All Posts by Marine

About the Author

En ce moment, Marine doit être encore en train de faire des recherches et de rencontrer des professionnels. Tout cela pour un objectif: t'apprendre à vivre sereinement ta grossesse et ta maternité.

Fév 12

2 Façons d’utiliser les Huiles Essentielles pendant la grossesse

By Marine | Blog

Bonjour à toi,

C’est chouette de te retrouver pour parler Aromathérapie et huiles essentielles! Parce que OUI l’aromathérapie est possible durant la grossesse, OUI les huiles essentielles sont indiquées pour t’aider durant cette période, et OUI c’est aussi possible si tu allaites!

Et OUI je suis trop contente de t’écrire ce post parce que ça fait longtemps que je me tâte de t’en parler. Parce OUI comme toujours, j’adore contredire les fausses idées reçues et les stéréotypes!

huiles essentielles

Alors tu te doutes bien que pour en faire tout un article c’est qu’il y a des différences entre leur utilisation en temps normal et quand on est enceinte. Mais justement on va éclaircir tout ça ensemble!

Si tu utilises déjà les Huiles essentielles dans ton quotidien, alors les utiliser sera très facile pour toi mais tu devras faire attention aux huiles essentielles interdites et autorisées et leur dosage.

Si au contraire tu n’en as encore jamais utilisé ou très très peu, pas de problème c’est le bon moment pour commencer! Ce que tu vas apprendre pendant la grossesse ne sera jamais interdit quand tu ne seras plus enceinte donc d’un côté c’est presque mieux pour ne pas t’y perdre 😉

Bref, trêve de bavardages. Il y a deux façons d’utiliser les huiles essentielles. Vous pouvez les utiliser pour guérir certains maux du quotidien des femmes enceintes. Durant la grossesse beaucoup de médicaments deviennent alors contre-indiqués et les HE permettent de palier certains traitements. Bien sur leur utilisation ne remplace en rien une visite médicale chez ton médecin traitant ou ta sage-femme, on ne plaisante pas avec ça!

On peut aussi les utiliser dans la cosmétique! C’est de plus en plus répandu maintenant, la cosmétique naturelle prend de plus en plus de place. Mais surtout elle permet d’éviter tous les perturbateurs endocriniens et autres produits quelque peu douteux que l’on trouve dans nos produits industriels! Et se protéger de ses perturbateurs durant la grossesse est d’autant plus important, car ils passent la barrière placentaire et arrivent jusqu’à bébé.

Au fait je t’ai préparer un Bonus Gratuit de 2 Recettes Naturelles à base d’huiles essentielles simples et rapides! Tu peux le recevoir par mail dès maintenant. Il y a une recette de cosmétique pour lutter contre le masque de grossesse et l’autre plus thérapeutique contre les douleurs.

1) Une goutte pas une de plus !

huiles essentielles

Tout d’abord commençons par les quelques règles à suivre pendant la grossesse pour utiliser les huiles essentielles. Ne t’inquiètes pas il n’y en a pas 300 000…

  1. Ne pas utiliser d’HE pendant les 3-4 premiers mois de grossesse! En réalité certaines pourraient être autorisées en toute petite quantité mais le but n’est pas de prendre des risques et de faire des tests sur soit hein, donc pas touche aux HE durant cette période.
  2. Utiliser seulement les HE qui sont autorisées pour les femmes enceintes. Donc petit conseil: suivez des recettes de « remède » qui sont pour femmes enceintes comme ça pas besoin de vérifier dans des tonnes de notices et livres si elles sont autorisées ou non.
  3. Respecter les dosages. Toutes les HE autorisées ne sont pas utilisées chez la femme enceinte au même dosage que pour une femme qui n’attend pas de bébé. Donc encore une fois il vaut mieux suivre des recettes déjà établies par des professionnels plutôt que de faire sa propre mixture, au risque et péril de votre bébé et de vous même.

Maintenant que c’est dit on va pouvoir s’amuser un peu plus! 😀

Quelles sont les HE pour femme enceinte les plus utilisées?

Voici quelques huiles essentielles que tu peux utiliser à partir du 4ème de grossesse: Basilic à linalol, Bergamote (avec ou sans furocoumarines), Bois de Hô, Camomille allemande, Camomille romaine, Cardamome, Cèdre de Virginie, Ciste ladanifère, Citron, Citron vert, Cumin, Epinette noire, Estragon, Eucalyptus citronné, Eucalyptus radié, Eucalyptus smithii, Fragonia, Galangal, Géranium bourbon, Géranium Egypte, Gingembre, Hélichryse italienne, Iary, Inule odorante, Kunzea, Laurier noble, Lavande fine, Lemongrass, Lentisque pistachier, Mandarine, Marjolaine à coquilles, Marjolaine à thujanol, Niaouli, Orange, Orange sanguine, Petitgrain, Pin, lariccio, Pin maritime, Pin de Patagonie, Pin sylvestre, Pruche, Ravintsare, Rhododendron, Rosalina, Rose, Tea tree, Ylang-ylang III, Ylang-ylang complète. Tu peux toutes les retrouver sur le site Aromazone, ils ont aussi un dossier spécial grossesse.

huiles essentielles

Comment puis-je les utiliser?

Les huiles essentielles peuvent s’utiliser de différentes manières. Chacune à ses particularités et tout va également dépendre de ta situation (ex: enceinte ou non). On va pouvoir en utiliser certaines directement sur la peau, d’autres diluées dans des huiles végétales ou hydrolats puis sur la peau (ex: huiles de massage), certaines seront mieux en diffusion (à respirer), et certaines sont comestibles sur des petites pastilles neutres ou sur une cuillère de miel.

Mais ce n’est pas à toi de choisir comment l’utiliser, c’est selon l’HE que tu utilises et ta situation.

Et avec ça comment je fais pour m’en sortir?

Présenté comme ça c’est un peu barbare je sais. Pas de panique! En fait à moins que tu sois formée en aromathérapie ou que tu les utilises déjà depuis un bout de temps, ce que je viens d’écrire ne te permet toujours pas de t’en servir. C’est parce qu’en un article je ne serais pas capable de tout te dire c’est tellement vaste comme sujet! En revanche si tu débutes je te conseille les livres d’aromathérapie qui traitent le sujet de la grossesse. Ils sont souvent écrits par des pharmaciens, et en eux tu peux avoir toute confiance si tu respectes les recommandations qu’ils te donnent.

Si tu choisis d’utiliser l’aromathérapie pour soulager les maux que tu ressens durant ta grossesse alors il te faut un livre qui énumère les différentes huiles essentielles qui te sont autorisées avec leur indications, et les recommandations pour les utiliser au mieux.

Et pour ça je te recommande alors le livre de Danièle Festy, pharmacienne passionnée d’huiles essentielles qui a sorti une nouvelle édition de son livre « Se soigner avec les huiles essentielles pendant la grossesse ». Ce livre énumère 25 huiles essentielles que tu peux utiliser sans risque pendant ta grossesse. Comme ça si tu débutes, c’est très pratique pour toi, tu as toutes les informations nécessaires pour sélectionner tes premières HE. Et si tu maîtrise déjà le sujet, il te permettra de ne pas te tromper dans les HE autorisées ou non pendant la grossesse, c’est vraiment une bonne sécurité.


2) En apparence rien ne change !

huiles essentielles

Il est aussi possible de les utiliser en cosmétique! De nombreuses recettes existent déjà, et des spéciales femmes enceintes également. C’est le bon moment de s’y mettre car tu te protèges des produits nocifs présents un peu partout dans notre quotidien et par la même occasion tu protèges bébé qui est en plein développement.

Pendant la grossesse tu constateras plusieurs phases, qui coïncident avec les différents trimestres de grossesse. La première correspond donc au 1er trimestre. Dans cette période en général tu apprends que tu es enceinte, tu es alors sur ton petit nuage, dans ta bulle. C’est une période plutôt agréable (sauf les nausées matinales bien sur ^^). Rien ne peut t’atteindre, tu planes presque 😉

Puis vient le deuxième trimestre… Là ton ventre rond de femme enceinte prend forme. Tu vas commencer à ressentir bébé, à tisser des liens forts avec lui. Mais c’est aussi une période où tu prends vraiment conscience de cette grossesse, de ce que ça va impliquer et tu l’assumes à fond! C’est souvent là que tu commences à (re)prendre soin de toi, de ton apparence. Ce besoin de mettre en valeur ce beau ventre rond. Alors pourquoi ne pas profiter de cet élan soudain pour te lancer dans la cosmétique naturelle pour te faire plaisir tout en excluant les divers produits nocifs et perturbateurs endocriniens? En plus de te sentir fière d’avoir passer le cap tu te sentiras plus sereine de faire les choses bien en toute sécurité pour bébé.

Oui ça me plaît carrément, mais comment je m’y prend???

JULIEN-KAIBECK huile essentielle

Pas de panique! Depuis quelques années le mouvement de la Slow Cosmétique est né! C’est Julien Kaibeck qui en est l’inventeur. Julien est un professionnel de l’aromathérapie, il a déjà sorti plusieurs livres très connus dans le domaine. Vous pouvez le retrouver sur son blog Lessentieldejulien.

C’est quoi la Slow Cosmétique?

slow cosmétique huiles essentielles

 

C’est avant tout une association qui a pour valeurs une cosmétique saine, écologique, intelligente, et raisonnable. Consommer moins mais mieux. Pour en savoir plus je te mets le lien vers leur site, sur lequel on retrouve souvent Julien forcément.

Voilà par où commencer:

Il se trouve que parmi les livres de Julien il en existe un tout récent qui est dédié à la cosmétique pour toute la famille. Il comprend également un chapitre pour les femmes enceintes! Ce livre te donne des recettes clés en main à reproduire chez toi pour l’ensemble de ta famille. Pas besoin d’acheter 36 000 livres. Avec lui tu trouveras ton bonheur que tu sois enceinte ou non, pour bébé et tes enfants si tu en as déjà, et aussi pour monsieur! (Oui on peut se raser de façon naturelle ;p). Si tu es prête à sauter le cap alors cliques sur la photo (lien affilié) pour avoir un aperçu du livre et décider si tu veux le commander ou non 😉

Tu peux aussi commencer par télécharger gratuitement ton BONUS de 2 Recettes Naturelles à base d’huiles essentielles ! 😉

Normalement tu as tout pour commencer à profiter des bienfaits de l’aromathérapie pendant ta grossesse.

On se retrouve bientôt dans un nouvel article,

Penses à laisser un commentaire avant de partir 😉

Marine GBR

Jan 21

Témoignages: Les plus gros problèmes que rencontre une femme enceinte?

By Marine | Blog

témoignage problemes rencontrés femme enceintes

Bonjour à toi !

Aujourd’hui je laisse la place à Marjorie, Noémie et Julie qui ont accepté de répondre à ma question : Quel est le plus gros problème qu’elles ont rencontré durant leur grossesse ?

Car oui chaque future maman va devoir traverser une jungle de petits problèmes durant ces 9 mois, certaines de ces jungles sont plus denses que d’autres…

Le but ici est que tu comprennes, que tu as le droit d’avoir pleins de problèmes durant cette période, et tu es loin d’être la seule. C’est même normal. Ce serait bizarre de ne pas en rencontrer du tout!

Ici tous les problèmes ne sont pas cités mais justement ton avis m’intéresse n’hésite pas à laisser un commentaire en fin d’article pour me dire ce que toi tu aurais répondu !

J’ai aussi un petit conseil à la fin si ça t’intéresse (c’est plutôt une recommandation) 😉

Témoignage: Marjorie – Un Soupçon de Rose

témoignage problemes rencontrés femme enceintes

Marjorie partage sur youtube ces valeurs de minimalisme, vous pouvez la retrouver sur sa chaîne Un Soupçon de Rose. L’objectif est de maintenir plus que tout cet idéal de vie minimaliste même en attendant un heureux évènement! Et parfois le plus dur pour y parvenir c’est l’entourage…

Je dirais que mon plus gros problème, c’est de gérer les autres personnes…

On a bien spécifié à nos familles qu’on ne voulait pas être débordés par les habits, alors on a  juste acheté usagé, et ma maman nous tricote quelques affaires. Mais là j’ai dû la « ramener à l’ordre » parce qu’elle faisait trop d’affaires sans nous en aviser (sachant qu’elle n’est pas la seule à tricoter). Puis là elle s’est vexée.

J’ai fais une liste de naissance avec seulement des choses dont on a besoin (strict minimum selon nos besoins minimalistes), et selon nos valeurs aussi (donc écolo, bio, éthique, jouets en bois, pas de plastique tout ça), et même s’ils sont bien prévenus, j’ai peur que certains n’en fassent qu’à leur tête en disant « un cadeau c’est un cadeau » (oui oui j’ai une tante qui nous a dit ça).

Marjorie,

Un Soupçon de Rose

 

Mais au delà des cadeaux, une naissance provoque un engouement monstre! Tout le monde veut venir voir ce bébé, sans se préoccuper de l’état et du ressenti de la jeune maman. Le plus souvent les remarques à ce sujet sont très mal perçue par la famille proche… Mais il ne faut lâcher!

Même chose quand on a spécifié à la famille qu’on souhaitait avoir 2 semaines après l’accouchement sans visite, juste pour nous, rester dans notre bulle et se remettre de l’accouchement tout ça. Disons que ce n’est pas très bien passé dans la famille car ils s’attendaient à être là pour l’accouchement et de suite après (évidemment tout le monde veut être le premier à voir le bébé). Bref, je trouve que ça me met de la pression, car je veux vraiment pas faire de concessions là dessus, ce sont des valeurs qui sont très importantes pour nous, et j’y ai mis beaucoup de réflexion, mais je ne veux pas créer de tensions dans la famille non plus, et justement ça me fait souvent me sentir seule et incomprise (les gens pensent que je veux tout contrôler, et me disent qu’il faut lâcher prise, expression que je déteste d’ailleurs). Ajoutes quelques hormones à la recette et ça peut être explosif!

Marjorie,

Un Soupçon de Rose

 

Témoignage: Noémie – Petit bout de lui

témoignage problemes rencontrés femme enceintes

 

Noémie jeune maman bloggeuse a elle aussi été confronté à la jungle médicale pendant sa grossesse. Pas facile de rester debout quand médecins et gynécologues vous font trébucher avec leur délicatesse (inexistante)… Heureusement que ce n’est pas tous les médecins et gynécologues (ou autres professionnels de la santé). Malheureusement c’est assez fréquent, que le tact leur manque…

Pour découvrir le monde de Noémie, voici son blog, Petit bout de lui.

Ce qui est vécu de manière un peu lourde par les mamans, c’estt la fixette que les professionnels de santé ont sur le poids. A te faire la morale si tu prends trop de poids etc.. On sort de la mise en garde et je trouve ça dur. Surtout si tu as du mal à voir ce corps changer durant la grossesse. J’ai pris 5 kilos en 1 semaine, lorsqu’on a diagnostiqué la malformation à mon fils.. mais c’était dû au stress puisque personnellement je ne mangeais rien. Et on m’a quand même fait la morale. Je pense que la bienveillance quitte un peu les cabinets des gynécologues de temps à autres.

Et puis de manière plus personnelle, le truc que je trouve vraiment dommage, toujours en lien avec le jour du diagnostic. Je dirai que c’est cette non-maitrise de la situation lorsque ce genre de chose arrive. En un quart de seconde, l’échographie avait appelé l’hôpital, le gygy, nous étions transférés dans une autre maternité.. bref.. on a rien pu choisir/faire et contrôler. De ce fait, j’ai vécu le séjour à la maternité comme un enfer parce que clairement je n’ai pas pu choisir cet établissement, qui était très mal classé. On devrait pouvoir nous demander notre avis et nous faire comprendre qu’on a le droit de le donner !! Il faut que les mamans sachent qu’elles ont totalement le droit de prendre des décisions lors de ces situations, et que ce n’est pas parce qu’elles sont dépassées par la situation, qu’elles ne contrôlent rien. Bien évidemment, tout dépend du diagnostic, mais elles peuvent prendre le temps.

Noémie,

Petit bout de lui

 

Témoignage: Julie – The cocooning around the corner

témoignage problemes rencontrés femme enceintes

Julie est une jeune maman Nantaise qui nous fait découvrir la ville de Nantes accompagnée de Mr l’Amoureux et de leur petite Zoey à travers son blog The Cocooning around the corner.

En 2015, Julie a écrit un article dont je me suis inspirée pour son témoignage. A ce moment là elle était enceinte, et a traversé une immense jungle remplie de petits problèmes de partout… Une vraie épreuve pour le moral d’ores et déjà envahi par les hormones!

Mon poids sur la balance s’affole, je désespère de rattraper la catastrophe avec du sport mais je me morfonds après mes rendez-vous mensuels et ne veux pas répondre quand on me demande combien j’ai pris… J’ai faim tout le temps, c’est très désagréable. J’atteins les +6 et +8 très vite… Mr l’Amoureux est d’un soutien incroyable mais je me trouve moche ! Moi qui ai toujours admiré les ventres qui s’arrondissaient, je n’aime pas le mien…

Côté pro c’est aussi la déception, un projet que je mûrissais depuis quelques mois n’aboutira pas et je passe quelques semaines vraiment noires… Je ne vois pas le bout de cette grossesse. C’est d’une lenteur… Il n’y a que mon poids et ma fatigue qui montent en flèche ! Je ne supporte plus les transports en commun et les déplacements en général. Je me traîne, je ne rêve que d’une chose : les vacances et le congé maternité !

Julie,

The cocooning around the corner

 

Ma petite recommandation:


Face à tous ces petits problèmes que tu rencontres, et toutes tes questions, j’ai peut-être un début de solution. En effet j’ai récemment lu un livre, ce livre. Et j’ai été bluffée de tout le contenu qui y était donné pour un prix vraiment dérisoire comparé à son contenu. Évelyne Ferry est une sage-femme qui aborde 38 QUESTIONS que toutes les mamans et futures mamans se poseront un jour! Et elles sont toutes super bien détaillées.

Ce n’est pas un de ces livres que tu liras d’une traite et où il ne te restera que des bribes d’informations une fois terminé. C’est un livre que tu dois utiliser durant ta grossesse, ton accouchement et ta maternité par petite dose chaque fois qu’une question te trotte dans la tête.

Peu importe où tu en es dans ta grossesse ou ta maternité il ne sera jamais trop tard pour le commander et trouver la réponse à tes questions et tes maux.

Tu peux cliquer sur l’image si tu veux en savoir plus. C’est un lien affilié, donc si tu décides de l’acheter je toucherais une commission mais le prix reste le même pour toi. Tu peux aussi l’acheter sans utiliser ce lien si tu préfères.

C’est la fin pour aujourd’hui on se retrouve bientôt dans un prochain article!

Surtout n’oublies pas de me dire en commentaire quel est le plus gros problème que tu rencontres pendant ta grossesse ça m’intéresse.

Tu peux également télécharger ton guide gratuit « Comment protéger son bébé à travers ton alimentation durant la grossesse? » si ce n’est pas déjà fait. C’est juste en dessous que ça se passe 😉

A bientôt,

Marine GBR

Nov 20

12 Pistes pour vivre SEREINEMENT sa grossesse

By Marine | Blog

15 moyens de vivre sereinement sa grossesse

Tu penses que la grossesse est formidable mais finalement c’est plus dur que prévu.

Tu as l’impression de perdre le contrôle de ton corps, de tes émotions, de tes envies… (Vive nos amies les hormones!)

Tous tes proches te donnent des conseils de partout… Certains même se contredisant. C’est gentil mais tu ne sais plus où donner de la tête.

Peut-être que c’est aussi ton premier bébé.

Alors tu tombes à pic ! Ne t’inquiètes pas tout ça est normal et tu es loin d’être la seule dans ta situation.

On va commencer par te donner des conseils de petits trucs à faire pour te sentir bien et la vivre sereinement cette grossesse. Tout te semblera plus simple quand toi même tu te sentiras bien !

Alors c’est parti on y va tout de suite, pas de temps à perdre, tu as du pain sur la planche ! 😉

 

1. Il mange TOUT comme vous

15 moyens de vivre sereinement sa grossesse

 

Je pourrais te faire la morale sur le tabac et l’alcool, ce n’est pas le but ici.

Je pourrais aussi te demander de mettre de côté tes convictions et idéaux en ce qui concerne la nourriture. Je parle pour les végétariennes et vegans. Je ne suis pas là pour te faire la leçon, au contraire.

Je me doute bien que tu sais que si tu fumes ou tu bois, c’est comme ci ton bébé prenait un verre avec toi. Tu sais très bien au fond de toi aussi qu’un fœtus ou jeune enfant qui a un régime autre que carnivore ne peut pas grandir et se développer normalement.

Je te parle d’alimentation pendant la grossesse car c’est un moyen de protéger ton bébé avant même qu’il ne naisse ! La vie in-utéro va influer toute l’existence de ton petit protégé, et ça on ne s’en rend pas forcément compte.

Une bonne alimentation durant ta grossesse lui assurera de partir du bon pied dans la vie. Ne pas faire attention pourrait au mieux, le rattraper plus tard dans sa vie d’adulte et au pire, le fragiliser dès sa naissance.

Je suis persuadée que tu veux faire au mieux. Et je me suis penchée sur le sujet pour pouvoir t’aider.

J’ai écrit un guide « Comment protéger votre bébé à travers votre alimentation durant la grossesse ? », disponible gratuitement ci-dessous. Dedans je t’explique absolument tout ce que tu dois savoir pour permettre un bon développement à ton bébé ! Et je t’accompagne par mail le temps de sa lecture pour te permettre d’appliquer ce que tu apprends.

C’est facile, passer à l’action ça c’est dur pour nous les humains ! On est malheureusement très pote avec la procrastination et au final ça ne donne pas grand chose de constructif…

Alors je suis là pour t’aider et te simplifier la tâche un maximum ! On se retrouve tout de suite dans le guide.

 

2. Et si on stoppait les fausses croyances ?

15 moyens de vivre sereinement sa grossesse

 

Ah voilà ! J’adore les sujets qui fâchent!

On a tout un tas de fausses croyances, rumeurs, idées reçues, stéréotypes autour de la grossesse et des femmes enceintes. L’aromathérapie en est un. Alors comme ça les femmes enceintes n’auraient pas le droit d’utiliser les huiles essentielles? Elles seraient jugées trop puissantes et nocives pour le bébé?

Pourtant certaines marques proposent des produits pour femmes enceintes à base d’huiles essentielles, non?

Le plus souvent les rumeurs sont fondées sur de la méconnaissance et de la peur.

Tu l’auras compris, bonne nouvelle ! Si tu es très aromathérapie, ta grossesse ne t’empêchera pas de profiter des bienfaits de cette dernière. Il faut simplement se renseigner auprès de professionnels, pharmaciens, ou directement aux marques spécialisées.

En effet il y a des règles à respecter comme partout durant la grossesse. Il est recommandé de ne pas utiliser les huiles essentielles les 3 premiers mois de grossesse qui sont les plus importants (car c’est là que votre bébé se crée et prend forme humaine). Ensuite il faudra vérifier celles qui te sont conseillées.

Comment savoir qu’elles huiles essentielles sont compatibles avec la grossesse? Comment les utiliser?

Justement le grand pharmacien M.Baudoux a fait beaucoup de recherches sur le sujet de l’aromathérapie et dans le cas de la grossesse également. Certaines marques prennent leurs sources auprès des livres qu’il a écrit ! Il a créé sa propre marque autour des huiles essentielles, qui est Pranarôm. Sur son site tu pourras trouver également des livres plus ou moins complexes pour pouvoir manier l’art de l’aromathérapie. Dans ta situation je te conseille de commencer par celui dédié uniquement à la grossesse. Ou bien de regarder la vidéo youtube de Pranarôm sur le sujet!

Sinon je te laisse commencer plus simplement avec cet article du blog,  » 2 Façons d’utiliser les huiles essentielles durant la grossesse », où je t’en dis un peu plus pour bien commencer! 😉

3. Déjouer la gravité

Ta position est primordiale. Une bonne position c’est aussi une bonne respiration (mais ça je t’en reparle plus bas).

Si on arrêtait de se créer des problèmes de dos ? Plutôt une bonne idée non ?

Il ne faut pas se voiler la face. On remet tous nos maux de dos, sur le dos de notre travail, du poids des courses, de notre sac, ou encore des tâches ménagères, du sport et j’en passe. Mais en réalité on est tous et toutes coupables de nos maux de dos…

 

La clé est de garder le dos bien droit ! Mais enceinte ton centre de gravité change.

Ton ventre te tire en avant et ton réflexe premier est de laisser tomber les épaules en avant et donc de courber notre dos.

En plus de faire très mal, ça t’empêche d’avoir une bonne respiration… Alors je sais que ça demande du temps d’y penser souvent dans ta journée, tu verras tes vertèbres te remercieront 😉

J’aurai l’occasion de t’en parler plus longtemps et plus en détails dans un prochain article. Mais si tu veux prendre de l’avance, je te conseille fortement de suivre la méthode de Bernadette de Gasquet! Tu ne pourras pas trouver mieux en ce qui concerne le postures et la mobilité dans le monde obstétrical. Si tu ne devais lire qu’un seul livre je te conseille l’un des siens (il y en a pleins d’autres également), Bien-être et maternité de Bernadette de Gasquet. Tu peux le trouver en ligne sur amazone ou à la Fnac facilement.

 

 

4. Prends soin de ton périnée dès maintenant

 

15 moyens de vivre sereinement sa grossesse

Il y a plusieurs façons de le préserver, et on aura l’occasion d’en reparler. Mais aujourd’hui on va parler respiration.

C’est tout bête, pas besoin d’être enceinte pour commencer.

Premièrement, on arrête de respirer avec la poitrine.

C’est à dire quand tu respires, ce n’est pas le haut de ton corps (poitrine) que tu dois voir bouger mais ton ventre. Il doit se gonfler et se dégonfler.

Deuxièmement, quand on décide de commencer à respirer comme il faut (une sorte de remise à niveau histoire d’être sure qu’on le fait bien) on expire en premier !

Tu expires avec le ventre qui se rentre vers l’intérieur et l’inspiration sera alors un réflexe et ton ventre se regonflera tout seul. Tandis que si tu inspires en premier tu exerces une pression supplémentaire sur ton périnée, ce qui ne lui plait pas du tout.

 

5. Et si je te propose…

De la sophrologie ?

Ce sont des exercices de respiration, leur but est de t’harmoniser avec l’arrivée de ton bébé et de vivre une grossesse confortable et positive.

Au début pendant les 4 premiers mois de grossesse, tu peux faire de la sophrologie classique si tu t’y connais déjà et ensuite passer à des exercices plus spécifiques à la maternité.

C’est considéré comme une préparation à la naissance, alors on te proposera surement de venir régulièrement, comme 1 fois par semaine ou toutes les deux semaines, pour que cela soit efficace et utile le jour J.

 

6. Sors les poubelles

15 moyens de vivre sereinement sa grossesse

 

Pas besoin d’avoir déjà fait de la méditation pour faire celle dont je vais te parler.

La méditation, son but à toujours été de faire le vide dans ton esprit. Quand je parle de sortir les poubelles c’est exactement de ça, que je veux parler. Faire le vide.

Pendant 9 mois tu auras l’impression de repasser le BAC, d’être interrogée et évaluée en permanence !

Apprendre, apprendre, apprendre.

Réviser, réviser, réviser.

Être interrogée, jugée, condamnée.

Stressée, stressée, stressée.

Et non et non et non ! Ca ne va pas du tout !

 

Alors chaque jour, à chaque fois que tu en ressens le besoin, tu fais le vide et tu sors ces poubelles une bonne fois pour toute ! Prends le temps de t’asseoir, de fermer les yeux, et de réfléchir à ce qui ne va pas, à ce qui te met dans cet état. Quand tu as trouvé, et seulement quand tu as trouvé. Tu peux t’imaginer en train de tout mettre dans des sacs poubelles et de les sortir dehors loin de toi et de ton cocon. Quand tu reviens, tu es détendue, et bien motivée à profiter du restant de cette journée qui n’attend que toi.

 

7. Toi d’abord

15 moyens de vivre sereinement sa grossesse

Dans la même optique, commences par t’écouter toi, avant d’écouter les autres. Je ne te demande pas d’être désagréable avec tous les autres et de devenir narcissique et égoïste…

Mais plutôt de te demander ce que TU veux, ce que TON corps demande, ce que VOTRE couple prévoit pour la suite.

Beaucoup voudront vivre leur vie à travers toi, parfois un idéal, un regret, un rêve de leur vie passée ou future. Ce n’est rien de méchant, c’est humain, mais ça peut être très envahissant…

Alors en ayant les idées claires de ton côté tu seras moins tentée d’essayer de faire plaisir à tout le monde en te pliant en 4, sans jamais parvenir à être parfaite pour eux. Ce n’est pas leur grossesse c’est la tienne et celle de ton couple uniquement.

 

8. Mets ton/ta conjoint(e) à ton service

15 moyens de vivre sereinement sa grossesse

 

Aller on se met à l’aise !

Les joies de la grossesse laissent de magnifiques traces de leur passage. Vergetures, jambes gonflées, ostéoporose, prise de poids, corps déformé, perte de cheveux, etc.

Et si on faisait un petit geste pour nous? Si tu as la chance d’avoir ta deuxième moitié, il/elle peut se rendre utile 😉

Sinon demande à un proche de ta famille, ça marche aussi.

Que dirais-tu, du massage pour femme enceinte ? Il y a des cours qui s’adressent à vous futurs parents, pour apprendre des techniques de massage spéciales femmes enceintes à refaire chez vous. Ou des séances de massage pour femme enceinte avec une professionnelle.

Pouvoir le refaire chez sois c’est l’occasion de pouvoir se retrouver. De finir ou commencer sa journée de la plus douce des manières. Et de partager un moment d’intimité en créant des liens entre vous et avec bébé.

Ca peut être aussi un bon moyen pour ta moitié de ne pas se sentir trop à l’écart, et de pouvoir l’inclure dans ta grossesse, qui lui(elle) ne peut pas ressentir.

Vous pouvez demander aux professionnels de santé qui vous suivent s’ils connaissent des personnes qui pratiquent ces massages. Peut-être qu’ils les proposent eux-même. Sinon vous pouvez trouver des informations sur internet de professionnels libéraux qui auraient passer leur formation massage femme enceinte près de chez vous.

 

9. Connectez vous à lui

15 moyens de vivre sereinement sa grossesse

 

Pour les couples qui cherchent à créer du lien avec leur bébé le plus tôt possible, l’haptonomie est fait pour vous.

Vous apprendrez à communiquer avec bébé à travers des gestes et des touchers sur ton ventre. Cette pratique est souvent choisie également pour permettre d’inclure le papa (ou même la deuxième maman) qui est très excentré(e) de cette relation privilégiée que tu as avec ton bébé.

Il y a aussi moyen de parler haptonomie pendant l’accouchement. Communiquer avec bébé pour le mettre dans la bonne position pour sortir mais aussi de « l’appeler », de l’inviter à sortir vous rejoindre.

L’haptonomie est forcément pratiquée par un professionnel qui a fait une spécialisation/formation spéciale. C’est une pratique de plus en plus courante par chez nous et qui ne cesse de se développer. Les résultats obtenus sont vraiment impressionnants sur le long terme. Demandes aux sages-femmes, médecins et gynécologues qui te suivent si ils connaissent une/un haptonome. Il y a toujours possibilité de trouver sur internet quelqu’un près de chez toi.

 

10. Être enceinte n’est pas une excuse

Ca ne va pas en ravir certaines, mais en même temps je ne dis pas que c’est obligatoire. Par contre c’est une bonne idée et ça a pleins d’avantages pendant la grossesse si vous le faites correctement…

Et je parle bien sur du SPORT ! Oui oui mesdames le sport est recommandé pendant la grossesse, pas n’importe comment ni n’importe lequel bien sûr.

Pour les sportives d’avant la grossesse soyez rassurées vous pouvez faire jusqu’à 4-5 fois par semaine du sport. Presque tous les jours en fait ! Selon ton niveau préfères des séances entre 30 et 50 min par jour tout au plus.

Les sports recommandés durant la grossesse sont la marche, la natation, la gymnastique douce, le yoga spécial grossesse dit aussi prénatal), le vélo sur du plat ou d’appartement, et des exercices d’étirements musculaires ou de renforcement musculaire.

Pendant que tu fais ton sport essaies de tenir une conversation avec quelqu’un sans être essoufflée. Là c’est que tu as trouvé le bon rythme.

 

11. Adapté à toutes

15 moyens de vivre sereinement sa grossesse

 

Le yoga est vraiment un sport en vogue en ce moment. En plus il s’adapte à la grossesse avec des exercices bien spécifiques.

Ca peut être l’occasion pour toi d’aller voir à quoi ça ressemble, si ça peut te plaire ou non. Ou bien ça peut te permettre de continuer si tu en faisais déjà avant ta grossesse, avec des exercices spécifiques à la grossesse.

Comme toutes les préparations à la naissance, ce sont des exercices s’adressant aux femmes enceintes et donc il ne faut pas avoir peur de ne pas être au niveau. Ce sont des pratiques adaptées pour toi spécialement, alors profites en, fais toi plaisir, rencontres d’autres mamans, relaxes-toi.

D’ailleurs si tu veux en savoir plus sur le yoga prénatal (et postnatal), un nouvel article est disponible sur ce blog, « Le Yoga pour toutes », où je te présente Laure et sa super idée, Yoga Connect! 😉

12. Concrètement concrétisons

Je pense que pour certaines, la grossesse serait plus sereine si vous saviez à quoi vous en tenir. Peut être dans la vie tu es habituellement au contrôle, et là, la grossesse te dépasse et prend le contrôle de ton corps, de ta vie, de tes émotions, de ton humeur, de tes envies…

Pas de panique ! Tu peux élaborer un projet de naissance.

Normalement c’est un « dossier médical » qui te suit en maternité pour accoucher selon tes préférences. Par exemple tu peux choisir comme projet de naissance d’accoucher sans péridurale, dans la position assise.

Ce projet n’est pas irréversible, à tout moment tu peux changer d’avis ou les médecins peuvent te dire que dans ta situation finalement ce n’est plus possible. (Ex : si tu dois avoir une césarienne, on va quand même te faire une anesthésie hein logique, et tu ne seras pas non plus assise).

Dans la même idée tu peux te faire un « projet de grossesse ».

Tu te poses, avec feuille et crayons et tu mets par écrit ce que tu aimerais faire, ressentir, tester pendant ta grossesse. Fais toi une vision de ce à quoi tu veux que ta grossesse ressemble.

Ce sera ton fil d’Ariane pendant cette période, tu pourras le modifier autant de fois que tu veux, le but est qu’il aille toujours dans ton sens pour que tout se passe bien. Il y aura aussi des envies, qui de part ta situation seront infaisables. Dans ce cas il ne faut pas le voir de façon négative. Au contraire si ce n’est « pas possible » alors c’est que c’est pour protéger ton bébé ou toi même. Le but étant de faire tout ce que tu envisageais ET qui était possible, sans regret.

 

Le mot de la fin

 

Déjà félicitations si tu es arrivée jusqu’ici ! Avec toutes ces infos que tu as lu, ça veut dire que tu as vraiment envie de prendre le contrôle de cette grossesse et de la mener selon tes envies ! Et tu as raison, tu verras c’est beaucoup plus amusant que d’en être spectateur impuissant.

Je t’ai donné ici pleins d’idées, de pistes, à creuser pour voir ce qui te plairait. Et comme on est toutes humaines, tes deux meilleures potes sont la procrastination et la facilité. T’inquiètes pas on a toutes les mêmes, on les connaît bien ces deux là ! Du coup je te propose de choisir un seul des points abordés dans cet article et de passer à l’action au moins pour commencer. Le but pour moi c’est que tu passes à l’action.

Je vais prêcher pour ma paroisse bien sur et je vais t’expliquer pourquoi commencer par le point 4, celui sur l’alimentation. Ce n’est plus à prouver, l’alimentation que tu choisiras pendant ta grossesse aura un impact autant sur toi (enfin ça on le sait tous) mais aussi sur TOUTE la vie de ton futur bébé. J’en parle dans mon guide numérique sur l’alimentation : « Comment protéger ton bébé à travers ton alimentation durant la grossesse ». Ce guide est totalement gratuit et téléchargeable sur ce blog Grossesse et Blouses Roses, je te mets juste en dessous.

Je te propose surtout un accompagnement via mail pour t’aider à passer à l’action à chaque chapitre, avec du contenu privé que seule toi peux recevoir en téléchargeant le guide !

Je te souhaite une belle grossesse,

Sois de celles qui passent à l’action,

Et de celles qui prennent le contrôle de leur grossesse !

Marine GBR

Mar 27

Le co-dodo, bien ou pas bien?

By Marine | Blog

Ouhhh mais quel tabou!

Le co-dodo bien ou pas bien?

 

Et je vais sauter dedans les deux pieds joins avec plaisir! Effectivement je crois qu’on peut tous affirmer que la question du co-dodo est tellement tabou qu’on en parle assez peu pour éviter les commérages dans notre entourage ou la peur d’être jugée comme une mère indigne et égoïste ^^.

Je ne vais pas vous cacher que j’avais moi aussi un avis très tranché sur le sujet mais que secrètement je me suis toujours dis que je ferai l’inverse, parce que j’en avais envie même si ça ne plaisait pas à mon entourage.

Quand je suis tombée sur cette étude scientifique dans les revues de sage-femme de l’école je n’ai pas pu m’empêcher de le lire (et donc de complètement zapper ce que j’étais venu faire ^^). Et j’ai bien fait! En plus d’avoir tout faux sur le sujet je vais pouvoir faire ce que j’avais prévu! Et garde à ceux que ça contrarient car j’ai de vrais arguments à l’appui! 😉

Avant d’aller plus loin… Si je vous demande: Comptez vous partager votre lit ou votre chambre avec votre bébé? Qu’allez vous me répondre et pourquoi? Mettez cette réponse dans un coin de votre tête et on se retrouve à la fin de ce billet.

Bonne lecture 😉

 

Votre avis sur la question

Ici je reprends ce qu’a donné l’étude scientifique que j’ai lu. On va voir si vous vous reconnaissez dans certains cas. Perso moi oui ^^

On a pu remarquer que de toutes les mamans qui ont répondues à la question, on pouvait les diviser en deux groupes. D’un côté les mamans avec un allaitement artificiel et qui n’ont pas pratiqué le co-dodo à la maternité et de l’autre les mères avec allaitement maternel et qui ont fait l’expérience du bed-sharing (= co-dodo) à la maternité.

Apparement les mamans qui ne pratiquent pas l’allaitement maternel et qui ne partagent pas la nuit avec leur nourrisson donnent le plus souvent les inconvénients et les risques du sommeil partagé. Et les deux principales raisons sont que c’est une pratique dangereuse pour l’enfant (et c’est vrai s’il est mal fait, mais on verra ça un peu plus bas) mais aussi que l’enfant peut prendre de mauvaises habitudes (et de devenir capricieux).

Tandis que les mamans qui ont optées pour l’allaitement maternel et qui ont testées le co-dodo à la maternité sont plus rassurées et préfèrent citer les avantages et les bénéfices de cette pratique. Qui sont: bébé semble plus rassuré (et donc certainement un meilleur sommeil) et l’allaitement est facilité (bébé positionné près du sein n’a plus qu’à se servir et pas besoin de se lever, forcément c’est plus agréable).

Mon avis

Je ne sais pas vous mais moi j’étais au milieu. J’étais convaincue que si je pratiquais le bed-sharing mon enfant allait être capricieux après et ne voudrait plus dormir dans sa chambre (et j’avais peur qu’un enfant trop présent dans le lit parental à terme puisse tuer le couple…). Mais en même temps pour allaiter ça sera très pénible de se lever à chaque fois… Je ne suis pas rassurée non plus du jour au lendemain de laisser mon bébé seul dans une chambre. La rupture est personnellement trop brutale… Du coup j’étais bien embêtée ^^.

Le verdict des professionnels

co-dodo bien ou pas bien

En plus de l’article lu j’ai décidé de présenter cette étude à l’école (on a des rdv avec des professeurs pour débattre de nos recherches). Et du coup j’ai pu obtenir l’avis de ma professeur qui est une sage-femme. Selon elle, « il ne peut y avoir de caprice chez un enfant avant l’âge de 3 mois ». Autrement dit, le fait de dormir avec votre bébé ne le rendra pas capricieux et ne prendra pas de mauvaises habitudes durant les trois premiers mois de sa vie. Donc en respectant les consignes de sécurité pour le co-dodo, n’ayez aucun remord et aucune crainte. Et ceux qui ne sont pas de votre avis vous savez quoi leur répondre maintenant 😉

L’étude dit qu’on peut aller jusqu’à six mois de co-dodo mais c’est vrai que c’est assez long 6 mois. Et là encore ma professeur a vu juste, il faut que votre couple se retrouve! Si le jour comme la nuit votre bébé est le centre d’intérêt, il pourrait y avoir quelques répercussions sur votre couple sur le long terme. Alors parlez en ensemble, mettez vous d’accord et retrouvez vos moments d’intimité tout(e) les deux.

Ne pas oublier

Pratiquer le co-dodo est un choix que chaque parent peut faire, mais pour ça il faut que les professionnels de santé qui vous accompagnent dans votre grossesse ou lors de votre accouchement puissent vous en parler. Alors n’hésitez pas à demander conseil. Mais il faut également qu’ils soient formés pour, sinon vous allez avoir un avis personnel et non professionnel c’est tout le problème…

Du coup j’espère que ce que je vais vous écrire ci-dessous pourra vous aider à faire votre choix de façon éclairée et sans influence de ma part 🙂

Les bonnes pratiques du co-dodo

co-dodo bien ou pas bien

Voila une liste des mesures de sécurités à prendre pour partager le sommeil de votre nourrisson et rester zen:

  • La surface de sommeil doit être ferme ( pas de matelas mou, à eau ou canapé)
  • La literie doit être bien fixée
  •  Les couettes, édredons, duvets, plaids etc, doivent être évités. Préférez des draps et couvertures bordées dans le lit parental.
  •  Aucun oreiller, peluche ou tout autre éléments mou ne doit être présent dans l’entourage de l’enfant
  • La tête de l’enfant ne doit pas être recouverte
  • Une température ambiante entre 16° et 18° (l’enfant n’a pas besoin d’être plus habillé que ces parents)
  • Si nécessaire l’enfant peut être mis dans une turbulette mais jamais de couverture
  • L’enfant ne doit jamais rester seul dans le lit d’un adulte
  • Le conjoint doit savoir que le bébé est dans le lit
  • Aucun espace entre le lit, et la tête de lit, mur, ou face dans lesquels l’enfant pourrait de se retrouver coincé et suffoquer
  • Le bébé ne doit jamais être mis entre les deux parents, uniquement du côté de la maman.

Quelques que situations où le co-dodo est déconseillé:

co-dodo bien ou pas bien

  • Si l’un des parents est fumeur (même si vous ne fumez pas dans la chambre)
  • Quand le couchage est effectué sur le canapé ou un fauteuil
  • Lorsque l’un des parents a consommé de l’alcool, une drogue, ou un médicament qui peut altérer sa vigilance
  • Si l’un des parents est très fatigué et voit sa vigilance altérée
  • Quand l’enfant est fiévreux
  • En cas d’alimentation artificielle du nouveau-né.
  • Si vous arrivez à retrouver le coin de votre tête avec la réponse à ma question d’un peu plus haut, dites moi si cet article vous a aidé, si vous avez changé d’avis, si vous avez des questions, ou si vous aviez déjà raison depuis le début !

 

En tout cas j’espère vraiment que ce billet vous aura éclairé autant que moi!

A bientôt dans un nouveau billet!

Marine GBR

 

Mar 11

Allaiter? Bien sûr!!! Mais combien de temps…?

By Marine | Blog

Aujourd’hui j’étais inspirée sur le sujet alors c’est partie!!! En plus je sais que c’est un sujet qui préoccupe beaucoup mes petites mamans, et j’espère que cet article pourra vous aider!

Allaiter combien de temps?!

allaiter bien sur mais combien de temps

Vous vous doutez bien que les professionnels de santé, scientifiques et autres ne se sont pas mis d’accord dès la première fois et que le temps d’allaitement maternel exclusif jugé idéal n’a pas cessé de changer au cours des siècles et des années. Et en effet un tas de personnages en blouse ont tous proposés des durées diverses et variées sans trop d’expérience à l’appui dans un premier temps.

Mais je vous passe tout le détail historique de ce long débat entre hommes de science pour en venir au fait. L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) s’est mis d’accord sur une durée précise qui est au jour d’aujourd’hui de 6 mois d’allaitement maternel exclusif puis 24 mois d’allaitement accompagné d’une alimentation solide (nous verrons plus bas ce que doit contenir cette dernière).

C’est en faisant des études sur l’alimentation de plusieurs nourrissons que l’OMS a pu se prononcer. Avant d’affirmer les 6 mois d’allaitement maternel exclusif, la valeur donnée était « entre 4 et 6mois », donc ils ont comparé le développement de bébés allaités pendant 3-4 mois et ceux pendant 6 mois. Rien de transcendant fut trouvé pour discriminé complètement l’une des deux valeurs hormis un nombre de diarrhées plus élevé chez les bébés qui ont reçu une alimentation solide en plus de l’allaitement dès leur 4ème mois. D’où le penchant pour affirmer qu’un allaitement maternel exclusif jusqu’aux 6 mois du bébé est plus conseillé.

Et pourquoi pas plus?

Tout simplement parce que le lait maternel ne contient plus suffisamment de micro-nutriments comme le fer, le zinc et vitamine D. Le lait maternel évolue en même temps que l’enfant, plus il grandi plus il change de composition pour subvenir au besoin du nourrisson. Mais au bout de 6 mois les premiers stocks commencent à s’épuiser et pour pallier à ces manques de nutriment il faut introduire une alimentation solide en plus de l’allaitement.

Là tout de suite on pense petits pots, soupes, compotes de fruits et toute la panoplie des repas bébés industriels qu’on a toutes croisé dans les supermarchés ou à la télévision! Eh bien je vous arrête tout de suite ces produits sont pour la plupart pauvres en ces micro-nutriments et ça n’apporte donc rien d’essentiel à votre bébé. Les produits riches en fer et protéines ce sont bien sur le poisson et la viande! Il faut savoir que les bébés ne sont pas fans des nouveaux goûts, les nourrissons imitent leurs parents et aiment donc ce qu’ils mangent. Votre bébé est habitué à la nourriture que vous avez consommé durant votre grossesse alors ne changer rien 😉

C’est aussi la période dite « finger-food », je pense que vous avez compris, l’âge où bébé commence à tout attraper dont la nourriture lui permettant d’acquérir les capacités nécessaires à son auto-alimentation. C’est une période à mon avis assez drôle pour les parents, on a tous des photos de nous bébé avec du gâteau mouillé ou je ne sais qu’elle purée qui nous colle au visage ^^
En revanche le fait de donner de la nourriture dans les mains de votre bébé nécessite une vigilance extrême, il faut être sécuritaire dans ces moments là, un accident est vite arrivé.

INFO HYPER ULTRA IMPORTANTE

«  Les bébés savent quand ils ont faim, et arrêtent de manger lorsque leur sentiment de satiété bien développé leur dit qu’ils ont terminé. » Et c’est précisé que l’introduction d’une alimentation solide n’y change rien. Il ne faut pas les forcer.

J’espère vraiment qu’en tant que maman ou future maman ou même papa ce billet t’aura un peu éclairé. Si tu te poses des questions sur l’allaitement au sein ou au biberon ou sur le lait maternel et artificiel ne t’inquiètes pas j’arrive très bientôt dans un nouvel article sur le sujet!

Et comme j’aime bien le rappeler, choisissez votre grossesse, adaptez là à vous, faites en une sur mesure et battez vous pour elle, vous avez 9 mois top chrono! 😉

A bientôt dans un nouveau post,

Marine GBR

Mar 11

Les 6 rôles de la sage-femme en France

By Marine | Blog

6 rôles des sages-femmes

Bonjour à toutes, il me tardait d’écrire ce billet sur l’étendue des actions confiées aux sages-femmes. Cependant je parle des sages-femmes exerçant en France car même si les deux diplômes (France et Belgique) sont reconnus dans l’un comme dans l’autre pays, la place des sages-femmes n’est pour le moment pas vraiment la même. Mais je vous explique ça à la fin de ce billet. On va d’abord s’intéresser aux rôles de la sage-femme le plus souvent méconnus de toutes 😉

Je me base sur la campagne de juin 2016 que le Ministère des Affaires sociales et de la santé française a mise en place pour informer les futures mamans comme vous 😉

1.Consultation gynécologique de la femme en bonne santé

Eh oui c’est vrai qu’on n’y pense pas mais aujourd’hui la sage-femme peu assurer le suivi gynécologique de la femme en bonne santé (donc pas besoin d’être enceinte) et l’oriente vers un médecin lorsqu’elle dépiste une pathologie.

Elle abordera avec vous les sujets comme la sexualité, la contraception et les infections sexuellement transmissibles. Si vous fumez ou buvez de l’alcool, elle vous informera sur les risques encourus pour le futur nouveau né.

Elle est aussi compétente dans la réalisation des examens cliniques et dépistages (frottis du col, examen des seins…).

2.Contraception

6 rôles des sages-femmes

Plus tard (quand j’aurai mon diplôme de sage-femme) je pourrai également prescrire et assurer le suivi de tous les moyens de contraception lors de consultations.

Bien sûr en cas de pathologie c’est à un médecin que la sage-femme doit renvoyer sa patiente 🙂

Je pourrai informer les jeunes filles en matière d’éducation sexuelle, de contraception, de prévention des infections sexuellement transmissibles. Je serait en mesure de prescrire tous les moyens contraceptifs ainsi que les vaccinations nécessaires.

Vous devez vous demander pourquoi a t-on confié ces tâches à la sage-femme tandis que ce sont également et principalement celles du gynécologue? Je vous réponds à la fin de ce billet, tout du moins c’est l’une des raisons.

3.Suivi de la grossesse et de l’accouchement

Bon et parlons surtout du rôle principal, son rôle premier!

La sage-femme est compétente pour le suivi médical, depuis la déclaration de la grossesse jusqu’à l’examen postnatal réalisé dans les 2 mois qui suivent la naissance.

Eh oui la sage-femme peut réaliser les échographies et ainsi participer à la surveillance de votre grossesse (inutile de vous repréciser à chaque fois que tout ça n’est valable que sur la femme en bonne santé, et que si la sage-femme détecte une situation pathologique vous redirigera vers le médecin compétent).

Elle vous accompagnera également vous et votre conjoint(e) tout au long de votre grossesse en vous proposant un entretien prénatal, des séances de préparation à la naissance et à la périnatalité.

La sage-femme sera celle qui pratiquera votre accouchement (eutocique) et assurera les soins médicaux de la mère et de son nouveau né. Notamment les premiers dépistages chez le nouveau-né (maladies rares et audition).

En soit nous pourrons assurer votre suivi complet lors d’une grossesse eutocique (= normale/physiologique) en pratiquant les examens prénataux y compris le premier.

4.Prise en charge de la mère et du bébé

6 rôles des sages-femmes

Même après l’accouchement et le retour à la maison on est toujours là pour vous et votre petit pitchoun 😉

La sage-femme assure votre suivi médical et celui de votre protégé, que ce soit en cabinet ou à votre domicile. Elle veillera sur le bon développement du nouveau-né et vous accompagnera dans votre allaitement.

Elle assure également l’examen postnatal obligatoire dans les 2 mois qui suivent la naissance pour votre nourrisson.

Elle peut aussi vous aider dans la rééducation périnéale, dans les semaines qui suivent l’accouchement ou plus tard après.

5.IVG médicamenteuse

Dorénavant les sages-femmes sont autorisées à réaliser les IVG (interruption volontaire de grossesse) par méthode médicamenteuse.

Elle consiste à prendre deux médicaments, deux comprimés différents, et la sage-femme vérifiera l’interruption de la grossesse lors d’une visite de contrôle.

Ce n’est pas un parcours facile et nous sommes là pour vous accompagner tout du long du processus sans jugement 🙂

6.Vaccination

6 rôles des sages-femmes

Nous pouvons également vous vacciner vous et votre bébé selon les vaccinations autorisées. Mais également l’entourage de ce bébé pour le protéger de certaines maladies infectieuses.

Sage-femme ou gynécologue?

Oui mais alors pourquoi la sage-femme peut-elle faire des consultations gynécologiques avec prescription, pose et suivi de contraception (chez les femmes en bonne santé)???

Eh bien c’est en partie pour pallier le déficit de gynécologue en France, de plus d’une inégale répartition de ceux-ci!

Alors qu’en Belgique justement la sage-femme n’a pas toute cette place car le gynécologue est très très très présent bizarrement! Ce sont à priori une majorité d’hommes aussi, ce sont eux qui font accoucher le plus souvent et qui signent les actes de naissances… Pour le plus grand malheur des sages-femmes qui se voient un peu légèrement reléguées en second plan. Après c’est ce qu’on me rapporte ici, je verrai de mes propres yeux en maternité belge 😉

A bientôt dans un nouvel article,

Marine GBR