibres nociceptives. Il en existe d’autres, les fibres afférentes, si tu les actives elles vont empêcher le message de douleur d’arriver jusqu’à ton cerveau!

Comment les activer?

Tu peux te faire masser, ou encore t’immerger dans de l’eau en prenant un bain par exemple.

2. Tromper notre cerveau:

Notre cerveau veut nous faire comprendre qu’on a mal à un endroit précis. Le ventre en l’occurence à cause des contractions.

Il se fait un malin plaisir à te le rappeler, il ne fait QUE ça!

Pas de problème, on va le submerger d’informations, il sera obligé de toutes les transmettre, il va être débordé, donc il transmettra moins bien la sensation de douleur des contractions!

Comment on fait?

On va venir stimuler douloureusement (tout est relatif) une autre zone que le ventre.

Les hormones endorphines vont se déverser encore plus pour venir t’aider.

La douleur va te praitre plus diffuse et plus tenable du coup.

Ce sera plus supportable car ton cerveau sera focalisé ailleurs.

C’est comme de devoir fuir alors que tu es blessée, tu te focalises sur autre chose alors tu ne te rends pas compte que tu as mal à la cheville en courant.

Ici tu vas toujours sentir tes contractions mais elles seront beaucoup plus supportables en focalisant ton attention sur une autre douleur moins gênante.

C’est ce qu’on t’apprend en cours d’haptonomie, une des préparations à la naissance possible.

Tu as 3 choix possibles

parlons des contractions

Chacune d’entre nous prévoit d’appréhender la douleur du jour J de trois façons différentes.

  1.  » Pragmatic Natural »: c’est ce que fait la majorité d’entre nous, c’est à dire faire confiance en nos capacités maternelles. On sait ce qui nous attend mais on a confiance en nous sans se préparer plus que ça.
  2. « La non-information délibérée »: Le fait de penser à la douleur est déjà trop anxiogène, donc tu ne te renseignes pas du tout, adviendra que pourra. Normalement si c’est ton cas tu ne devrais pas avoir lu cet article, tu aurais juste supprimé mon mail ^^
  3. « La Plannification »: le fait de décider durant ta grossesse du moyen de soulagement qui te convient.

Tu l’auras compris, à travers cet article j’espère t’avoir fait comprendre que la plannification et donc la préparation est une alternative possible et très utile peu importe tes choix pour ton accouchement.

Alors à toi de voir si tu as envie de prendre le contrôle de ton accouchement 😉

Voici quelques idées de préparations à la naissance qui peuvent t’aider pour gérer la douleur,

J’espère que tu trouveras celles ou celles qui te conviendront.

Qu’elles sont les préparations à la naissance indispensables?

comprendre la douleur pour mieux lui faire face

Toutes les préparations à la naissance n’ont pas pour but de gérer la douleur le jour J.

Mais voici celles qui pourraient t’intéresser concernant le sujet:

  • L’hypnose aussi appelée auto-hypnose ou hypno-naissance
  • L’haptonomie, qui est une préparation très complète car elle peut t’aider pour la douleur mais aussi pour la communication avec ton bébé tout en incluant son deuxième parent.
  • Le chant prénatal, peu connu mais très efficace si c’est ton style!
  • La méthode Bonapace qui nous vient du Canada, elle peut être faite par une sage-femme ou Doula sui a suivi la formation ou directement en ligne avec des cours en vidéo!
  • Les massages femmes enceintes si ton partenaire s’est formé durant les préparations avec toi,
  • L’acuponcture peut également être top, surtout si les sages-femmes de ta maternité s’y connaissent 😉

Celles qui ne sont pas reliées par un lien le seront prochainement, j’aimerai te présenter les différentes préparations à la naissance qui existent, aussi bien pour gérer la douleur que pour passer une grossesse plus sereine.

Je reviens bientôt avec plus d’informations sur les différentes préparations à la naissance et leur fonctionnement, je dois aussi te parler des Maisons de Naissance, j’ai promis de le faire dans les emails privé 😉

Belle journée,

Marine GBR

Fév 03

L’hypnose pour accoucher, une Amie contre la douleur!

By Marine GBR | Grossesse

Bonjour chère maman!

L’hypnose ça paraît un peu effrayant, on imagine tout de suite le show de Mersmère à la télé.

Forcément ça donne pas vraiment d’accoucher avec…

Pourtant l’hypnose médicale prend de plus en plus de terrain à l’hôpital en ce moment.

Et ce qui m’intéresse aujourd’hui c’est de parler de l’hypno-naissance, ou l’hypnose pour accoucher.

J’en savais pas plus que toi avant de me renseigner dans les revues scientifiques de sage-femme qui ont dédié un dossier entier sur le sujet!

J’ai également pu tester l’hypnose médicale personnellement il y a quelques mois, et j’en suis très reconnaissante!

Du coup c’est parti on va démystifier ce drôle de concept!

L'hypnose pour accoucher, une Amie contre la douleur!

Qu’est-ce que l’hypnose?

Hypnotiser une personne c’est modifier les perceptions de cette dernière à son environnement, et induire une hyper-suggestibilité.

On ne sera plus aussi attentif à ce qui nous entoure.

Et le professoniel pourra nous suggérer des sentiments et des idées.

C’est donc utile pour focaliser l’attention qur quelque chose de plus agréable et de plus confortable que la situation réelle dans laquelle nous sommes.

Ça permet également d’augmenter notre sécurité émotionnelle, et de ne pas partir dans tous nos états à chaque contraction par exemple.

Il se trouve que l’hypnose est en plein essor dans le milieu gynéco-obstétrique.

En quoi ça peut t’aider pour accoucher?

L'hypnose pour accoucher, une Amie contre la douleur!

L’accouchement et l’hôpital peuvent impressionner et même faire naître de la peur chez certaines. Comme celles des aiguilles, des blouses blanches, du concept même de l’hôpital, sans parler de l’accouchement lui même.

Ces craintes viennent affaiblir ton sentiment de compétence maternelle et peuvent troubler la création du lien entre bébé et toi.

L’hypnose peut te venir en aide à ce moment là pour que tu puisses avoir une meilleure expérience de ton séjour à la maternité.

Pour otpimiser une expérience positive à l’hôpital il est primordial qu’il y ait une bonne communication entre les soignants et toi. Et l’hypnose peut venir en plus.

Elle te permettra de valoriser ton intuition et ton instinct maternel.

Ne jamais croire ce que tu vois à la télévision

Il faut bien faire la différence entre l’hypnose de spectacle que l’on voit à la télévision, qui fait faire des choses folles, et l’hypnose thérapeutique.

Dans une pratique médicale, avant chaque séance la méthode d’hypnose qui va être utilisée sera expliquée et ton consentement recherché.

Durant ces séances tu resteras pleinement consciente, tu pourras toujours interagir avec le professionnel, et aussi stopper la séance à n’importe quel moment.

Tu n’es jamais coincée. Tu peux tout arrêter quand tu veux.

En fait tu es un peu moins réceptive à ce qui t’entoure, mais tu n’es pas coupé du monde extérieur pour autant.

Il ne faut pas que tu t’inquiètes, car c’est très réglementée comme pratique. L’hypnose thérapeutique est régie par des lois d’éthique, et de sécurité.

C’est très valorisant de réussir par hypnose!

L'hypnose pour accoucher, une Amie contre la douleur!

Comme je te l’ai dit plus haut j’ai moi même eu recours à l’hypnose pour surmonter un traumatisme.

Quand la médecine générale et même les médecines alternatives avaient échouées, l’hypnose m’a sauvé la vie.

J’étais consciente pendant toute la séance, et j’avais confiance en le thérapeute qui me guidait.

J’étais venue régler un problème précis, et ce n’est pas du tout ce sur quoi on a travaillé. Il a su où était le vrai problème en m’interrogeant, et m’a dit ce sur quoi on allait travailler.

Il m’a guidé, mais c’est moi qui faisait le travail, c’est moi qui décidait ce que je voulais dire ou montrer. C’est moi qui passait les obstacles a chaque fois qu’il me mettait devant.

En 1h30 ensemble on avait guérit ce qui me pourrissait la vie depuis des années et qui c’était renforcé lors de mon traumatisme.

Depuis, à chaque fois que la situation stressante se dresse à nouveau devant moi, ça ne me fait plus rien, et je me sens super fière.

L’hypnose ne viendra pas masquer ce que tu vis pendant ton accouchement. Au contraire elle va te focaliser dessus, en te montrant que tu peux y arriver!

Tu pourras en être fière c’est certain!

Comment faire pour que ça fonctionne?

Tout le monde n’est pas réceptif à l’hypnose de la même façon.

Pour que cela fonctionne il faut 3 conditions:

  • Que tu sois motivée,
  • Que tu coopères,
  • Et avoir confiance en le thérapeute.

L’hypnose fait partie de notre quotidien et pourtant on ne le sait pas…

L'hypnose pour accoucher, une Amie contre la douleur!

Tous les jours il nous arrive de se mettre en hypnose inconsciemment. On s’en rend compte après coup seulement.

Par exemple: Tu conduis, et à un moment donné tu te rend comptes que tu es au volant mais tu ne te souviens même plus du chemin empreinté, car tu pensais à autre chose.

En réalité tu étais en hypnose. On croit souvent être tête en l’air, rêveur ou dans la lune, en réalité nous sommes en hypnose.

C’est un moment où on quitte l’espace spatio-temporel un instant.

Pour autant tu n’es pas coincée. Si un piéton venait à traverser, où une voiture à klaxonner, tu sortirais de ton état d’hypnose et réagirais normalement.

On sera juste un peu surprise le temps que notre cerveau comprenne ce qui vient de se passer.

Comment la pratiquer?

Deux façons. Soit l’hôpital dans lequel tu vas accoucher te le propose le jour J car ils ont l’habitude de travailler avec et le personnel formé pour. Mais c’est encore rare, même si ça va sûrement devenir plus fréquent.

Ou alors tu prends les devants pendant ta grossesse. Des sages-femmes sont formées pour t’apprendre l’auto-hypnose. Ça peut également être un hypno-thérapeute tout simplement. Ça dépendra surtout des possibilités qui existent près de chez toi.

Le but de l’auto-hypnose c’est d’apprendre pendant des consultations à te mettre toi même en hypnose. Au début tu seras guidée par le professionnel que tu as choisi, puis ensuite tu devras le pratiquer régulièrement chez toi pour le maîtriser parfaitement.

Venu le jour de ton accouchement, ta sage-femme ou le thérapeute ne sera pas avec toi, mais tu seras capable de te mettre en hypnose et ainsi de mieux gérer la douleur. Ca peut permettre d’accoucher sans péridurale, ou de patienter en attendant de l’avoir.

A quels moments l’hypnose peut être utile le jour J?

L'hypnose pour accoucher, une Amie contre la douleur!

En salle de naissance tu peux utiliser l’hypnose à plusieurs moments:

  • La pose de la péridurale
  • Le travail et les contractions
  • L’accouchement en lui même

Et même en cas de césarienne !

  • La pose de la rachianesthésie
  • Avoir un vécu positif de l’intervention
  • Que ce soit pour une césarienne programmée ou non

Peu importe le degré d’urgence de la césarienne, c’est toujours un évènement stressant.

Du personnel soignant formé à l’hypnose comme les anesthésistes c’est vraiment une bonne idée! L’hypnose peut permettre à travers des images de te faire prendre une position adaptée pour poser une péridurale ou rachianesthésie. Elle permet également de te projeter vers un futur heureux au lieu de stresser sur tout ce qui se passe autour de toi dans la salle d’opération.

Le mot de la fin

L'hypnose pour accoucher, une Amie contre la douleur!

L’hypnose enlève beaucoup d’anxiété pour celles qui la pratique, donc on pourrait penser que si on faisait des études on trouverait que plus de femmes arrivent à accoucher par voie basse grâce à l’hypnose.

Mais ce n’est pas l’objectif de cette pratique.

Il s’agit avant tout d’un savoir être, et de créer un lien entre patient et soignant. Ça nous manque terriblement dans notre quotidien de soignant. Et l’hypnose pourrait augmenter la satisfaction de toi en tant que patiente et nous en tant que soignant.

L’hypnose participe à la bientraitance des femmes, sujet d’actualité, dans la demande d’accouchement plus physiologiques dans notre contexte du progrès technique et d’hyper-médicalisation.

L’hypnose fait peur, pourtant elle suggère une sensation de bien-être. Aurait-on peur de se sentir bien durant le travail et l’accouchement?

Le temps où l’on devait souffrir pour enfanter est révolu! Aujourd’hui différentes méthodes existent, à chacune de trouver celle qui lui convient la mieux.

As-tu déjà entendu parler de l’haptonomie?

Les préparations à la naissance ne sont pas en manque, et chaque jour de nouvelles voient le jour. Sers t-en pour faire de ton accouchement un moment de bien-être et de confiance en toi.

Belle journée,

Marine GBR

Jan 20

La Césarienne n’est pas un échec!

By Marine GBR | Grossesse

Bonjour chère maman!

Je croise beaucoup de mamans qui ont accouché par césarienne et qui sont déçues.

Beaucoup pensent avoir échoué.

Elles vont bien et bébés aussi.

Pourtant elles sont frustrées et parfois même culpabilisent de ne pas avoir réussi.

Tu fais peut-être partie de ces mamans là?

Ou peut-être tu es enceinte et la césarienne te fait peur?

La césarienne n'est pas un échec

Mais où est-ce que tu as vu un échec? 

Ton bébé est né? OUI

Va t-il bien? OUI

Vas-tu bien physiquement? OUI

Alors pourquoi as-tu l’impression de ne pas avoir réussi à accoucher? 

Aujourd’hui j’aimerai te montrer à quel point tu as été super forte, et que OUI tu as accouché, tu as mis ton bébé au monde et OUI tu peux en être fière!

Tu avais imaginer ton accouchement, et il ne s’est pas passé comme prévu.

Tu as du faire preuve de résilience dans le moment le plus important de ta vie et en très peu de temps.

Parfois c’est très urgent et en 10 minutes tu as reçu l’information que tu allais en césarienne et ton bébé est né.

Tu as du gérer énormément d’émotions en même temps, de la peur, de l’incompréhension, de la tristesse, de la colère, et de la joie, beaucoup de joie.

Tu as vu défiler pleins de blouses blanches, bleues et vertes sans trop savoir ce que chacun faisait. 

Tu as peut-être affronté ta peur des aiguilles pour la péridurale ou la rachianesthésie.

Tu as été césarisée, et tu as une cicatrice sur le ventre qui te fait un peu mal de temps en temps.

Ton bébé t’a été présenté rapidement mais il a du partir quelques minutes pour ses soins le temps de la fin de la césarienne, ce n’est pas ce que tu avais prévu.

Alors OUI ce n’est pas ce qui était prévu! Mais te rends-tu comptes de tout ce que tu viens de faire?

C’est incroyable!

Et tu n’as pas à culpabiliser de cette césarienne.

Car ce n’est pas toi la responsable, il arrive que bébé se fatigue plus vite que prévu, qu’il ne soit pas dans une bonne position, qu’il se soit emmêlé avec son cordon, ou que ta santé ou ton bassin ne te permettent pas d’accoucher par voie basse.

Mais aucun des ces facteurs n’auraient pu être évités par toi ou quelqu’un d’autre.

Il n’y a donc rien à te reprocher!

Tu devrais être fière de ce que tu viens de faire, et d’avoir mis au monde un magnifique bébé!

Je n’ai qu’une chose à te dire, Félicitations <3



Est-ce qu’en savoir plus sur la Césarienne t’intéresse, tu es peut-être enceinte et tu aimerais en savoir plus? 

Je te souhaite une belle journée,

Marine GBR

Jan 16

Vaccin contre la Grippe, Danger ou Protection?

By Marine GBR | Grossesse

Bonjour à toi chère maman!

La campagne de vaccination contre la grippe se terminant très prochainement je me devais de faire un article dessus avant.

Oui je m’y prends un peu tard, mais ça tombe bien c’est valable tous les ans ;p

En fait je viens surtout d’apprendre qu’en tant que sage-femme je vais devoir me faire vacciner contre la grippe tous les ans.

Alors que je ne l’ai jamais fait.

Et je ne savais pas vraiment pourquoi avant cette semaine!

Toutes les sages-femmes se font vacciner uniquement dans le but de TE protéger.

Si nous sommes vaccinées, nous avons moins de chance d’être malade, et donc moins de chance de te contaminer.

Alors c’est parti je t’explique tout ce qu’il y a savoir sur ce fameux vaccin!

Vaccin contre la Grippe, Danger ou Protection?

Les femmes enceintes sont les principales concernées

Libre à chacun de se faire vacciner contre la grippe.

Mais pas pour une femme enceinte.

Les femmes enceintes sont plus à risque d’attraper la grippe, car durant cette période notre système immunitaire est affaibli.

Il se passe bien assez de changement dans ton organisme comme ça, pas besoin de lui rajouter du travail, il va être débordé.

Le vrai soucis c’est qu’au même titre qu’une personne plus âgée, les femmes enceintes sont susceptibles d’avoir de graves complications liées à la grippe (pneumonie virale, surinfection bactérienne).

La grippe est dangereuses pour le foetus, mais les complications potentielles sont dangereuses pour toi.

Plus il y a de femmes enceintes contaminées par la grippe, plus il y a:

  • Une augmentation des hospitalisations
  • Une augmentation des fausses couches
  • Une augmentation des menaces d’accouchement prématurées
  • Un risque de décès maternel ( c’est rare mais il y en a quelques uns chaque année tout de même).

Quand se faire vacciner?

La vaccination se fait chez les femmes enceintes au 2ème ou 3ème trimestre de la grossesse.

Peu de femmes le sont au 1er trimestre par principe de précaution bien que les études aient montré son innocuité (il est inoffensif).

Quels sont les risques du vaccin pour le foetus?

Comme je viens de le préciser le vaccin est inofensif pour toi comme pour ton bébé, de nombreuses études l’ont testé.

Quand il s’agit de femmes enceintes et de vaccination, ne t’inquiètes pas, ils prennent des pincettes et aucun risque!

Le vaccin de la grippe est composé d’un virus inactivés et bien toléré dans la population, et SANS adjuvent.

Les seules réactions possible suite au vaccin sont:

  • Une petite réaction au site d’injection (temporaire)
  • Et des maux de tête (temporaires)

Puis-je attraper la grippe quand même?

Non, tu ne peux pas attraper la grippe à cause du vaccin 😉

C’est un mythe.

En revanche, tu pourrais attraper la grippe malgré le vaccin et je vais t’expliquer pourquoi.

Le vaccin est renouvelé chaque année, car le virus mute très vite.

Et le vaccin actuel est dit « tétravalent » car il est composé de 4 souches différentes de virus gripaux.

Il nous protège donc contre ces 4 souches, ce qui correspond à diminuer la probabilité d’avoir la grippe de 50%.

Ce qui est déjà très bien.

Mais si tu tombes malade quand même, tu as 100% de chance que ta contagion soit moins agressive que si tu n’étais pas vaccinée.

Ce vaccin permet de faire chuter le nombre d’hospitalisation et crois moi plus tu te tiens loin de l’hôpital durant ta grossesse mieux c’est!

C’est un nid à infections.

Pas besoin d’en rajouter une couche.

C’est comme faire entrer un agneau dans une bergerie…

Ce qu’offre le vaccin contre la grippe

Vaccin contre la Grippe, Danger ou Protection?

Le vaccin est le seul moyen efficace contre la grippe.

Il va te protéger des complications graves qui peuvent parfois arriver, et plus fréquentes quand on est enceinte.

Il va également venir protéger ton bébé durant ces premiers mois de vie.

Les anticorps pour te défendre que ton corps va fabriquer, vont passer dans le sang et via le placenta ton bébé les recevra également.

C’est important que dans la période où il est le plus vulnérable, et où son organisme va faire le plus d’efforts, il soit un peu mieux protégé.

Comment ça se passe?

Le vaccin est pris en charge à 100% par la sécurité sociale chez toutes les femmes enceintes.

Tu as la possibilité d’imprimer le bon pour le recevoir sur amelie.fr

Une fois le vaccin en poche tu peux prendre rendez-vous avec ta sage-femme ou ton médecin traitant pour le faire. Tu peux aussi demander à un pharmacien volontaire 😉

Le vaccin met 15 jours à faire effet donc inutile d’attendre l’arrivée de la grippe, fais toi vacciner dès le début de la campagne de vaccination!

Bon aujourd’hui il te reste jusque fin janvier pour le faire. La météo a été assez clémente pour le moment mais ça ne veut pas dire que les températures ne vont pas chuter dans les mois à venir et il sera trop tard pour te faire vacciner à ce moment là.

Mieux vaut tard que jamais.

Les dernières recommandations

Le vaccin est le seul moyen efficace contre la grippe.

Mais tu peux néanmoins compléter son efficacité avec:

  • Une bonne hygiène des mains et régulière,
  • L’utilisation de mouchoir à usage unique (pas très écolo mais tu es enceinte, alors ne collectionne pas les microbes chez toi).
  • Éternuer dans son coude ou ses mains pour éviter de transmettre tes microbes.

Ces conseils sont valables pour tes proches également histoire qu’ils te protègent!

Il fallait vraiment que je te parle de vaccination, même si j’ai trouvé plus fun comme sujet auparavant.

Le prochain sera plus attrayant promis.

J’espère quand même qu’il rassurera les mamans qui ne savent pas trop quoi penser des vaccins durant la grossesse.

Celui là est sans risque et vivement conseillé.

Belle journée à toi,

Marine GBR

Déc 13

Parlons des contractions!

By Marine GBR | Grossesse

Bonjour chère maman!

Avoir des contractions c’est normal mais pas toujours!

En ce moment je travaille dans le service des « Grossesses à risque » aussi appelé MIC.

Et les contractions sont des problèmes réguliers.

On accompagne donc des mamans pendant quelques jours voir plusieurs semaines qui ont des contractions « anormales ».

Le MIC ce n’est pas que ça mais aujourd’hui je veux te parler des contractions pendant la grossesse car…

Parlons des contractions!

Ce matin une femme enceinte nous a appelé pour un renseignement,

Très bon réflexe,

Mais elle n’était as du tout inquiétée…

Et ça… ça m’a inquiété! Pourquoi?

Parce que cette maman est à 30 semaines de grossesse et a des contractions très douloureuses mais pense que ça peut être normal.

Hors pas du tout.

Je ne juge pas du tout cette maman, mais elle aurait dû savoir que ça n’allait pas et donc…

Je vais t’expliquer quand une contraction est « normale » ou non, et quoi faire, parce que toutes les femmes enceintes méritent d’avoir cette information.

Dans un premier temps quand est-ce que c’est normal ou pas?

Si tu te trouves avant 37 semaines de grossesse des contractions ce n’est pas normal. Ça ne veut pas dire que ça va poser problème, mais il faut réagir, ne pas passer à côté.

A partir de 37 semaines de grossesse alors on estime que bébé peut sortir, et donc les contractions ne sont pas jugées comme problématiques, si le travail se lance, alors on laisse faire les choses.

Quoi faire dans les deux cas?

Si tu es au delà des 37 semaines ou pile à 37, prends le temps d’observer tes contractions: la régularité, la durée, l’intensité, est-ce qu’elles passent ou persistent? 

Si même un bain et du temps ne parviennent pas à les calmer, alors tu peux te diriger vers ton lieu d’accouchement, tu peux les appeler avant, ils te guideront pour te dire ce qui est le plus judicieux de faire selon ta situation.

Si ta grossesse est plus jeune que la 37 ème semaine, même si les contractions passent ou sont très espacées, appelle ton lieu d’accouchement. Ils te diront sûrement de venir faire un monitoring de contrôle.

Peut-être que ce n’est rien.

Peut-être que ça ne posera pas de problème.

Et peut-être qu’on t’accompagnera quelques jours pour stopper tes contractions.

On ne peut rien prédire à l’avance.

Mais c’est important d’appeler et de venir faire un petit contrôle, c’est rassurant, c’est que 30 minutes, ça ne mange pas de pain.



Ce mail t’a plu? Dis le moi par mail et pose tes questions si tu en as, je te répondrai!

J’espère que tu es sereine dans ta grossesse.

Belle journée,

Marine GBR

Déc 12

Et si je te dis Portage Bébé?

By Marine GBR | Grossesse

Bonjour chère maman!

Que penses-tu du portage bébé?

En total accord avec tes valeurs?

Un effet de mode?

Oui mais j’ai peur que bébé tombe…

Très pratique!

Le portage quoi…???

Et si je te dis Portage Bébé?

Aujourd’hui, enfin hier pour toi, j’ai eu la chance d’assister à un atelier portage improvisé!

Coup de bol je m’occupais d’une maman qui avait des questions sur le sujet,

Et je travaillais avec une collègue qui enseigne le portage bébé aux jeunes parents de la clinique!

Du coup ce que je n’ai pas eu en cours (car la prof n’en avait plus le temps) tombe du ciel,

Et j’en ai profité pour incruster les filles de ma promo qui bossaient avec nous et qui voulaient aussi en savoir plus!

Un bébé calme, libre de ses mouvements, mains libres, et une meilleure régulation hormonale, c’est le rêve tu trouves pas?

Pleins de bénéfices pour bébé,

Mais aussi pour maman,

Voir pour papa s’il se prête au jeu,

Le tout dans une atmosphère beaucoup plus sereine!

Ça t’intéresse? Pose moi toutes tes questions sur le sujet!

Tout simplement en répondant en commentaire,

Je pourrais compléter le prochain article que je te prépare sur le sujet,

Il collera parfaitement à ce que tu cherches!

A tout de suite dans ton mail,

Belle journée,

Marine GBR

Déc 11

Bébé doit-il dormir forcément en nurserie à la maternité?

By Marine GBR | Grossesse

Bonjour chère maman!

Je ne sais pas ce qu’il y a de plus scandaleux?

Le fait qu’une maternité fonctionne encore de cette façon de nos jours,

Ou le fait que cette maman a cru ne pas avoir le choix.

Comment le système a pu la convaincre de ça?

Alors sache le, tu as le choix, TOUJOURS, surtout quand il s’agit de ton bébé.

Bébé doit-il dormir forcément en nurserie à la maternité?

Voici l’histoire d’Émilie…

Tout juste jeune maman depuis deux heures d’une petite Emma, c’est enfin l’arrivée à la maternité.

Mais Émilie a accouché le soir.

Le temps que la puéricultrice habille Emma et face ses premiers soins, elle se voit annoncer que Emma va aller en pouponnière cette nuit.

Émilie dit que ce n’est pas nécessaire que Emma va dormir avec elle.

Sauf que la puéricultrice a décider que non, et a emporté Emma.

Le papa n’avait même pas eu le temps de prendre sa fille une fois dans les bras.

Inutile de te dire qu’Émilie n’a pas dormi de la nuit…

Il faut que tu comprennes que tu as le choix, et du pouvoir sur ce qui advient de ton bébé ou de toi même!

Et je ne parle pas que du séjour en pouponnière la nuit.

Tu es mère, c’est à toi de décider maintenant!

Cette puéricultrice ne pensait pas à mal, c’était son protocole.

Certains professionnels sont réticents a en sortir et peuvent paraître insistants tout en croyant faire au mieux.

Mais seul toi sait ce qu’il y a de mieux pour toi et ton bébé.

Si son argument ne te convient pas, affirme toi, et dis le!

Tu es sa mère oui ou non?

Dans des situations comme celle-ci ou tu crois ne pas avoir le choix:

Commence par demander des explications, n’hésite pas à questionner.

La personne en face est sûrement bien intentionnée, elle a juste des habitudes.

Si les arguments te semblent toujours non convaincants, dis lui.

Et exprime ta décision, simplement, mais clairement.

Si comme Émilie tu es admise dans une maternité avec une pouponnière mais que tu sais déjà vouloir garder ton enfant, inclue le dans ton projet de naissance, l’équipe sera déjà avertie de ton choix.

Belle journée

Marine GBR